RÉUS­SI MAIS REDONDANT

La Tribune - - ARTS MAGAZINE -

Les Lost Fin­gers ont vrai­ment ti­ré le maxi­mum de leur ex­plo­ra­tion du ré­per­toire du temps des Fêtes et de leur pas­sage en stu­dio avec le réa­li­sa­teur et mul­ti-ins­tru­men­tiste John Jor­gen­son : après l’ex­cellent Ch­rist­mas Ca­ra­van en 2016 et l’écla­té

Co­co­nut Ch­rist­mas l’an der­nier, le groupe de Qué­bec clôt sa tri­lo­gie avec World­wide Ch­rist­mas, qui ras­semble des ver­sions ins­tru­men­tales (on peut quand même en­tendre quelques vo­ca­lises de Valérie Amyot) ain­si que des re­lec­tures. Gui­tares, cla­ri­nette ou saxo­phone viennent ici rem­pla­cer les voix sur ces chan­sons re­vues dans des ar­ran­ge­ments an­crés dans le jazz ma­nouche, mais qui touchent aus­si aux mu­siques du monde : am­bi­tieuse mou­ture de We Three Kings est de­ve­nue un clas­sique ins­tan­ta­né et l’exer­cice ins­tru­men­tal, por­té par la gui­tare élec­trique, ne le dé­ment pas. Comme pour les deux cha­pitres pré­cé­dents, World­wide Ch­rist­mas fait montre d’un tra­vail soi­gné et ri­gou­reux. Mais il est dif­fi­cile de ne pas y voir une re­don­dance quand on a dé­jà eu dans les oreilles les deux autres al­bums. GE­NE­VIÈVE BOU­CHARD, LE SOLEIL

JAZZ-WORLD World­wide Ch­rist­mas THE LOST FIN­GERS ET JOHN JOR­GEN­SON L-A BE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.