10 bulles fes­tives

La Tribune - - VINS - CAROLINE CHA­GNON Col­la­bo­ra­tion spé­ciale caroline.cha­[email protected]­me­dias.ca

Le meilleur est à ve­nir. La sai­son des bulles bat son plein, et on ne de­mande pas mieux que de cé­lé­brer au rythme de l’ef­fer­ves­cence do­rée. Avec des mous­seux fes­tifs dignes de vos apé­ros et cock­tails di­na­toires, certes, mais aus­si de grands vins de re­pas. Des cham­pagnes aux mous­seux de Ca­li­for­nie, d’Espagne, du Luxem­bourg et de Bour­gogne, il y a de tout pour faire plai­sir à toutes oc­ca­sions. Parce que tant qu’il y a des bulles, tout va!

Amateur d’ef­fer­ves­cence qué­bé­coise? Res­tez à l’af­fût puisque je vous pré­pare un ar­ticle com­plè­te­ment dé­dié plus tard en dé­cembre. Votre soif de bulles nor­diques se­ra alors on ne peut plus étan­chée.

LES BONNES AF­FAIRES

Pas les moyens de vous of­frir du cham­pagne tous les jours? Qu’à ce­la ne tienne, j’ai été agréa­ble­ment surprise par ce ca­va à moins de 15 $. Un brut convi­vial, sans pré­ten­tion, frais et frui­té, aux notes de brioches, de ci­trons confits et de fleurs. Idéal pour les grandes ré­cep­tions!

Ca­va, Brut, Pa­ta Ne­gra 14,35 $ • 13 637 799 • 11,5 % • 7 G/L

Le cré­mant de Bour­gogne per­met de faire de belles af­faires. Parce qu’en plus d’être éla­bo­ré se­lon la mé­thode tra­di­tion­nelle — cham­pe­noise, dis-je en chu­cho­tant —, il a le char­don­nay et le pi­not noir qui lui coulent dans les veines, tout comme Sa Ma­jes­té, le roi des bulles. Le nez est très jo­li, sur le bis­cuit au gin­gembre et les agrumes. L’en­semble est in­tense, struc­tu­ré, gras et do­té d’une lon­gueur qui n’en fi­nit plus. Alors, « Cham­pagne ou cré­mant? », comme le de­mande si bien Phi­lé­mon Ci­mon.

Cré­mant de Bour­gogne, Brut Pres­tige, Moin­geon 19,85 $ • 871 277 • 12 % • 9,9 G/L LES INCONTOURNABLES

D’an­née en an­née, Ju­vé & Camps s’im­pose comme un mo­dèle de ri­gueur et de cons­tance. La bulle est fine et in­tense, la bouche cro­quante et la fi­nale sou­te­nue à sou­hait. Un ca­va bio et sa­vou­reux à avoir tou­jours sous la main pour les apé­ros im­pro­vi­sés.

Ca­va gran re­ser­va 2014, Brut na­ture Re­ser­va de la Fa­mi­lia, Ju­vé & Camps 22,25 $ • 10 654 948 • 12 % • 3,3 G/L •

Comme il est dé­li­cieux de re­plon­ger dans ce nez suave de brioches et de cham­pi­gnons. Fi­dèle à ses ori­gines, cette pro­prié­té ca­li­for­nienne du cham­pagne Louis Roe­de­rer pro­duit cet as­sem­blage de char­don­nay et de pi­not noir en mé­thode tra­di­tion­nelle. Un brut de bonne fa­mille à la bouche cré­meuse, vi­neuse et droite qui ne man­que­ra pas de faire l’una­ni­mi­té. D’un ex­cellent rap­port qua­li­té-prix.

An­der­son Val­ley, Brut, Roe­de­rer Es­tate 35,35 $ • 294 181 • 12 % • 12 G/L LES COUPS DE COEUR

Une mé­thode tra­di­tion­nelle du Luxem­bourg, rien de moins, aux notes de poivre blanc et de pêche. Un char­don­nay qui offre une belle in­ten­si­té aro­ma­tique, mais aus­si une lé­gère amer­tume qui ajoute de la di­men­sion à l’en­semble. Voi­là qui fe­ra as­su­ré­ment ja­ser les ama­teurs de bulles!

Luxem­bourg, Brut char­don­nay, Caves Ber­nard-Mas­sard 23,60 $ • 13 343 045 • 12 % • 12,5 G/L •

Je vous par­lais de Pa­trick Piuze — ce Qué­bé­cois qui roule sa bosse à Cha­blis — il y a quelques se­maines. Le voi­là main­te­nant qui roule des bulles avec ce char­don­nay non do­sé (qui n’a pas re­çu de li­queur de do­sage après le dé­gor­ge­ment, donc très sec) qui ne laisse pas in­dif­fé­rent. D’abord pour sa robe or fon­cé, puis pour son ca­rac­tère et sa vi­gueur. Un style unique, à la per­son­na­li­té forte et non dé­pour­vue d’élé­gance.

France, Non do­sé Mé­thode tra­di­tion­nelle, Pa­trick Piuze, Do­maine Mou­tard Di­ligent 24,80 $ • 12 999 181 • 12 % • 1,5 G/L

Ça flaire la bonne af­faire ce 2010 aux to­na­li­tés de bis­cuit et de mé­lasse sur trame mi­né­rale évo­quant le co­quillage et l’iode. D’une re­mar­quable per­sis­tance et d’un ir­ré­pro­chable rap­port qua­li­té-prix-plai­sir. Un ré­gal avec le tra­di­tion­nel pou­let rô­ti. J’aime beau­coup, pas­sion­né­ment! Vive-La-Joie, vive la fête!

Cré­mant de Bour­gogne 2010, Brut Vive-LaJoie, Bailly La­pierre 29,95 $ • 11 791 688 • 12 % • 6,7 G/L POUR SE FAIRE PLAI­SIR

« Zé­ro do­sage » sou­sen­tend que seuls les sucres ré­si­duels na­tu­rels, non trans­for­més à la suite de la fer­men­ta­tion al­coo­lique, sub­sistent. Dans la même phi­lo­so­phie, un mi­ni­mum de soufre a été ajou­té dans la pré­sente cu­vée. Dé­pour­vue de sucres ve­nus ar­ron­dir les coins, l’ex­pres­sion est pro­bante, sé­rieuse et am­pli­fiée par une aci­di­té bien ten­due. Ça a de l’étoffe et une fi­nale dé­li­ca­te­ment sa­line. Cham­pagne!

Cham­pagne, Brut na­ture pi­not noir Zé­ro do­sage, Drap­pier 52 $ • 11 127 234 • 12 % • 3,7 G/L

Les Fleu­ry sont de­ve­nus les pre­miers pro­duc­teurs cham­pe­nois en bio­dy­na­mie en 1989. Ils pro­duisent des vins qui touchent à la fois le pa­lais et le coeur — comme en té­moigne ce cham­pagne qui m’a ab­so­lu­ment ren­ver­sée. Il dé­ferle une abon­dante fraî­cheur res­ser­rée par une struc­ture de fer, et un re­ve­nez-y de sucre d’orge et de cham­pi­gnons. En bon 100 % pi­not noir, il de­vient, par sa forte vi­no­si­té et sa pré­ci­sion, un can­di­dat par­fai­te­ment taillé pour la table. Un bi­jou de vin.

Cham­pagne, Brut Blanc de Noirs, Fleu­ry Père et Fils 58,50 $ • 13 090 631 • 12,5 % • 6,6 G/L •

Il y a dans ce grand clas­sique un je-ne-sais-quoi de ras­sem­bleur, une ma­tière vo­lu­bile et une fran­chise qui émous­tille les in­vi­tés qui le par­tagent. Son verbe porte haut les notes de cham­pi­gnons et de fleurs. D’une grâce et d’un équi­libre sans faille, ce cham­pagne consti­tué de char­don­nay, pi­not noir et pi­not meu­nier est à se pro­cu­rer les yeux grands fermés pour des fes­ti­vi­tés dignes de ce nom.

Cham­pagne, Brut, Pol Ro­ger 63 $ • 5 195 312 • 12 % • 10 G/L

San­té!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.