Un doute sur la pro­messe de Trudeau

La Terre de chez nous - - À LA UNE - JU­LIE MERCIER ju­mer­[email protected] la­terre.ca Que pen­sez-vous des pro­messes du fé­dé­ral concer­nant la ges­tion de l’offre? [email protected]­terre.ca

En dé­pit des pro­messes de Jus­tin Trudeau « de ne plus rien de­man­der aux pro­duc­teurs lai­tiers » dé­sor­mais, le dis­cours des né­go­cia­teurs ca­na­diens laisse pla­ner un doute sur la pos­si­bi­li­té que la ges­tion de l’offre serve une fois de plus de mon­naie d’échange.

« On a de­man­dé trois fois aux pro­duc­teurs lai­tiers d’en faire un peu plus et je peux vous dire qu’on ne leur de­man­de­ra plus rien parce que les ac­cords qu’on est en train de né­go­cier et ceux qu’on né­go­cie­ra dans l’avenir ne leur por­te­ront plus au­cune at­teinte. C’est une pro­messe que je peux vous faire au­jourd’hui », avait in­di­qué Jus­tin Trudeau, lors d’une as­sem­blée pu­blique à Saint-Hya­cinthe, le 18 jan­vier. Le re­pré­sen­tant du fé­dé­ral Jean-Claude Pois­sant a d’ailleurs rap­pe­lé la pro­messe du pre­mier mi­nistre à l’as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle des Pro­duc­teurs de lait du Qué­bec (PLQ), le 18 avril.

Échos dif­fé­rents

« Si M. Trudeau a pris un en­ga­ge­ment, je peux vous dire que ça ne s’est pas ren­du aux né­go­cia­teurs », a par la suite ré­vé­lé le pré­sident de l’Union des pro­duc­teurs agri­coles, Mar­cel Gro­leau, aux dé­lé­gués des PLQ. Lors d’une ré­cente ren­contre du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Fé­dé­ra­tion canadienne de l’agriculture où il siège, M. Gro­leau a en­ten­du un re­pré­sen­tant du fé­dé­ral faire le bi­lan des né­go­cia­tions com­mer­ciales avec les pays du Mer­co­sur (Bré­sil, Argentine, Pa­ra­guay et Uru­guay). Il a ain­si ap­pris que « tout était sur la table » et que les en­jeux sen­sibles, dont les produits sous ges­tion de l’offre, n’étaient pas dis­cu­tés « pour l’instant », ce qui laisse pla­ner un doute sur l’is­sue des dis­cus­sions.

Ques­tion­né par La Terre, le gou­ver­ne­ment li­bé­ral se contente d’af­fir­mer qu’« au dé­but des né­go­cia­tions […], il est cou­rant que les par­ties adoptent une ap­proche ou­verte afin de com­mu­ni­quer de ma­nière adé­quate et com­plète leurs sen­si­bi­li­tés et leurs in­té­rêts. Le Ca­na­da sou­haite ob­te­nir des engagements équi­li­brés en ma­tière d’ac­cès aux mar­chés, tout en pro­té­geant les in­té­rêts ca­na­diens. Le gou­ver­ne­ment du Ca­na­da continuera de dé­fendre fer­me­ment la ges­tion de l’offre au Ca­na­da et sur la scène in­ter­na­tio­nale », a pré­ci­sé le porte-pa­role d’Agriculture Ca­na­da, par cour­riel. Il s’agit d’une ré­ponse iden­tique à celle du mi­nis­tère des Af­faires étran­gères et à la­quelle La Terre avait de­man­dé des pré­ci­sions une se­maine au­pa­ra­vant.

Pour sa part, le bu­reau du pre­mier mi­nistre n’a pas ré­pon­du à notre de­mande de cla­ri­fier la po­si­tion du gou­ver­ne­ment concer­nant la dé­fense de la ges­tion de l’offre dans le cadre des né­go­cia­tions avec les pays du Mer­co­sur. Quant à la mi­nistre de l’Agriculture, Ma­rie-Claude Bi­beau, elle n’a pas don­né suite à notre de­mande d’entrevue.

État d’avan­ce­ment

De­puis mars 2018, le Ca­na­da dis­cute d’un ac­cord de libre-échange avec quatre pays d’Amé­rique du Sud qui sont d’im­por­tants pro­duc­teurs de boeuf, de vo­laille, d’oeufs et de lait. Leur cli­mat plus chaud confère à ces puis­sances agri­coles un immense avan­tage sur le Ca­na­da.

À ce jour, cinq rondes de né­go­cia­tions ont eu lieu, dont la plus ré­cente à Ot­ta­wa en mars der­nier. Une pro­chaine ren­contre est pré­vue en juin.

Se­lon Agriculture et Agroa­li­men­taire Ca­na­da, les par­ties visent une « li­bé­ra­li­sa­tion ambitieuse des droits de douane et des règles sur les me­sures non ta­ri­faires ».

En jan­vier, Jus­tin Trudeau s’est ar­rê­té à Saint-Hya­cinthe et Re­gi­na (sur la pho­to) où il a pro­mis de ne plus rien concé­der dans les pro­duc­tions sous ges­tion de l’offre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.