Qué­bec offre un nou­veau le­vier fi­nan­cier pour la re­lève

La Terre de chez nous - - PHYTOPROTECTION RELÈVE - JOSIANNE DESJARDINS jdes­jar­[email protected] la­terre.ca @josianne.desjardins.98

SAINT-HYA­CINTHE — Les jeunes pro­duc­teurs qui ont be­soin d’em­prun­ter pour se lan­cer en af­faires peuvent dé­sor­mais le faire sans prise de ga­ran­tie mo­bi­lière ou im­mo­bi­lière grâce à un nou­veau ser­vice of­fert par La Fi­nan­cière agri­cole du Qué­bec (FADQ).

C’est ce qu’a an­non­cé le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, An­dré La­mon­tagne, le 17 jan­vier, au Sa­lon de l’agri­cul­ture de Saint-Hya­cinthe. La « ga­ran­tie du prêt le­vier » est donc une nou­velle op­por­tu­ni­té de fi­nan­ce­ment plus flexible pour sou­te­nir les pro­jets de la re­lève. « Même si vous n’avez pas la ca­pa­ci­té de four­nir des ga­ran­ties [aux ins­ti­tu­tions fi­nan­cières], on va re­gar­der votre pro­jet », a-t-il fait va­loir en confé­rence de presse.

Le par­cours du pro­duc­teur, son plan et son ré­seau d’af­faires, la ren­ta­bi­li­té ain­si que le po­ten­tiel de son pro­jet font par­tie des cri­tères qui per­met­tront d’ac­cor­der un fi­nan­ce­ment pou­vant at­teindre jus­qu’à 100 000 $. La ga­ran­tie du prêt le­vier est une op­tion en­vi­sa­geable « seu­le­ment après que les for­mules de fi­nan­ce­ment cou­rantes de La Fi­nan­cière agri­cole du Qué­bec au­ront été ex­plo­rées », pré­cise l’or­ga­ni­sa­tion dans son com­mu­ni­qué.

Ce nou­veau pro­duit at­tri­bue une plus grande im­por­tance à la cré­di­bi­li­té des jeunes pro­duc­teurs. « L’ac­tif le plus im­por­tant, c’est le di­ri­geant, [son] ni­veau de connais­sances et d’en­ga­ge­ment, et sa ca­pa­ci­té de mettre les ef­forts pour par­ve­nir aux ré­sul­tats. Les jeunes qui vont nous ar­ri­ver avec un ba­gage per­ti­nent, on veut leur don­ner la pos­si­bi­li­té de réus­sir », a ren­ché­ri Er­nest Des­ro­siers, pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral de la FADQ.

Les en­tre­prises de pe­tite taille, les cultures consi­dé­rées comme émer­gentes et les pro­jets de lo­ca­tion de terres sont dé­fi­nis comme les cibles po­ten­tielles pour la ga­ran­tie du prêt le­vier. La du­rée maxi­male du prêt est de 10 ans.

Le FIRA re­con­duit

Le mi­nis­tère a éga­le­ment an­non­cé le re­nou­vel­le­ment du Fonds d’in­ves­tis­se­ment pour la re­lève agri­cole (FIRA). Ce pro­gramme dis­pose d’une en­ve­loppe de 75 M$ sur six ans. Nou­veau­té au me­nu : la du­rée maxi­male du bail (lo­ca­tion-achat) est pas­sée de 15 à 20 ans.

Se­lon M. Des­ro­siers, il y a un im­por­tant be­soin de mieux faire connaître les op­tions de fi­nan­ce­ment aux jeunes. « On s’est aper­çus qu’il y avait des gens qui ne connais­saient pas to­ta­le­ment les pro­grammes exis­tants. Il y avait un manque de com­mu­ni­ca­tion, mais celle-ci va se dé­ployer da­van­tage […] avec des ren­contres par ré­gion », a pré­ci­sé le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral.

An­dré La­mon­tagne, mi­nistre de l’Agri­cul­ture, et Er­nest Des­ro­siers, pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral de La Fi­nan­cière agri­cole du Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.