Ils sont de re­tour pour bâ­tir la ferme de de­main

La Terre de chez nous - - PARLONS-EN... À COEUR OUVERT ! CHRONIQUE - GUILLAUME CLOU­TIER guillau­me­clou­[email protected] la­terre.ca @guillaume.clou­tier1

Les Fer­miers sont en­fin de re­tour sur les ondes d’Unis TV! Sor­tez votre vi­no et pro­fi­tez-en pour ap­pré­cier le mode de vie du « pas de trac­teur », comme dans le temps.

Cette an­née, en plus des pro­jets de la Ferme des Quatre-Temps, nous pour­rons en dé­cou­vrir d’autres qui sont ins­pi­rants, dont ceux de la Fer­mette, à Hem­ming­ford, avec An­nie-Claude et Jus­tine, ceux du Jar­din des Fu­nam­bules, près de Sher­brooke, met­tant en ve­dette Vincent La­fleur-Mi­chaud et Vincent Mar­coux, et fi­na­le­ment, ceux de la Ferme des Quatre-Temps, de Port-auPer­sil, avec Mé­la­nie Ville­maire, de Saint-Si­méon. Ça pro­met!

Ça va mal à la serre

C’est un nou­veau dé­part pour Jus­tine et An­nie-Claude. Les an­ciennes de la Ferme des Quatre-Temps ont main­te­nant leur propre ex­ploi­ta­tion de pe­tite sur­face, la Fer­mette, si­tuée elle aus­si à Hem­ming­ford. Une bonne nou­velle pour Jean-Martin, car les filles peuvent hé­ber­ger quelques ex-col­lègues de la Ferme des Quatre-temps. Ima­gi­nez cinq filles sous un même toit : une vé­ri­table com­mune.

Pre­mière chose qu’on voit sur la table pen­dant le dé­jeu­ner des filles : ben oui, le jour­nal La Terre de chez nous. Par­le­moi de ça, des jeunes in­for­més et qui lisent le pa­pier en plus! Un gros plus dans mon car­net d’éva­lua­tion et une place à ja­mais dans mon coeur.

Bien que les filles soient main­te­nant des ex­pertes en pro­duc­tion ma­raî­chère, il leur reste en­core beau­coup de choses à ap­prendre, no­tam­ment dans la construc­tion de la serre pour les to­mates. Ouf! Di­sons qu’elles ont réus­si, même si ça n’ar­ri­vait pas tout à fait droit. Un peu comme en cam­ping, quand tu montes la tente pour la pre­mière fois et que tu y vas à peu près! L’im­por­tant, c’est que ça tienne.

Des lé­gumes heu­reux

De re­tour à la Ferme des Qua­treTemps, c’est main­te­nant le temps de trans­plan­ter les bet­te­raves. Mal­gré le temps froid qui n’en fi­nit plus (rap­pe­lons-nous le prin­temps 2018), on par­vient à chauf­fer le sol grâce à une double couverture. Les cul­tures en serre sont re­cou­vertes d’une bâche flot­tante po­sée à même le sol. Da­ny, ex­pert en vul­ga­ri­sa­tion, nous l’ex­plique en ses mots : « C’est comme dans ton lit : tu as deux cou­vertes, une grosse et une pe­tite. » Pour nous prou­ver que ça fonc­tionne, on nous montre des choux sous une couverture et on nous as­sure qu’ils ont l’air heu­reux.

À la mai­son, Jean-Martin en pro­fite pour avoir une pe­tite conver­sa­tion via Face Time avec Mé­la­nie, au vil­lage de Port-au-Per­sil. La pro­duc­trice étu­die la pos­si­bi­li­té d’uti­li­ser la tech­nique de la couche chaude à l’aide de fu­mier de bre­bis. Ce­la consiste à en­ter­rer ce­lui-ci sous le ter­reau, ce qui per­met de ré­chauf­fer ce der­nier grâce au pro­ces­sus de fer­men­ta­tion.

Dans le pro­chain épi­sode, on vi­site le Jar­din des Fu­nam­bules en long et en large et on dé­couvre le nou­veau pro­jet de Jean-Martin à la Ferme des Qua­treTemps : un acre de cul­tures consa­cré aux lé­gumes de conser­va­tion.

An­nie-Claude et Jus­tine en sont à leur pre­mière ex­pé­rience dans la construc­tion d’une serre et ça les stresse un peu. Le chien, lui, ne semble pas trop s’en for­ma­li­ser.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.