La CAQ tient ses pro­messes

La Terre de chez nous - - LA UNE - MY­RIAM LAPLANTE EL HAÏLI mla­[email protected] la­terre.ca @My­riamLa­plan­teE

QUÉ­BEC — La Coa­li­tion ave­nir Qué­bec (CAQ) pro­met­tait beau­coup aux pro­duc­teurs en cam­pagne élec­to­rale. Dans son pre­mier bud­get dé­voi­lé le 21 mars, le gou­ver­ne­ment an­nonce 50 M$ par an­née sur cinq ans pour sti­mu­ler les in­ves­tis­se­ments agri­coles et dé­pla­fonne le Pro­gramme de cré­dit de taxes fon­cières agri­coles (PCTFA). Qué­bec s’abs­tient tou­te­fois d’ac­cor­der des mon­tants à des groupes pré­cis.

En règle gé­né­rale, la CAQ res­pecte un grand nombre d’en­ga­ge­ments élec­to­raux dans ce bud­get, no­tam­ment en édu­ca­tion et en san­té. L’aug­men­ta­tion glo­bale des dé­penses se chif­fre­ra à 4,7 % en 2019-2020, et l’équi­libre bud­gé­taire se­ra main­te­nu.

Du cô­té des in­ves­tis­se­ments agri­coles, Qué­bec pour­suit sur la lan­cée du gou­ver­ne­ment pré­cé­dent en in­jec­tant 250 M$ pour les cinq pro­chaines an­nées. C’est donc sur 445 M$ que les pro­duc­teurs pour­ront comp­ter pour amé­lio­rer leurs in­fra­struc­tures sur sept ans. L’ar­gent pro­vien­dra des ex­cé­dents de La Fi­nan­cière agri­cole du Qué­bec (FADQ) et la ré­par­ti­tion des fonds se­ra an­non­cée ul­té­rieu­re­ment par le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, An­dré La­mon­tagne. En en­tre­vue à La Terre, il a af­fir­mé que ceux-ci se­raient dis­po­nibles à par­tir du 1er avril.

Cet exer­cice bud­gé­taire ne règle pas la ques­tion des taxes fon­cières agri­coles, mais en at­ten­dant une so­lu­tion à long terme, Qué­bec dé­pla­fonne le bud­get du PCTFA li­mi­té à 5 %, pour « que la part des taxes fon­cières payées par les pro­duc­teurs pour les an­nées 2019 et 2020 n’aug­mente pas »; une somme es­ti­mée de 25 à 30 M$. Cette me­sure don­ne­ra le temps né­ces­saire au mi­nistre pour ré­for­mer le Pro­gramme, bien que ses équipes, as­sure-t-il, soient dé­jà à pied d’oeuvre dans ce dos­sier. Des an­nonces sont pré­vues en 2019, a-t-il in­di­qué.

Pour le pré­sident de l’Union des pro­duc­teurs agri­coles ( UPA), Mar­cel Gro­leau, l’aide à l’in­ves­tis­se­ment est « une ex­cel­lente nou­velle », mais il dé­plore l’ab­sence de ré­fé­rences au plan vert agri­cole qu’il dé­fend, un en­semble de me­sures de sou­tien pour la bonne ges­tion en­vi­ron­ne­men­tale des en­tre­prises.

Rien aux groupes

Au­cune me­sure n’a été an­non­cée pour des groupes spé­ci­fiques dans le bud- get : rien n’est pré­vu pour les serres ni la re­lève. Il n’y a rien non plus pour com­pen­ser la hausse du sa­laire mi­ni­mum. Le bud­get du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture se si­tue au­tour de 969 M$ cette an­née. Ce­la in­clut ce­lui de la FADQ, qui de­meure pra­tique- ment in­chan­gé à 425 M$. À la lec­ture des do­cu­ments re­mis aux jour­na­listes, on peut tou­te­fois consta­ter qu’au cours du pré­sent exer­cice qui se ter­mi­ne­ra le 31 mars, un sur­plus de 137,6 M$ se­ra dé­ga­gé par l’or­ga­nisme, dont le cu­mul at­tein­dra 781 M$.

Le mi­nistre des Fi­nances, Éric Gi­rard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.