Quand le père Noël vole la ve­dette

La Tribune - - LA UNE - JÉ­RÔME GAU­DREAU je­rome.gau­[email protected]

Vous ai­mez le ho­ckey et avez des en­fants? Alors on risque de se croi­ser sa­me­di après-mi­di au Pa­lais des sports. Parce que vous avez pro­ba­ble­ment en­ten­du dire comme moi que le père Noël se­ra pré­sent au match du Phoe­nix. Oui oui, le vrai! J’ai une autre grande nou­velle à vous an­non­cer. Il ne se­ra pas seul. Alexis La­fre­nière se­ra là aus­si. Oui oui, le vrai! J’ai tou­jours pen­sé que la pré­sence d’une ve­dette dans la LHJMQ at­ti­rait les foules et qu’il est im­por­tant de mous­ser les ventes en fai­sant la pro­mo­tion au­tour d’elle. On se sou­vien­dra d’ailleurs du Pa­lais des sports bien rem­pli lorsque Jo­na­than Drouin, Na­than MacKin­non et les Moo­se­heads de Ha­li­fax étaient en ville.

Cette fois, la pro­mo­tion du match de sa­me­di tour­nait au­tour du père Noël. Parce qu’il est po­pu­laire, ce gé­né­reux vieillard. Les joueurs du Phoe­nix por­te­ront d’ailleurs un uni­forme spé­cial aux cou­leurs des Fêtes pour l’oc­ca­sion.

Pour­tant, le meilleur joueur de la LHJMQ se­ra pré­sent sa­me­di au Pa­lais. Un fu­tur pre­mier choix de pre­mière ronde dans la LNH. Et pos­si­ble­ment un fu­tur membre d’Équipe Ca­na­da lors des pro­chains Mon­diaux de ho­ckey ju­nior. Et ce, à 17 ans seule­ment. Un phé­no­mène bref.

Dans quelques an­nées, il fe­ra peut-être cou­rir aux quatre coins de la pla­nète LNH les ama­teurs prêts à re­tar­der le paie­ment de leur hy­po­thèque pour as­sis­ter à la par­tie. Sa­me­di, il se­ra chez vous, à une di­zaine de mi­nutes de la mai­son. Pour 17 $ ou moins.

On pré­tend que Sher­brooke est une vraie ville de ho­ckey ju­nior. On ver­ra alors si c’est vrai.

Si la par­tie est pré­sen­tée au pe­tit écran, ce n’est pas parce que le père Noël dis­tri­bue­ra quelques ca­deaux. C’est parce que le joueur de l’heure y se­ra. Pour­quoi ne pas avoir fait la pro­mo­tion du match au­tour de lui? Parce que semble-til que le père Noël est en­core plus po­pu­laire...

Ce­lui qui avait 16 ans il y a deux mois af­fiche dé­jà un dossier de 51 points dont 17 buts en 30 par­ties seule­ment, ce qui le place au troi­sième rang des meilleurs poin­teurs de la LHJMQ. Sa­me­di soir, il pour­rait bien se re­trou­ver au som­met du clas­se­ment en dé­pas­sant les deux joueurs de 20 ans Pe­ter Ab­ban­do­na­to (55) et Jé­ré­my McKen­na (52).

Puis le len­de­main, il quit­te­ra vers le camp d’Équipe Ca­na­da. Chan­ceux, que vous êtes. Vous ne le man­que­rez pas. Il s’agi­ra d’ailleurs de sa deuxième pré­sence à Sher­brooke cette sai­son. Et la der­nière.

PRÊTS POUR LES MON­DIAUX JU­NIORS

Équipe Ca­na­da a bien sou­vent pri­vi­lé­gié les joueurs de 19 ans afin de for­mer son équipe à l’aube du Cham­pion­nat mon­dial de ho­ckey ju­nior, qui au­ra lieu du­rant les Fêtes.

L’an der­nier, Maxime Com­tois avait réus­si l’ex­ploit de faire par­tie du club à l’âge de 18 ans seule­ment. En­suite, il a per­cé l’ali­gne­ment des Ducks d’Ana­heim, qui l’ont ré­cem­ment ren­voyé à Drum­mond­ville à la suite d’une bles­sure. Main­te­nant gué­ri, Com­tois par­ti­ci­pe­ra une fois de plus aux Mon­diaux.

La ques­tion que tous se posent : est-ce que La­fre­nière y par­vien­dra lui aus­si, mais à l’âge de 17 ans?

La ré­ponse? Pro­ba­ble­ment que oui. Mon avis? Il en se­rait ca­pable, mais n’au­rait pas un im­pact ma­jeur sur la for­ma­tion ca­na­dienne. Car il se­ra en­tou­ré des meilleurs joueurs de 19 ans et moins au monde.

Per­son­nel­le­ment, j’at­ten­drais avant de lui re­mettre l’uni­fo­lié. Après tout, il au­ra en­core une ou deux autres oc­ca­sions de se re­prendre... et de tout sim­ple­ment être do­mi­nant.

À sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion à l’âge de 16 ans, Cros­by avait pro­duit seule­ment cinq points et ra­me­né le bronze. L’an­née sui­vante, il avait mar­qué trois fois plus de buts pour un to­tal de neuf points, me­nant ain­si le Ca­na­da vers l’or.

Soyons pa­tients dans le cas de La­fre­nière. Le dia­mant doit en­core être po­li, même vous au­rez la chance de voir sa­me­di qu’il brille dé­jà beau­coup.

— PHOTO LHJMQ

Alexis La­fre­nière est en ville sa­me­di. Ce­lui qui avait 16 ans il y a deux mois af­fiche dé­jà un dossier de 51 points dont 17 buts en 30 par­ties seule­ment, ce qui le place au troi­sième rang des meilleurs poin­teurs de la LHJMQ. Sa­me­di soir, il pour­rait bien se re­trou­ver au som­met du clas­se­ment en dé­pas­sant les deux joueurs de 20 ans Pe­ter Ab­ban­do­na­to (55) et Jé­ré­my McKen­na (52).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.