Mes re­cettes, ma stra­té­gie de vente

La Terre de chez nous - - LA UNE - GE­NE­VIÈVE QUESSY Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Pour mieux vendre ses courges ou son foie gras, faire con­naître sa ferme ou lais­ser un legs, le livre de re­cettes est par­fois uti­li­sé comme stra­té­gie d’af­faires. Des pro­duc­teurs agri­coles, au­teurs d’ou­vrages, en té­moignent.

Pu­blier des con­seils et des re­cettes sur son blogue ou sur le site In­ter­net de son en­tre­prise est de­ve­nu com­mun en 2019. Tou­te­fois, cer­tains pro­duc­teurs choi­sissent de s’in­ves­tir dans la créa­tion d’un livre de re­cettes en pa­pier. Pour quelles rai­sons le font-ils et quelles sont les re­tom­bées de l’aven­ture ?

Les livres de re­cettes peuvent être at­ti­rants pour plu­sieurs rai­sons. Si les pu­bli­ca­tions nu­mé­riques sont éphé­mères, les livres en pa­pier s’ins­crivent dans la réa­li­té ma­té­rielle et tra­versent mieux le temps. En outre, les Qué­bé­cois les af­fec­tionnent par­ti­cu­liè­re­ment. « Il y a tou­jours des livres de re­cettes qui ca­ra­colent au som­met des pal­ma­rès. Par contre, ceux qui réus­sissent le mieux sont sou­vent por­tés par des fi­gures dé­jà connues du pu­blic », ex­plique Ju­dith Lan­dry, des Édi­tions de l’Homme, mai­son qui a pu­blié Fa­mille fu­tée 4, le livre le plus ven­du cette an­née, toutes ca­té­go­ries confon­dues.

À Sainte-Éli­sa­beth, dans La­nau­dière, Pas­cale Cou­tu et Pierre Trem­blay, de La Cour­ge­rie,on­thuit­li­vres­de­re­cet­tesà­leur ac­tif, dont deux à pa­raître au prin­temps. En ren­dant ces ou­vrages ac­ces­sibles au grand pu­blic, ils ont avant tout pour ob­jec­tif de po­pu­la­ri­ser leurs pro­duits. « Le but, ça reste de vendre des courges. Pour faire rayon­ner nos pro­duits, on tra­vaille de plu­sieurs fa­çons avec les blo­gueurs et les pas­sion­nés de cui­sine. Le livre de re­cettes est un élé­ment de cette stra­té­gie de com­mu­ni­ca­tion mul­ti­di­men­sion­nelle », dit Pas­cale Cou­tu.

L’as­pect édu­ca­tif du livre, qui per­met de faire con­naître des pro­duits mé­con­nus et leur uti­li­sa­tion, est sou­vent évo­qué par les agri­cul­teurs, dont Clau­die Ga­gné, qui ré­colte et met en va­leur les plantes ma­ri­times du Bas-SaintLaurent. « Avec Re­cettes et pro­pos

sa­lés, je sou­hai­tais ré­pondre aux ques­tions que les gens me posent. C’était une fa­çon au­then­tique de li­vrer mon sa­voir-faire tout en fai­sant de l’édu­ca­tion », re­late-t-elle.

Même chose pour Sé­bas­tien Le­sage, du Ca­nard gou­lu à Saint-Apol­li­naire, en Chau­dière-Ap­pa­laches. « Nous vou­lions pu­blier un livre sur le ca­nard et le foie gras, une pre­mière au Qué­bec, et ra­con­ter notre his­toire de pion­niers dans ce do­maine, men­tionne-t-il. C’était éga­le­ment l’oc­ca­sion de dé­mon­trer que cette viande ne se mange pas seule­ment à Noël et qu’elle s’ap­prête bien en tout temps. »

Hom­mage et pu­bli­ci­té

Pour les soeurs Vir­gi­nie et Ma­riePier Gos­se­lin, qui ont pu­blié un livre sur la ferme de leurs pa­rents, Au gré des champs, les mo­ti­va­tions étaient nom­breuses. « On avait en­vie de créer un bel ob­jet in­tem­po­rel », ra­conte Vir­gi­nie, qui oeu­vrait dé­jà dans le do­maine de la pho­to­graphe cu­li­naire. « C’était une fa­çon de rendre hom­mage à nos pa­rents et à l’ex­ploi­ta­tion qu’ils di­rigent, mais aus­si de faire con­naître aux gens tout le tra­vail qui se fait dans l’ombre », dit Ma­rie-Pier.

Puisque des chefs de re­nom uti­li­saient dé­jà les fro­mages d’Au gré des champs dans leurs re­cettes, c’était l’oc­ca­sion de les ap­pro­cher pour les in­ci­ter à par­ti­ci­per à la réa­li­sa­tion du livre.

Toute l’ef­fer­ves­cence qui ac­com­pagne la sor­tie d’un ou­vrage fait par­tie des re­tom­bées po­si­tives de l’aven­ture. « La cam­pagne de pro­mo­tion du livre a per­mis de faire con­naître la ferme, et après, ç’a conti­nué quand il a rem­por­té des prix, dont un à New York pour la pho­to­gra­phie, puis ce­lui du meilleur livre sur le fro­mage en Chine », ra­conte Ma­rie-Pier Gos­se­lin.

Même chose pour le livre Le Ca­nard

gou­lu, qui s’est vu re­mettre une mé­daille d’or des Taste Ca­na­da Awards. « Ç’a contri­bué à la crois­sance de nos ventes dans nos bou­tiques et dans les épi­ce­ries et les bou­che­ries », as­sure Sé­bas­tien Le­sage.

Les livres de re­cettes font par­tie du pa­tri­moine fa­mi­lial et sont des ob­jets que l’on se trans­met en hé­ri­tage d’une gé­né­ra­tion à l’autre.

Pas­cale Cou­tu et Pierre Trem­blay, les jar­di­niers gour­mands de La Cour­ge­rie, font des tour­nées de pro­mo­tion de leur sé­rie de livres de re­cettes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.