107 M$ DE PRO­JETS

La Ville de Sherbrooke dé­pose son bud­get d’im­mo­bi­li­sa­tion 2020 et donne la part du lion au ré­seau rou­tier

La Tribune - - LA UNE - JO­NA­THAN CUSTEAU jo­na­[email protected]­tri­bune.qc.ca

SHERBROOKE — Dans un bud­get d’im­mo­bi­li­sa­tion que le maire Steve Lus­sier qua­li­fie de ri­gou­reux et am­bi­tieux, les in­ves­tis­se­ments pré­vus en 2020 à Sherbrooke s’élèvent à 107,6 M$, dont 85,7 M$ pro­viennent de la Ville. La ba­lance se­ra fi­nan­cée par des tiers. Par­mi les pro­jets en­té­ri­nés à l’una­ni­mi­té : dé­mé­na­ger le ga­rage mu­ni­ci­pal, voir à la re­mise en état de la pri­son Win­ter et des in­ves­tis­se­ments ma­jeurs pour le pa­vage et les égouts.

En tout, ce sont 193 pro­jets qui se­ront fi­nan­cés avec ce bud­get d’im­mo­bi­li­sa­tion. La part du lion (26 %) re­vient au ré­seau rou­tier, alors que les in­fra­struc­tures mu­ni­ci­pales re­çoivent 18 % des sommes adop­tées. L’en­vi­ron­ne­ment, sur pa­pier, ar­rive en queue de pe­lo­ton avec 3 % des in­ves­tis­se­ments. Les au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales s’em­pressent de nuan­cer cette per­cep­tion.

Concrè­te­ment, ce sont 2 M$ qui sont ré­ser­vés pour l’agran­dis­se­ment de l’éco­centre Rose-Co­hen, 0,3 M$ pour la construc­tion d’un bâ­ti­ment à l’éco­centre Mi­chelLe­doux et 0,2 M$ pour l’amé­na­ge­ment et l’en­tre­tien de cours d’eau. D’autres ac­tions, en ma­tière d’égouts, d’aque­duc ou de plan­ta­tion d’arbres, sont ins­crites dans d’autres postes de dé­pense, si bien qu’il faut pré­voir des in­ves­tis­se­ments sup­plé­men­taires de 9 M$.

« Plu­sieurs gestes se re­flé­te­ront pro­ba­ble­ment dans le bud­get d’ex­ploi­ta­tion éga­le­ment. On tra­vaille­ra à des chan­ge­ments de com­por­te­ment avec de nou­veaux rè­gle­ments, comme ce­lui concer­nant les sacs de plas­tique », ajoute le di­rec­teur gé­né­ral Da­niel Pi­card.

RÉ­SEAU ROU­TIER

En ce qui concerne le ré­seau rou­tier, les tra­vaux ma­jeurs de ré­fec­tion de la rue Galt Ouest coû­te­ront 3 M$. À eux seuls, les tra­vaux de pa­vage met­tront à l’épreuve la pa­tience des au­to­mo­bi­listes.

« En 2020, nous se­rons par­tout sur le ter­ri­toire. Le bud­get pour l’en­semble des in­fra­struc­tures s’élève à 62 M$, dont 18,6 M$ pour le pa­vage. Ça ex­clut tout ce qui est

ré­fec­tion de conduites, qui né­ces­site for­cé­ment de re­faire le pa­vage. His­to­ri­que­ment, nous in­ves­tis­sons entre 13 et 15 M$ dans le pa­vage. La pa­tience des ci­toyens se­ra donc mise à rude épreuve. Nous dé­ci­de­rons dans les pro­chaines se­maines des ar­tères qui fe­ront l’ob­jet de tra­vaux », ex­plique Caroline Gravel, di­rec­trice du Ser­vice des in­fra­struc­tures ur­baines à la Ville de Sherbrooke.

Il fau­dra donc s’at­tendre à ce que des sommes soient pré­vues au bud­get d’ex­ploi­ta­tion pour l’em­bauche de per­son­nel qui réa­li­se­ra ces tra­vaux.

« L’été der­nier, nous avons eu deux si­tua­tions par­ti­cu­lières, soit beau­coup de dé­parts et de ma­la­dies. J’ai man­qué d’in­gé­nieurs pour les plans et de­vis et nous avons eu des dif­fi­cul­tés en ma­tière de si­gna­li­sa­tion. J’ai eu l’ac­cord de mes su­pé­rieurs pour en­ga­ger des in­gé­nieurs sup­plé­men­taires. Nous de­vrions fonc­tion­ner de fa­çon plus op­ti­male qu’en 2019 en ce qui concerne le tra­vail des em­ployés. »

TOU­RISME ET PRI­SON WIN­TER

En­fant pauvre en 2019, le tou­risme re­noue avec des in­ves­tis­se­ments. Après avoir dû pui­ser dans ses sur­plus ac­cu­mu­lés, Des­ti­na­tion Sherbrooke pour­ra jon­gler avec un bud­get de 1,3 M$ en 2020. Le pro­jet de re­vi­ta­li­sa­tion et d’ou­ver­ture par­tielle de la pri­son Win­ter semble avoir sé­duit les élus, qui ac­ceptent d’y in­jec­ter 600 000 $. Le pro­jet to­tal est éva­lué à 3 M$. Au point de dé­part, des vi­sites gui­dées de­vraient y être pro­po­sées. Les 700 000 $ sup­plé­men­taires se­ront consa­crés entre autres aux plans et de­vis du pro­jet Par­cours, qui se­ra re­lan­cé en 2020. Les in­ves­tis­se­ments frô­le­ront 16 M$ en 2021 et 11 M$ en 2022.

Les inon­da­tions ayant frap­pé le ga­rage mu­ni­ci­pal ont par ailleurs convain­cu les élus de re­con­si­dé­rer le pro­jet de 40 M$ qui vi­sait à re­lo­ca­li­ser le ga­rage dans le parc in­dus­triel ré­gio­nal. Un mon­tant de 4 M$ est ré­ser­vé en 2020 pour l’achat d’un nou­veau ter­rain et la pré­pa­ra­tion de plans et de­vis. « Nous vou­lons ar­ri­ver au pro­chain bud­get avec un pro­jet plus concret. Nous avons un en­ga­ge­ment à long terme dans l’ouest, où nous louons des ins­tal­la­tions, donc nous re­gar­dons au centre-ville ou pour nous étendre un peu plus vers l’est pour la suite », ré­sume Da­niel Pi­card.

Par­mi les autres pro­jets, no­tons 5,6 M$ pour le re­nou­vel­le­ment des conduites d’aque­duc, 6 M$ pour le re­nou­vel­le­ment des conduites d’égout, 3,8 M$ pour l’ac­qui­si­tion de bâ­ti­ments, no­tam­ment le bin­go Abé­na­quis, 1 M$ pour le dé­but des tra­vaux pour un ter­rain de soc­cer syn­thé­tique au parc Cen­tral de Rock Fo­rest et 16,4 M$ dans le ré­seau d’hy­dro­élec­tri­ci­té. En­vi­ron 350 000 $ sont ré­ser­vés pour l’aé­ro­port.

Dans la part de la Ville, 73 M$ pro­vien­dront d’em­prunts, 8,9 M$ se­ront pré­le­vés dans le fonds de rou­le­ment, 3,1 M$ se­ront payés comp­tant et 0,7 M$ pro­vien­dront d’autres ré­serves fi­nan­cières comme le fonds des gra­vières et sa­blières. 38 % du bud­get, soit 41 M$, se­ra consa­cré à du dé­ve­lop­pe­ment.

À no­ter qu’en 2019, la Ville avait pla­ni­fié des dé­penses de 84,3 M$ dans un bud­get d’im­mo­bi­li­sa­tion to­tal de 118,8 M$. En réa­li­té, elle a dé­pen­sé 116 M$, dans un bud­get ré­vi­sé de 163 M$. La rai­son? Des pro­jets pré­vus en 2020 qui ont été de­van­cés. On parle entre autres du pro­jet Well Sud (32,7 M$), du pro­jet Galt Ouest (3,8 M$), de l’élar­gis­se­ment du bou­le­vard Mon­sei­gneur-For­tier et de l’ou­ver­ture de la rue Achille-Beau­cher (3,1 M$), de la ré­fec­tion de l’aré­na Ivan-Du­gré (2,2 M$) et de l’achat d’un ter­rain en bor­dure du mont Bel­le­vue (2 M$).

Le plan trien­nal d’im­mo­bi­li­sa­tion, qui in­clut toutes les dé­penses pro­je­tées d’ici 2022, pré­voit des dé­penses de 417,5 M$ pour 570 pro­jets. Les dé­penses grim­pe­raient à 149,1 M$ en 2021 et à 160,8 M$ en 2022. Dans les an­nées à ve­nir, la ma­jo­ri­té des in­ves­tis­se­ments (22 %) iront au dé­ve­lop­pe­ment pro­mo­teur et in­dus­triel.

La Ville est-elle en train de pous­ser vers l’avant des dé­penses es­sen­tielles? « Pour 2021-2022, il reste du tra­vail à faire pour prio­ri­ser les pro­jets et res­pec­ter la ca­pa­ci­té de payer des ci­toyens. Nous de­vrons avoir dif­fé­rentes dis­cus­sions avec les gou­ver­ne­ments pour voir dans quelle me­sure ils peuvent nous ai­der à res­pec­ter nos im­pé­ra­tifs. Tout le monde est pris avec des in­fra­struc­tures vieillis­santes », ré­pond Na­tha­lie La­pierre, di­rec­trice du Ser­vice des fi­nances.

Le bud­get d’ex­ploi­ta­tion se­ra adop­té le 16 dé­cembre. C’est à ce mo­ment que les Sher­broo­kois connaî­tront l’am­pleur de la hausse de taxe qui leur est ré­ser­vée.

— PHO­TO AR­CHIVES LA TRI­BUNE, JES­SI­CA GARNEAU

Les élus ont ac­cep­té d’in­jec­ter 600 000 $ en 2020 dans le pro­jet de re­vi­ta­li­sa­tion de la pri­son Win­ter, qui com­man­de­ra au to­tal des in­ves­tis­se­ments de 3M$.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.