L’avis des éle­veurs

La Terre de chez nous - - LA TERRE EXPRESS -

« Aux Îles-de-la-Ma­de­leine, notre ter­ri­toire est ac­ci­den­té. On n’est pas gâ­tés en terres à foin, mais on l’est en pâ­tu­rages val­lon­neux. La Canadienne est su­per adap­tée; elle va mon­ter les buttes fa­ci­le­ment. Elle broute les herbes sau­vages et va très bien les trans­for­mer en don­nant un ex­cellent lait avec un bon taux de gras. Et elle n’est pas sou­vent ma­lade. C’est la vache par­faite pour nous! » – Do­mi­nique Ar­se­neau, Ferme Pointe-Basse, Fro­ma­ge­rie du Pied-de-Vent, Îles-de-la-Ma­de­leine

« Pour nous, l’avan­tage de la Canadienne est sa rus­ti­ci­té. [En bio], c’est im­por­tant d’avoir des ani­maux ré­sis­tants parce qu’on ne veut pas uti­li­ser d’an­ti­bio­tiques, étant don­né que ça force un re­trait de 30 jours. La vache Canadienne est fa­cile à éle­ver par rap­port à la Jer­sey qui est beau­coup plus fra­gile, par exemple. » – Serge Le­boeuf, Ferme Pa­tri­mo­niale, Saint-Au­gus­tin,, Sa­gue­nay–gyLac-acSaiSaint-Jean

« Les Ca­na­diennes sont des vaches qui ne sont pas com­pli­quées au cha­pitre de leur san­té et de leur fonc­tion­na­li­té. Leur lait a une va­leur ajou­tée. [...] Il reste du travail à faire pour la va­lo­ri­sa­tion de leur lait; il y a beau­coup de po­ten­tiel in­ex­ploi­té. Pour moi, elles ont une va­leur à la fois sen­ti­men­tale et com­mer­ciale. » – Steve Trem­blay, Ferme Hen­gil, Saint-Hi­la­rion, Char­le­voix

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.