Pro­duire avec de l’eau hy­per­con­cen­trée

La Terre de chez nous - - À LA UNE -

« Des gens pensent qu’on ne peut pas faire du bon si­rop bio­lo­gique avec de l’eau concen­trée à 35 de­grés Brix, mais c’est faux! On a ac­quis un éva­po­ra­teur avec des casseroles prin­ci­pa­le­ment à fond plat qui dé­ve­loppent les arômes et on bout main­te­nant à 10 cm d’épais­seur, ce qui donne un très bon goût. En plus, on fait du si­rop plus pâle qu’avec notre an­cien feu », té­moigne Jo­ce­lyn Vi­gneault, de Ham-Nord, au Centre-du-Québec. Sa conjointe Ka­thie Pro­ven­cher pré­cise que le goût était in­sa­tis­fai­sant lors­qu’ils « bouillaient mince » avec leur nou­vel éva­po­ra­teur au ma­zout. « On a com­pris qu’en aug­men­tant le ni­veau [de si­rop] dans les casseroles, on amé­lio­rait la sa­veur », af­firme la co­pro­prié­taire de l’éra­blière de 18 000 en­tailles. Les par­te­naires ap­pré­cient de sur­croît les éco­no­mies ma­jeures de temps que leur ap­porte leur hy­per­con­cen­tra­teur d’eau d’érable.

« J’étais dé­jà ve­nu ici et leur si­rop man­quait de goût. Au­jourd’hui, il est très bon. Il a une sa­veur do­mi­nante d’érable du dé­but jus­qu’à la fin, sans ar­rière-goût. Pas gê­nant à vendre! »

Com­men­taire de Stéphane Guay

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.