Tho­mas Gré­goire et le rêve amé­ri­cain

La Tribune - - HOCKEY - TOM­MY BRO­CHU tbro­chu@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — Même s’il n’a pas en­core dis­pu­té un match dans l’uni­forme du Bar­ra­cu­da de San Jo­sé en sai­son ré­gu­lière, Tho­mas Gré­goire vit le rêve sous le chaud so­leil de la Ca­li­for­nie. Le jeune Sher­broo­kois, qui amorce sa pre­mière sai­son avec le club-école des Sharks dans la Ligue amé­ri­caine de ho­ckey, se consi­dère chan­ceux de vivre une telle ex­pé­rience.

Au-de­là du ho­ckey, le Sher­broo­kois de 20 ans vit ac­tuel­le­ment quelque chose d’« ir­réel ». « On en parle quand on est jeune, on dit “hey, ima­gine de jouer dans une ville où il fait tout le temps chaud”. C’est le fun, on est tou­jours en gou­gounes. Je ne le réa­lise pas en­core à quel point nous sommes chan­ceux. On peut al­ler jouer au golf à lon­gueur d’an­née ! Au Qué­bec on est ha­bi­tué à un cer­tain point de l’an­née à mettre nos pneus d’hi­ver et à sor­tir notre souf­fleuse, mais ici, c’est tel­le­ment dif­fé­rent comme rythme de vie », ex­plique ce­lui qui a pas­sé quatre sai­sons dans la LHJMQ avec le Phoe­nix de Sher­brooke lors d’une en­tre­vue té­lé­pho­nique avec La Tri­bune.

Si le dé­fen­seur de 5 pieds et 11 pouces n’a pas en­core eu l’oc­ca­sion de frô­ler la sur­face gla­cée à l’oc­ca­sion d’un vrai match cette an­née, ce­lui-ci confirme prendre les bou­chées doubles pour avoir cette chance le plus ra­pi­de­ment pos­sible. Il s’agit d’une si­tua­tion nou­velle pour le ca­det des frères Gré­goire, qui n’a ja­mais vrai­ment été lais­sé de cô­té. « C’est un dé­but de sai­son ty­pique de pre­mière an­née, je n’ai pas eu la chance de jouer en­core. L’équipe a joué trois par­ties ; j’ai fait le voyage avec l’équipe. Je n’ai pas en­core eu ma chance, mais ça ne de­vrait pas tar­der. [...] C’est une si­tua­tion dif­fé­rente. L’an pas­sé, il y a des matchs que je jouais 35 mi­nutes. C’est un gros chan­ge­ment, mais je dois gar­der la tête haute. Le pro­fes­sion­nel, ce n’est vrai­ment pas la même chose. Ici, il faut avoir un bon che­mi­ne­ment et s’amé­lio­rer tous les jours, que ce soit dans les en­trai­ne­ments ou dans les par­ties. C’est sûr que c’est une pe­tite dé­cep­tion, car en tant que joueur de ho­ckey, tu veux tou­jours jouer et tu en veux tou­jours plus. Mais je suis en dé­but de car­rière et il faut pas­ser par là », réa­lise le jeune homme.

Est-ce que Tho­mas s’at­ten­dait à dé­mar­rer la sai­son dans l’ali­gne­ment par­tant, puis­qu’il a par­ti­ci­pé à un match de sé­ries éli­mi­na­toires avec le Bar­ra­cu­da équipe l’an der­nier? « Je ne crois pas que c’était une dé­ci­sion par rap­port à ce qui est ar­ri­vé la sai­son pas­sée. On a beau­coup de pro­fon­deur, on voit que c’est l’une des qua­li­tés de notre équipe. Nous avons deux vic­toires en deux matchs. Ça donne en­core plus hâte de jouer », men­tionne-t-il.

Ce­pen­dant, Tho­mas Gré­goire ap­prend tous les jours. « Ici, la qua­li­té de joueurs est tel­le­ment éle­vée, que les pe­tits dé­tails sont en­core plus im­por­tants. C’est tou­jours po­si­tif quand je parle aux en­traî­neurs. Ils m’ont dit que j’avais tas­sé des joueurs du­rant le camp d’en­traî­ne­ment et qu’il fal­lait juste que je tasse d’autres joueurs pour en­trer dans l’ali­gne­ment tous les soirs. C’est seule­ment une si­tua­tion de joueur de ho­ckey. Il faut se battre pour un poste. Le camp a du­ré un mois, mais en fait, il va du­rer toute la sai­son », dé­crit ce­lui qui est vi­si­ble­ment en mis­sion.

Même s’il est à près de 5000 ki­lo­mètres de chez lui, Tho­mas Gré­goire conti­nue à suivre les per­for­mances de son an­cienne équipe. D’ailleurs deux an­ciens Oi­seaux se re­trouvent avec Gré­goire, soit Jef­frey Tru­chon-Viel, qui a ga­gné la coupe Memorial avec le Ti­tan et Jé­ré­my Roy, re­pê­ché en deuxième ronde par les Sharks en 2015.

« J’ai sui­vi le Phoe­nix un peu, com­mente Gré­goire. J’ai re­gar­dé la pre­mière par­tie à Sher­brooke. Ils sont vrai­ment jeunes, mais on voit de très bonnes sé­quences de jeu. Ils vont se dé­ve­lop­per dans les pro­chaines an­nées. J’ai hâte de voir ce qu’ils vont faire dès l’an pro­chain, mais même cette an­née, je ne les en­lè­ve­rais pas de la course. Ils ont un très bon po­ten­tiel », ana­lyse le nou­veau pro­fes­sion­nel.

— PHo­To TI­RÉe De Fa­Ce­BooK

Tho­mas Gré­goire a hâte de dé­bu­ter sa sai­son avec le Bar­ra­cu­da de San Jo­sé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.