Le mau­vais temps aux États-Unis aide à main­te­nir les prix

La Terre de chez nous - - REVUE DES MARCHÉS 1 800 528 3773 - — Ann For­na­sier, agr., M. Sc. Agroé­co­no­miste, Les Pro­duc­teurs de bo­vins du Qué­bec

De­puis le dé­but de l’an­née 2019, on constate au Ca­na­da une hausse du nombre de gros bo­vins abat­tus. Les abat­tages de vaches aug­mentent de 11 % et ceux des bou­villons et des taures de 9 %. De sur­croît, le poids de leur car­casse est éga­le­ment en crois­sance de 2 %, ce qui s’ajoute à la pro­duc­tion to­tale de viande de boeuf. À ce jour, au Ca­na­da, celle-ci s’est ac­crue de 12 % com­pa­ra­ti­ve­ment à l’an pas­sé.

La si­tua­tion se pré­sente un peu dif­fé­rem­ment aux États-Unis. Plu­sieurs ré­gions amé­ri­caines où se concentrent les parcs d’en­grais­se­ment ont été tou­chées par le froid, la neige et la pluie au cours des der­niers mois, ce qui a en­traî­né une di­mi­nu­tion des performances ain­si qu’un re­tard dans les mises en mar­ché. Ain­si, les abat­tages ne sont en hausse que de 1 % chez les bou­villons et de 3 % chez les vaches ré­for­mées, ce qui est in­fé­rieur aux pré­vi­sions. Comme le poids d’abat­tage est net­te­ment en baisse, la pro­duc­tion to­tale de viande de boeuf aux ÉtatsU­nis, à pa­reille date, est moindre de 2 % com­pa­ra­ti­ve­ment à l’an pas­sé.

La baisse de per­for­mance des bou­villons ac­tuel­le­ment en­grais­sés aux ÉtatsU­nis a contri­bué à main­te­nir les prix de mar­ché à des ni­veaux plus éle­vés que pré­vu de­puis le dé­but de l’an­née. Tou­te­fois, on constate un plus grand écart de prix entre les mar­chés ca­na­dien et amé­ri­cain, en dé­fa­veur du Ca­na­da, que les ana­lystes at­tri­buent en par­ti­cu­lier à la hausse du poids des car­casses au Ca­na­da.

Pour les pro­chains mois, on s’at­tend à une aug­men­ta­tion des vo­lumes qui de­vrait af­fec­ter les prix, et ce, dès juin. Par exemple, les contrats à terme des bou­villons d’abat­tage pour avril se négocient ac­tuel­le­ment à 127 $ US/lb vif (en­vi­ron 2,80 $ CA/lb car­casse) alors que ceux pour le mois d’août sont à 116 $ US/lb vif (en­vi­ron 2,59 $/lb car­casse). On an­ti­cipe donc une baisse des prix de l’ordre de 9 %.

La baisse de per­for­mance des bou­villons ac­tuel­le­ment en­grais­sés aux États-Unis a contri­bué à main­te­nir les prix de mar­ché à des ni­veaux plus éle­vés que pré­vu de­puis le dé­but de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.