WEEDON AT­TEND LE BOOM

La Tribune - - LA UNE - MAXENCE DAUPHINAIS-PELLETIER mdau­phi­[email protected]­tri­bune.qc.ca

WEEDON – L’am­bi­tieux pro­jet à 200 M$ me­né par MYM Nu­tra­ceu­ti­cals dans le rang 2 de Weedon com­pre­nant la construc­tion d’une serre de 1,5 mil­lion de pieds car­rés des­ti­née à la pro­duc­tion de can­na­bis mé­di­cal avance au rythme pré­vu, confirme le porte-pa­role Daniel Na­deau au tour­nant de la nou­velle an­née.

Quelque six mois après la pre­mière pel­le­tée de terre sym­bo­lique sur le site où se­ra construit l’im­mense ré­seau de serres, le pro­jet por­té par l’en­tre­prise bri­tan­no­co­lom­bienne pro­gresse à un bon rythme.

Afin d’ob­te­nir un per­mis d’ex­ploi­ta­tion de la part de San­té Ca­na­da, les di­ri­geants doivent d’abord construire une serre mo­dèle pour ap­puyer leur de­mande, qui n’a tou­jours pas été ap­prou­vée.

« Les tra­vaux avancent bien, on peut voir l’évo­lu­tion des tra­vaux sur la page Fa­ce­book de la com­pa­gnie, qui pu­blie ré­gu­liè­re­ment pour in­for­mer les gens du pu­blic et les in­ves­tis­seurs de l’état des tra­vaux », af­firme d’en­trée de jeu le porte-pa­role du pro­jet Daniel Na­deau, le site étant fer­mé au pu­blic et pro­té­gé jour et nuit par une com­pa­gnie de sé­cu­ri­té. « La prio­ri­té pour le mo­ment est la construc­tion des serres et des bâ­ti­ments, ce qui pro­gresse très bien. »

REM­PLIR LES TA­BLETTES DE LA SQDC?

Bien que les serres ne sont pas en­core opé­ra­tion­nelles et que l’en­tre­prise n’a pas en­core mis la main sur sa cer­ti­fi­ca­tion lui per­met­tant de culti­ver du can­na­bis mé­di­cal lé­ga­le­ment, la pé­nu­rie de can­na­bis que vit la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis de­puis son ou­ver­ture au mois d’oc­tobre sou­lève la ques­tion sui­vante : est-ce que les serres de Weedon pour­raient pro­duire du can­na­bis pour la SQDC, qui se cherche ac­ti­ve­ment des producteurs? Il est trop tôt pour avan­cer quoi que ce soit, se­lon M. Na­deau.

« Notre but est de pro­duire du can­na­bis pour le mar­ché mé­di­cal, mais il fau­drait voir ce que dé­sire vendre la SQDC », ex­plique-t-il. « Par­mi les pro­duits qu’ils vendent, il y en a qui s’ap­pa­rentent au can­na­bis mé­di­cal. Nous ne sa­vons pas à qui nous al­lons vendre nos pro­duits pour le mo­ment, car nos ins­tal­la­tions ne sont pas en­core construites et nous ne sommes pas opé­ra­tion­nels. On n’est pas ren­du là pour le mo­ment, mais c’est une éven­tua­li­té qui pour­rait être ex­plo­rée. »

Quant au re­cru­te­ment du per­son­nel, qui de­vrait s’éle­ver au nombre de 400 tra­vailleurs lorsque les serres se­ront opé­ra­tion­nelles et que le pro­jet se­ra fi­na­li­sé, il n’est pas ac­ti­ve­ment en­ta­mé. Cette étape se­ra en­tre­prise quand le tout au­ra pris forme, quoique des ef­forts ont été me­nés par MYM Nu­tra­ceu­ti­cals.

« Je sais qu’on par­ti­cipe à des sa­lons de l’em­ploi pour faire part de nos be­soins à des tra­vailleurs et qu’on tra­vaille à mon­ter une banque de can­di­dats, mais ce n’est pas notre prio­ri­té pour l’ins­tant. La prio­ri­té est vrai­ment à la construc­tion des serres et des bâ­ti­ments pour le mo­ment, après quoi on se consa­cre­ra plus ac­ti­ve­ment au re­cru­te­ment du per­son­nel », a fait sa­voir le porte-pa­role, in­di­quant que les can­di­dats lo­caux

sont in­vi­tés à sou­mettre leur can­di­da­ture.

La mu­ni­ci­pa­li­té de Weedon a an­non­cé dans son plan d’im­mo­bi­li­sa­tion pour les pro­chaines an­nées qu’une somme de 3,5 M$ se­rait uti­li­sée pour as­phal­ter le rang 2, où se si­tue ce qui de­vrait être le plus gros com­plexe de pro­duc­tion et de re­cherche de can­na­bis au pays.

Rap­pe­lons que le pro­jet com­porte éga­le­ment un centre de re­cherche, de trans­for­ma­tion et d’in­ter­pré­ta­tion.

— PHO­TO LA TRI­BUNE, MAXENCE DAUPHINAIS-PELLETIER

Afin d’ob­te­nir un per­mis d’ex­ploi­ta­tion de la part de San­té Ca­na­da, les di­ri­geants doivent d’abord construire une serre mo­dèle pour ap­puyer leur de­mande, qui n’a tou­jours pas été ap­prou­vée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.