Les bo­bettes bleues de Chris­tian

La Terre de chez nous - - L’AMOUR EST DANS LE PRÉ - GUILLAUME CLOU­TIER guillau­me­clou­[email protected] la­terre.ca @guillaume.clou­tier1

C’était la fête de Chris­tian lors du der­nier épi­sode de L’amour est dans le pré et si l’oc­ca­sion était belle pour lui de pré­sen­ter ses trois pré­ten­dantes à sa fa­mille et ses amis, on re­tien­dra sur­tout que Na­tha­lie, Jo­sée et An­nie lui avaient com­po­sé une ma­gni­fique chan­son en guise de ca­deau d’an­ni­ver­saire.

Sur l’air de Dans la ferme de Ma­thu­rin, la chan­son des filles ré­su­mait très bien leurs in­ten­tions. « Dans la ferme de Chris­tian, hiya, hiya, ho! Y a un spa sans ca­mé­ra, hiya, hiya, ho! » C’est ce qu’on ap­pelle pas­ser un mes­sage!

Mais la meilleure, c’est celle-ci : « Bottes de pluie par-ci, bo­bettes bleues par-là! Hiya, hiya, ho! » Ah, le vi­sage de Chris­tian lorsque l’on a évo­qué la cou­leur de ses sous-vê­te­ments de­vant fa­mille et amis! On ne l’a pas vu en ca­le­çons à l’écran, mais Chris­tian a pré­ci­sé à la ca­mé­ra que la blague fai­sait ré­fé­rence à un pe­tit in­ci­dent le ma­tin où, se­lon ses dires, il y avait un peu trop de monde dans la mai­son pour consta­ter que ce­lui-ci était lé­gè­re­ment vê­tu. Quand les ha­bi­tudes d’un cé­li­ba­taire re­montent à la sur­face au mo­ment même où tu es avec trois femmes et des ca­mé­ras dans la mai­son…

Rap­pro­che­ments à Vic­to­ria­ville

On l’avait vu ve­nir après les échanges de re­gards lors du sou­per de fon­due la se­maine d’avant : la ma­gie opère entre Kath­leen et Alexandre V. Ils sont d’ailleurs al­lés prendre un verre en tête à tête au bar. La main du mé­ca­ni­cien s’est même ren­due jus­qu’à la cuisse de Kath­leen qui n’a pas dit non. L’af­faire est dans le sac pour lui. D’au­tant plus que l’ac­ti­vi­té de la pro­duc­trice avec Si­mon a en­gen­dré plus de ma­laises que de rap­pro­che­ments.

Ju­lien et An­tho­ny placent leurs pions

Dans une scène digne des meilleures émis­sions de ré­no­va­tion à Ca­nal Vie, Ju­lien a pro­fi­té d’un mo­ment avec Au­drée pour par­ler des vraies choses, tout en pon­çant le bal­con du 2e étage de la mai­son.

Puis, en fin stra­tège, il a confir­mé à Isa­belle que sur les trois filles, elle n’était pas en 3e po­si­tion. Quel bon­heur pour elle! Ils se re­joignent sur pra­ti­que­ment tous les points, si bien que les deux se de­mandent s’il n’y au­rait pas an­guille sous roche : « Est-ce trop beau pour être vrai? » Qui sait? Peut-être qu’Isa­belle ronfle comme un trac­teur la nuit ou que Ju­lien mange des écu­reuils crus en ca­chette! J’ose es­pé­rer que non, car leur chi­mie est pal­pable et on sent qu’on pour­rait voir naître un amour vé­ri­table.

Du cô­té d’An­tho­ny, on a eu droit à la vi­site de Lu­do­vic et Fid­jie, de la sai­son 3, avec leur nou­veau pe­tit bé­bé. Ça a dû faire du bien à An­tho­ny, qui ne l’a pas eu fa­cile la se­maine der­nière. « Qui pré­fère-t-il entre la Rive-Sud [My­riam] et les bottes de cow­boy [Jes­sie]? » a de­man­dé Lu­do­vic. « Avan­tage Ri­veSud », a ré­pon­du An­tho­ny.

De­ven, la suite

J’ap­pré­hen­dais avec im­pa­tience la vo­lée de bois mort que De­ven re­ce­vrait après avoir com­plé­té un tour du cha­peau de

frenchs la se­maine der­nière. Ce n’est pas ce qui est ar­ri­vé. Les filles sont tom­bées de haut lors­qu’elles ont réa­li­sé que De­ven les avait em­bras­sées toutes les trois. C’est Ma­rie-Ève qui a été la plus af­fec­tée, elle qui croyait être la seule à avoir eu une connexion avec lui. L’uni­té n’existe plus chez les filles et une grosse chi­cane au­rait écla­té au cours de la soi­rée entre Ma­rie-Ève et Jes­si­ca. Ça a bien failli se ter­mi­ner avec le dé­part d’une pré­ten­dante. On a évi­té le chaos, mais De­ven n’est pas sor­ti du bois.

La se­maine pro­chaine, c’est la der­nière jour­née à la ferme et on nous pro­met plu­sieurs rap­pro­che­ments.

l’amour!

Ça, c’est la ré­ac­tion de Chris­tian quand les filles ont évo­qué la cou­leur de ses bo­bettes de­vant fa­mille et amis, à l’oc­ca­sion de son an­ni­ver­saire.

La ma­gie opère entre Kath­leen et Alexandre V. L’af­faire est dans le sac.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.