La fin d’une querelle

La Terre de chez nous - - LA UNE - MAR­TIN PRI­MEAU mpri­[email protected] la­terre.ca

Qué­bec adop­te­ra pro­chai­ne­ment un nou­veau sys­tème de tra­ça­bi­li­té pour contre­car­rer le dé­char­ge­ment illé­gal de sols con­ta­mi­nés, no­tam­ment sur des terres agri­coles. Cette dé­ci­sion suit la pu­bli­ca­tion d’une sé­rie de reportages sur le su­jet et sur les re­buts de construc­tion dé­ver­sés dans plu­sieurs ré­gions du Qué­bec.

Des vé­hi­cules géo­lo­ca­li­sés re­liés à une pla­te­forme Web for­me­ront le coeur de ce sys­tème de tra­ça­bi­li­té qui se­ra gé­ré par un or­ga­nisme à but non lu­cra­tif et en­re­gis­tre­ra en temps réel le tra­jet réa­li­sé par chaque ca­mion, en plus de la du­rée de son dé­pla­ce­ment. Le poids du sol ex­ca­vé se­ra aus­si comp­ta­bi­li­sé, d’abord au site ini­tial, puis à l’ar­ri­vée.

Mi­chel Beaulieu, spécialiste des sols con­ta­mi­nés et an­cien fonc­tion­naire du mi­nis­tère de l’Environnement au­jourd’hui à la re­traite, a par­ti­ci­pé à la concep­tion de Traces Qué­bec, le sys­tème que le mi­nis­tère pré­voit dé­ployer d’ici le 1er août. La pla­te­forme a fait ses preuves au Qué­bec au cours de la der­nière an­née où elle a été uti­li­sée dans deux pro­jets pi­lotes. « On s’est ins­pi­rés de ce qui se fait en Bel­gique », ex­plique M. Beaulieu, pré­ci­sant que là-bas, l’en­semble des sols, qu’ils soient con­ta­mi­nés ou non, font l’ob­jet de tra­ça­bi­li­té.

Nou­veau rè­gle­ment

Afin de don­ner de meilleurs ou­tils aux po­li­ciers pour at­ta­quer les contre­ve­nants en jus­tice, le gou­ver­ne­ment sou­met­tra pro­chai­ne­ment pour consul­ta­tion pu­blique un nou­veau pro­jet de rè­gle­ment sur le su­jet et pré­voit en mo­di­fier deux autres.

D’après M. Beaulieu, le rè­gle­ment au­ra un im­pact seule­ment « s’il a des dents », et qu’il est as­sor­ti d’amandes sa­lées. À cet ef­fet, le mi­nis­tère a in­di­qué que les contre­ve­nants fe­ront face à des amendes al­lant de 350 $ à 3 M$, no­tam­ment se­lon la gra­vi­té de l’of­fense, la ré­ci­dive et le type de sol im­pli­qué. Il ne concer­ne­ra tou­te­fois pas les dé­chets so­lides de construc­tion.

Il fau­dra aus­si at­tendre le dé­pôt du nou­veau rè­gle­ment pour sa­voir si l’on per­met­tra le re­cy­clage de sols dé­con­ta­mi­nés sur des terres agri­coles.

Cet as­pect in­té­resse Marc Hé­bert qui agit entre autres comme consul­tant pour En­globe, une en­tre­prise qui traite des sols con­ta­mi­nés. « Pour le mo­ment, les pro­duc­teurs qui veulent faire du rem­blai doivent uti­li­ser des sols agri­coles ar­gi­leux qui viennent du dé­ca­page d’autres terres », ce qui li­mite leurs op­tions, se­lon lui.

Les contre­ve­nants qui sou­haitent ex­ca­ver des sols con­ta­mi­nés pour les dé­char­ger sur des terres agri­coles fe­ront face à des amendes pou­vant al­ler jus­qu’à 3 M$.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.