Une cam­pagne de sau­ve­tage in­usi­tée

La Terre de chez nous - - PATRIMOINE MÉTÉO - É.B.

La Fé­dé­ra­tion de pro­duc­teurs des races pa­tri­mo­niales du Qué­bec (FPRPQ) est mon­tée au cré­neau la se­maine der­nière afin d’évi­ter à une cen­taine de vaches Ca­na­diennes de prendre le che­min de l’en­can d’ici peu. La si­tua­tion est ur­gente, car les deux éle­veurs concer­nés doivent se dé­par­tir de leur trou­peau au cours des pro­chaines se­maines.

Outre une cam­pagne de so­cio­fi­nan­ce­ment sur la pla­te­forme Gofundme, de nom­breuses dé­marches ont été en­tre­prises pour pré­ser­ver d’abord et avant tout le pa­tri­moine gé­né­tique de ces ani­maux qui reste à être éta­bli pré­ci­sé­ment. « On veut pro­té­ger le pa­tri­moine gé­né­tique né­ces­saire à la sau­ve­garde de l’es­pèce et en­suite le mul­ti­plier. C’est une race pure, c’est pour ça qu’on in­ter­vient. On pense que notre Canadienne a un po­ten­tiel in­ex­ploi­té, un peu comme la Hol­stein d’il y a 50 ans. On fait le pa­ri qu’une fois qu’on au­ra as­su­ré son ave­nir, on va pou­voir tra­vailler à l’amé­lio­ra­tion de son ren­de­ment », avance l’éle­veuse et se­cré­taire-tré­so­rière de la FPRPQ, Mé­la­nie Ga­gné.

Au mo­ment d’écrire ces lignes, de nom­breux agri­cul­teurs avaient dé­mon­tré leur in­té­rêt à ac­qué­rir quelques spé­ci­mens ou à ac­cueillir des vaches en pen­sion. La FPRPQ agit comme in­ter­mé­diaire. « C’est un tra­vail co­los­sal », af­firme Mme Ga­gné.

« [Un des éle­veurs] éprouve des en­nuis de san­té. C’est im­pos­sible pour lui de vendre ses ani­maux in­di­vi­duel­le­ment. La seule op­tion est d’ache­ter le lot au com­plet. On a in­ven­to­rié les bêtes et la prochaine étape est d’éta­blir des ba­rèmes de prix pour chaque tranche d’âge afin d’ar­ri­ver au prix to­tal qui nous est de­man­dé pour le trou­peau. On sou­haite que l’in­té­rêt soit tou­jours là quand on com­mu­ni­que­ra les prix », ex­plique la se­cré­taire-tré­so­rière.

« J’es­père qu’on au­ra de la place pour tous les ani­maux. Après, il fau­dra […] trou­ver une fa­çon d’en­ga­ger les ache­teurs à ac­cor­der l’im­por­tance né­ces­saire à la gé­né­tique de leurs nou­velles pen­sion­naires », conclut Mé­la­nie Ga­gné.

Mé­la­nie Ga­gné et la Fé­dé­ra­tion de pro­duc­teurs des races pa­tri­mo­niales du Qué­bec (FPRPQ) mettent tout en oeuvre pour sau­ver la cen­taine de vaches Ca­na­diennes d’un sort in­cer­tain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.