Les pan­toufles d’Yves Lam­bert

La Tribune - - MUSIQUE - CA­THE­RINE MORASSE

OTTAWA — La musique trad est au temps des Fêtes ce que la tour­tière est au réveillon. Et lorsque Yves Lam­bert met les pieds sur scène pour Noël, une tra­di­tion en

chan­son, l’ex-chan­teur de la Bot­tine est aus­si sou­riant que le p’tit Jé­sus dans sa crèche : « Je suis vrai­ment dans mes pan­toufles! » Yves Lam­bert et les lu­tins du spec­tacle Noël, une tra­di­tion en chan­son sillonnent le Qué­bec de­puis le 1er dé­cembre pour dis­tri­buer un ca­deau aux pe­tits comme aux grands : ce­lui des can­tiques de Noël les plus connus, in­ter­pré­tés par une bro­chette d’ar­tistes qué­bé­cois bien-ai­més – et d’ho­ri­zons com­plè­te­ment dif­fé­rents. Signe que le pas­sage de leur traî­neau est at­ten­du de pied ferme à Sher­brooke, l’ar­rêt du 14 dé­cembre à la salle Mau­rice-O’Brea­dy af­fiche dé­jà presque com­plet.

Ce n’est pas la di­ver­si­té de styles qui manque dans ce deuxième spec­tacle du genre, à nou­veau mis en scène par Joël Le­gendre. Les clas­siques fes­tifs y sont ser­vis dans plu­sieurs ta­bleaux – Noël d’en­fant, spi­ri­tuel, d’hi­ver, co­mique, tra­di­tion­nel… L’en­train du « ZZ Top de la musique trad » au­to­bap­ti­sé ne dé­cline pas, ni après une heure de conver­sa­tion ani­mée ni après quatre dé­cen­nies à dé­fendre le pa­tri­moine qué­bé­cois.

« Je suis tan­né de les en­tendre à la ra­dio, mais les faire, ce n’est pas pa­reil ! » lance le to­ni­truant ac­cor­déo­niste. Fa­çon de dire que le plai­sir de chan­ter en duo ou en groupe est conta­gieux pour ces huit ar­tistes qui re­nou­vellent com­plè­te­ment la dis­tri­bu­tion du spec­tacle.

« C’est un ca­deau pour moi de fi­nir l’an­née comme ça, avec des pro­fes­sion­nels, se ré­jouit-il. C’est une belle oc­ca­sion de chan­ter avec de grosses poin­tures, avec des icônes de la musique qué­bé­coise. »

Par « poin­tures », Yves Lam­bert dé­signe ses co­équi­piers Mi­chel Lou­vain, Re­née Martel, Jo­hanne Blouin, An­nie Ville­neuve et la « mam’zelle » du jazz Émi­lie-Claire Bar­low, «qui est une chan­teuse ex­cep­tion­nelle», ain­si que deux «poin­tures» plus vertes, Mi­chaël et l’imi­ta­teur d’El­vis Pres­ley, Da­vid Thi­bault (« le beau Da­vid ! »). « En plus de ça, dans le house

band, il va y avoir mon groupe de brousse », soit Tom­my Gau­thier et Oli­vier Ron­deau, ses com­plices au sein du Yves Lam­bert Trio, qui l’ac­com­pagnent de­puis 16 ans. « J’ai quelques-uns de mes clas­siques dans le spec­tacle. Avec eux, ils vont son­ner au­then­tiques. »

En­fin, la dis­tri­bu­tion compte, « bien sûr, Yves Lam­bert », com­plète le prin­ci­pal in­té­res­sé. «Un vieux trad au coeur… – … jeune ? – Oui, exac­te­ment ! »

KA­MI­KAZE DE BROUSSE

Bien qu’il soit en ter­rain connu avec les reels des fêtes, Yves Lam­bert trouve son confort dans à peu près tous les ré­per­toires. « Oui oui, je suis un mu­si­cien de brousse à ten­dance ka­mi­kaze. Ça m’a sui­vi toute ma vie ! »

La dé­fi­ni­tion d’être « de brousse », se­lon Yves Lam­bert : pas­ser beau­coup de temps sur la route. Heu­reu­se­ment pour lui, chaque mois de l’an­née n’est pas aus­si char­gé que son dé­cembre 2018, qui concentre pas moins de 23 spec­tacles à son agen­da. En plus des 19 pres­ta­tions de Noël, une tra­di­tion en chan­son, Lam­bert et son trio brous­sailleux pour­suivent la tour­née de leur plus ré­cent al­bum Ten­ta­tion, pa­ru en août der­nier. L’opus a été pré­sen­té aux Amé­ri­cains et aux Chi­liens lors de deux tour­nées au­tom­nales.

« C’est un pri­vi­lège de pou­voir en­core s’adres­ser aux gens qui sont de­vant nous autres! Il faut se don­ner, sur­tout main­te­nant. Dans ce mé­tier, il faut être hon­nête et au­then­tique : c’est im­por­tant et ce sont des va­leurs que je veux char­rier. Je n’ai ja­mais fait de spec­tacles avec au­tant d’éner­gie, parce que les gens en de­mandent ! »

La ten­dance ka­mi­kaze, c’est pour sa pro­pen­sion à l’ex­plo­ra­tion. Jeune, c’est le blues qui l’a at­ti­ré vers la musique. Par­ti du blues amé­ri­cain, son che­min l’a ame­né vers son pen­dant qué­bé­cois, puis jus­qu’à la musique tra­di­tion­nelle.

AC­COR­DÉON CA­JUN

L’al­ler-re­tour aux États-Unis mu­si­caux se­ra bien­tôt com­plé­té alors qu’il pré­pare avec un pro­duc­teur new-yor­kais un al­bum roots an­glo­phone adres­sé aux Amé­ri­cains. Le pro­jet ver­ra le jour d’ici 2020.

« Je tra­vaille beau­coup le tex-mex et le style ca­jun — à l’ac­cor­déon, oui ! Le ca­jun, c’est, d’une cer­taine fa­çon, le mix des ren­contres entre les Aca­diens fran­co­phones, les Créoles et les Amé­ri­cains. Le tex-mex, c’est le fruit des im­mi­gra­tions al­le­mandes au dé­but du XXe siècle qui ont in­fluen­cé les mu­si­ciens texans et mexi­cains dans le boutte de San An­to­nio. »

« On di­rait que je viens de re­tour­ner à l’école. Je suis des cours d’ac­cor­déon ca­jun sur You­Tube, et ça me fait trip­per que le yâble ! »

Une autre col­la­bo­ra­tion aven­tu­rière à pa­raître en 2019 com­pren­dra Yves Lam­bert, à qui on a fait ap­pel « pour [son] cô­té fou ». Il laisse fil­trer bien peu d’in­for­ma­tion sur l’iden­ti­té de ses trois fu­turs col­la­bo­ra­teurs, sauf qu’« il y en a un que vous connais­sez très bien ».

— PHOTO FOUR­NIE

Yves Lam­bert

— PHOTO FOUR­NIE

De pas­sage à Sher­brooke le 14 dé­cembre pro­chain, le spec­tacle Noël, une tra­di­tion en chan­son réunit Mi­chaël, Yves Lam­bert, Jo­hanne Blouin, Émi­lie-Claire Bar­low, Re­née Martel, An­nie Ville­neuve, Da­vid Thi­bault et Mi­chel Lou­vain (de­vant).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.