Des tech­no­lo­gies et pro­duits no­va­teurs rem­portent les hon­neurs

La Terre de chez nous - - DISTINCTIONS - JOSIANNE DES­JAR­DINS jdes­jar­[email protected] la­terre.ca

Un ha­ché végétal, un pro­cé­dé pour ob­te­nir des cé­réales de haute qua­li­té et un autre pour préserver la sa­veur des légumes conge­lés font par­tie des in­no­va­tions qui se sont dis­tin­guées lors des Grands Prix Dux, le 31 jan­vier, à Mont­réal.

Cette cé­lé­bra­tion an­nuelle de l’in­dus­trie agroa­li­men­taire a per­mis de ré­com­pen­ser plu­sieurs en­tre­prises et or­ga­nismes dont les ini­tia­tives viennent « bo­ni­fier l’offre ali­men­taire afin d’ai­der les consom­ma­teurs à mieux man­ger et à mieux vivre ».

Ha­ché végétal

Par­mi les ga­gnants fi­gure Ve­geat Foods, une jeune en­tre­prise de Mi­ra­bel qui a re­çu un prix pour son nou­veau pro­duit : un ha­ché végétal qu’elle en­tend com­mer­cia­li­ser d’ici le mois de mai. Le pro­duit fait à base de pro­téines vé­gé­tales et ayant l’as­pect du boeuf ha­ché ven­du en pa­quets à l’épi­ce­rie fait dé­jà beau­coup ja­ser, af­firme le pré­sident Fran­çois Car­di­nal. « [Le prix] sus­cite une grande cu­rio­si­té. J’ai re­çu des ap­pels d’in­ves­tis­seurs de par­tout, des res­tau­ra­teurs, des épi­ciers… [L’in­dus­trie] a soif d’un nou­veau pro­duit qui les in­ter­pelle », consi­dère l’en­tre­pre­neur.

Bien pré­sent sur le mar­ché eu­ro­péen, ce ha­ché végétal se­ra le pre­mier du genre à être fa­bri­qué au Qué­bec. D’autres entre- prises ca­na­diennes offrent dé­jà un pro­duit si­mi­laire, mais pré­cuit. M. Car­di­nal es­time que le nou­veau Guide ali­men­taire

ca­na­dien, qui re­com­mande de pri­vi­lé­gier les pro­téines vé­gé­tales, coïn­cide bien avec la ve­nue de sa gamme de pro­duits.

Fa­rines de haute qua­li­té

Les Mou­lins de Sou­langes ont re­te­nu l’at­ten­tion du ju­ry pour « l’amé­lio­ra­tion, par l’uti­li­sa­tion de la tech­no­lo­gie, de la qua­li­té bou­lan­gère des cé­réales ».

La bou­lan­ge­rie de Saint-Po­ly­carpe uti­lise de­puis peu un pro­cé­dé ther­mique afin de trans­for­mer des cé­réales ju­gées dé­clas­sées en des fa­rines de haute qua­li­té. « Ça nous a pris deux ans pour trou­ver la tech­no­lo­gie. On s’est pro­me­nés un peu par­tout en Eu­rope et on a fait plu­sieurs tests », ex­plique Jules Beau­che­min, di­rec­teur gé­né­ral de l’en­tre­prise. Ce der­nier en­tre­tient tou­te­fois le mys­tère au­tour de l’équi­pe­ment spé­cial qu’il uti­lise.

Les bou­lan­gers qui font af­faire avec Les Mou­lins de Sou­langes s’at­tendent à re­ce­voir des fa­rines pos­sé­dant cer­taines fonc­tion­na­li­tés [comme] l’ex­ten­si­bi­li­té ou la to­lé­rance à la fer­men­ta­tion. Le pro­cé­dé per­met donc de ré­pondre à des be­soins pré­cis et d’of­frir aux pro­duc­teurs un meilleur prix pour les cé­réales « dé­clas­sées », fait va­loir M. Beau­che­min.

Légumes sur­ge­lés

Bon­duelle a quant à elle rem­por­té le prix In­gré­dient ou tech­no­lo­gie – Grande en­tre­prise grâce à InF­la­vor, une nou­velle tech­nique de sé­chage par­tiel des légumes sur­ge­lés dans un en­vi­ron­ne­ment sous vide. Ce­la per­met d’ex­traire 25 % de l’eau conte­nue dans les légumes afin de concen­trer leur sa­veur et de préserver leur tex­ture. « Plus il y a pré­sence d’eau, plus les cris­taux de glace qui se forment à l’in­té­rieur [des légumes] lors de la congé­la­tion abîment leur struc­ture cel­lu­laire. Ce phé­no­mène af­fecte le goût et la tex­ture des légumes sur­ge­lés », ex­plique-t-on dans une vi­déo sur le site de l’en­tre­prise.

Ces sa­blés des Mou­lins de Sou­langes ont été cui­si­nés avec une fa­rine de haute qua­li­té, faite à par­tir de cé­réales ju­gées dé­clas­sées.

Le ha­ché végétal de Ve­geat Foods de­vrait être sur les ta­blettes de cer­taines épi­ce­ries dès le mois de mai.

La tech­no­lo­gie InF­la­vor de Bon­duelle per­met d’ex­traire 25 % de l’eau conte­nue dans ses légumes sur­ge­lés pour concen­trer leur sa­veur et préserver leur tex­ture.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.