La mi­cro­dis­til­le­rie qué­bé­coise « la plus in­no­vante au monde »

La Terre de chez nous - - ALCOOLS -

SAINT-HYACINTHE — Jo­na­than Ro­bin vient d’in­ves­tir 7 M$ dans trois en­tre­prises de trans­for­ma­tion ali­men­taire, dont une mi­cro­dis­til­le­rie do­tée d’un alam­bic unique, ca­pable de dis­til­ler l’al­cool sous le point de congé­la­tion.

« Hum­ble­ment, c’est la mi­cro­dis­til­le­rie la plus in­no­vante au monde. On a un ré­ac­teur en verre fa­bri­qué sur me­sure et un conden­sa­teur à l’azote li­quide qui fonc­tionne à une tem­pé­ra­ture de -196 °C. Ça nous per­met de créer des pro­duits avec un pro­fil aro­ma­tique in­croyable », ex­plique M. Ro­bin, qui lance cette se­maine ses pre­miers spi­ri­tueux conçus à Saint-Hyacinthe.

L’homme d’af­faires est connu pour son im­pli­ca­tion dans l’im­por­tante com­pa­gnie de construc­tion et de ges­tion im­mo­bi­lière de sa fa­mille. La dé­ci­sion de quit­ter cette en­tre­prise, et de se lan­cer dans l’agroa­li­men­taire, lui offre main­te­nant un dé­fi im­po­sant. « C’est ar­ri­vé à plu­sieurs re­prises que j’aie eu en­vie de tout aban­don­ner. Il y a eu des se­maines de 80 heures où on a fait des choses qui se sont avé­rées com­plè­te­ment in­utiles. Juste l’alam­bic à froid, j’y ai in­ves­ti 1 M$ et on a pas­sé 10 grosses bon­bonnes d’azote avant de réus­sir. Mais c’est dans l’in­con­fort qu’on gran­dit », confie-t-il.

Les atouts du froid

La dis­til­la­tion à froid a l’avan­tage de pré­ser­ver les arômes sen­sibles à la cha­leur qui se dé­gra­de­raient avec un alam­bic tra­di­tion­nel fonc­tion­nant à chaud. « Par exemple, pour une li­queur d’orange, on peut al­ler cher­cher 25 % plus de mo­lé­cules aro­ma­tiques », ex­plique le chi­miste de l’en­tre­prise, Carl Pois­son. Ce der­nier ajoute que le fonc­tion­ne­ment as­sis­té par or­di­na­teur de cet alam­bic évite les fluc­tua­tions de sa­veur.

La mi­cro­dis­til­le­rie No­roi uti­lise son alam­bic à froid conjoin­te­ment à ses alam­bics à chaud de plus grande ca­pa­ci­té al­lant jus­qu’à 5 000 litres. « En ma­riant l’avan­tage de la dis­til­la­tion à chaud et à froid, nous ob­te­nons des pro­duits d’ex­cep­tion qui nous dis­tin­gue­ront sur les mar­chés ca­na­dien et in­ter­na­tio­nal », pré­voit M. Ro­bin.

Pro­duits en chan­tier

Le lan­ce­ment de trois pre­miers pro­duits, dont un gin cos­taud avec une teinte d’agrumes, se­ra sui­vi de la mise en mar­ché d’une nou­velle vod­ka fa­bri­quée à par­tir de grains culti­vés ex­clu­si­ve­ment dans un rayon de 20 km de la mi­cro­dis­til­le­rie. Une eau-de-vie à base de si­rop d’érable lo­cal est éga­le­ment pré­vue.

La mi­cro­dis­til­le­rie No­roi veut se dé­mar­quer par son alam­bic unique qui réus­sit à bouillir l’al­cool sous le point de congé­la­tion, une tech­no­lo­gie qui dé­ve­loppe un pro­fil aro­ma­tique dis­tinc­tif.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.