La­brie fe­ra vo­ter une par­tie de son bud­get dis­cré­tion­naire

La Tribune - - ACTUALITÉS - TOM­MY BRO­CHU tbro­[email protected]­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — Le bud­get dis­cré­tion­naire de Ch­ris­tine La­brie se­ra dé­mo­cra­tique. La dé­pu­tée so­li­daire de­mande aux or­ga­nismes com­mu­nau­taires et sans but lu­cra­tif de sou­mettre des pro­jets d’entre 500 et 3000 $ pour les­quels les ci­toyens pour­ront vo­ter. Cette ac­tion per­met­tra donc aux pro­jets les plus pri­sés de voir le jour.

Pour le der­nier blitz de l’an­née bud­gé­taire qui se conclu­ra en mars, 25 000 $ se­ront dis­tri­bués par Mme La­brie sur les 36 000 $ res­tant dans le bud­get dis­cré­tion­naire at­tri­bué. Pour les an­nées sui­vantes, celle-ci veut dis­tri­buer « au moins la moi­tié du bud­get » dans cet exer­cice. Le reste ser­vi­ra à fi­nan­cer des plus pe­tits pro­jets ou des or­ga­nismes moins po­pu­laires.

« Mi­ni­ma­le­ment deux fois par an­née, on va lan­cer un ap­pel de pro­jets où les or­ga­nismes pour­ront sou­mettre des pro­jets qui se­ront vo­tés par les ci­toyens. Ceux­ci pour­ront donc choisir com­ment les fonds se­ront uti­li­sés », ex­plique Mme La­brie, ajou­tant qu’elle fe­ra un compte-ren­du chaque an­née, à sa­voir com­ment l’en­ve­loppe a été uti­li­sée.

Les de­man­deurs de­vront donc rem­plir un for­mu­laire rec­to ver­so que Mme La­brie consi­dère comme étant « très lé­ger », un exer­cice dé­mo­cra­tique, se­lon elle. « Ce que je peux faire, ici, dans la cir­cons­crip­tion, c’est de gé­rer mes fonds avec plus de dé­mo­cra­tie. Le mon­tant qui m’est oc­troyé, je veux le gé­rer de ma­nière plus trans­pa­rente. Ce n’est pas des fonds sup­plé­men­taires, c’est une uti­li­sa­tion dif­fé­rente de ces fonds. Il faut sa­voir que pour ce pro­gramme, il n’y a pas vrai­ment de ba­lises. Les fonds peuvent être dis­tri­bués un peu n’im­porte où et il n’y a pas vrai­ment de ba­lise sur le mon­tant don­né à chaque or­ga­nisme », dé­crit-elle.

Les or­ga­nismes, qui pour­ront pro­po­ser trois pro­jets par ap­pel, de­vront faire ap­pel à leur en­tou­rage afin qu’ils votent pour eux. « On compte sur les or­ga­nismes pour mo­bi­li­ser les gens. On veut que ces pro­jets ré­pondent aux be­soins de la po­pu­la­tion. On va faire notre tra­vail de dif­fu­ser au­tant que pos­sible l’in­for­ma­tion. Là, c’est une pre­mière édi­tion, un genre de pro­jet pi­lote. On s’adap­te­ra au fil du temps », men­tionne celle qui a été élue pour la pre­mière fois en oc­tobre der­nier.

Une ac­ti­vi­té se­ra or­ga­ni­sée où les or­ga­nismes, qui au­ront des kiosques, pour­ront pré­sen­ter leurs pro­jets aux Sher­broo­kois. « Les ci­toyens pour­ront choisir leurs cinq pro­jets préférés qu’ils pour­ront ins­crire en ordre sur les bul­le­tins de vote. Nous, on va oc­troyer des points se­lon l’ordre et l’on va comp­ter le to­tal. Les pro­jets ayant re­çu le plus d’ap­puis se­ront fi­nan­cés jus­qu’à ce qu’on at­teigne les 25 000 $ », in­dique-t-elle.

Les or­ga­nismes ré­agissent bien à cette idée, se­lon Ch­ris­tine La­brie. « C’est cer­tain qu’il y a une crainte par rap­port à la lour­deur du pro­ces­sus, mais j’ai fait mon tra­vail de va­li­der pour que ce soit lé­ger. C’est un sou­ci que j’avais. Un an après la réa­li­sa­tion, on de­man­de­ra une pho­to et un pe­tit texte de 100 mots, qui ex­plique quelles sont les re­tom­bées de leur pro­jet sur la com­mu­nau­té. »

Mme La­brie ignore en­core le mon­tant de l’en­ve­loppe dis­cré­tion­naire pour la pro­chaine an­née.

Les gens in­té­res­sés à sou­mettre un pro­jet peuvent contac­ter l’équipe de Ch­ris­tine La­brie au ch­ris­tine.la­[email protected]­nat.qc.ca.

On veut que ces pro­jets ré­pondent aux be­soins de la po­pu­la­tion. — Ch­ris­tine La­brie

— PHO­TO SPECTRE MÉ­DIA, RE­NÉ MAR­QUIS

Ch­ris­tine La­brie uti­li­se­ra son bud­get dis­cré­tion­naire d’une fa­çon dif­fé­rente.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.