VOTRE HOROSCOPE

La Tribune - - ANNONCES CLASSÉES -

DU 22 DÉ­CEMBRE AU 20 JAN­VIER

En cette étape anniversaire, en plus de fa­vo­ri­ser les prises de conscience, le duo Mer­cure-Sa­turne en Capricorne exerce une in­fluence bé­né­fique sur vos échanges. Le dia­logue vous per­met­tra d’al­ler au fond des choses et d’éclair­cir une am­bi­guï­té une fois pour toutes. Mais si vous ne po­sez pas la ques­tion, vous ré­dui­sez consi­dé­ra­ble­ment vos chances d’ob­te­nir la ré­ponse...

DU 21 JAN­VIER AU 19 FÉ­VRIER

En ac­cord avec votre Signe, le duo Lune-Mars en Bé­lier de­vrait for­te­ment sti­mu­ler votre dé­ter­mi­na­tion et votre be­soin d’ac­tion. Pos­si­bi­li­té d’ac­com­plir de grandes choses dans de brefs dé­lais et de battre des re­cords. Ju­pi­ter et Vé­nus en Sagittaire se­ront aus­si de bons al­liés. Tou­te­fois, mieux vau­dra ne pas vous im­po­ser la com­pa­gnie d’in­di­vi­dus qui se­ront in­ca­pables de s’adap­ter à votre rythme.

DU 20 FÉ­VRIER AU 20 MARS

Cer­tains disent que le toit de l’en­fer est fait d’oc­ca­sions per­dues. Il se­rait dom­mage d’en ve­nir à re­gret­ter ne pas avoir pris l’ini­tia­tive. C’est plu­tôt le temps de ten­ter votre chance en sai­sis­sant les op­por­tu­ni­tés qui se pré­sentent. Rap­pe­lez­vous que l’in­fluence de Nep­tune en Poissons pour­rait vous sur­prendre. Les seuls dé­fis que vous per­drez à coup sûr se­ront ceux que vous n’ose­rez pas re­le­ver.

DU 21 MARS AU 20 AVRIL

Compte te­nu du nombre d’astres qui par­courent le Signe du Capricorne, au carré du duo Lune-Mars en Bé­lier, cer­taines in­ter­ac­tions so­ciales risquent d’être em­preintes de ma­laise. Tou­te­fois, il n’y au­ra pas de si­lences in­con­for­tables si vous ques­tion­nez les autres au su­jet de leurs pas­sions. Il suf­fi­ra de prendre la si­tua­tion en charge, tel fe­rait un ani­ma­teur de talk-show face à ses in­vi­tés.

DU 21 AVRIL AU 20 MAI

Main­te­nant que la Lune se trouve « sur les ta­lons « de Mars en Bé­lier, la dis­cré­tion se­ra de mise. Mieux vau­dra vous te­nir à l’écart des conflits qui sé­vissent entre plu­sieurs per­sonnes et vous taire si vous n’avez rien de po­si­tif à dire à leur su­jet. Le So­leil en Capricorne tente ce­pen­dant de vous fa­vo­ri­ser. Une re­la­tion nais­sante semble d’ailleurs vou­loir s’in­ten­si­fier. Nou­veaux pro­jets à ve­nir...

DU 21 MAI AU 21 JUIN

Il faut faire le vide avant de pou­voir faire le plein. Il est temps de vous dé­bar­ras­ser de tout ba­gage su­per­flu sus­cep­tible de vous frei­ner et de vous em­pê­cher d’at­teindre le ni­veau sui­vant. En face des Gé­meaux, Ju­pi­ter et Vé­nus en Sagittaire de­vraient fa­vo­ri­ser une trans­for­ma­tion de grande en­ver­gure. Il suf­fi­ra de vous rendre à la moi­tié du che­min pour que l’autre vienne vous y re­joindre.

DU 22 JUIN AU 22 JUILLET

On est tou­jours libre d’ai­mer, l’es­sen­tiel est de sa­voir com­ment. Avec le duo Lune-Mars en Bé­lier, gar­dez-vous d’adop­ter un com­por­te­ment qui puisse être consi­dé­ré étouf­fant ou en­va­his­sant. L’ap­proche qui ac­corde le maxi­mum d’in­dé­pen­dance à l’autre se­rait pro­ba­ble­ment la plus sou­hai­table. Plus vous lui don­ne­rez de li­ber­té, et moins l’autre risque d’avoir en­vie d’en pro­fi­ter.

DU 23 JUILLET AU 23 AOÛT

La Lune se trouve « à la suite « de Mars en Bé­lier, mais vu qu’elle passe au carré de Sa­turne en Capricorne, son in­fluence pour­rait faire en sorte que des in­di­vi­dus se com­portent avec une cer­taine re­te­nue. Une af­faire de­vrait tou­te­fois s’avé­rer sa­tis­fai­sante. Pour ai­der à sa concré­ti­sa­tion, vous au­riez in­té­rêt à vous ex­té­rio­ri­ser da­van­tage, no­tam­ment en ce qui a trait à ma­ni­fes­ter votre en­thou­siasme...

DU 24 AOÛT AU 22 SEP­TEMBRE

Il y a ceux qui aiment se plaindre et qui trouvent tou­jours de bons pré­textes pour jus­ti­fier leur in­ca­pa­ci­té à amé­lio­rer leur sort. Per­sonne n’est mieux pla­cé que vous pour leur faire re­mar­quer ce dé­faut de ca­rac­tère, mais si vous te­nez à les ame­ner à en­tre­te­nir une meilleure dis­po­si­tion, mieux vau­dra for­mu­ler vos com­men­taires sous formes de ques­tions plu­tôt que de don­ner des di­rec­tives...

DU 23 SEP­TEMBRE AU 23 OC­TOBRE

Juste en face de votre Signe, la conjonc­tion Lune-Mars en Bé­lier pour­rait ap­por­ter de grandes trans­for­ma­tions dans un cadre au­quel vous ap­par­te­nez. En fait, il pour­rait s’agir d’un nou­veau com­men­ce­ment, fai­sant table rase d’une li­mi­ta­tion qui vous em­pê­chait d’al­ler de l’avant. En guise de bo­nus, la chance risque d’être au ren­dez-vous. Un sa­me­di qui semble donc s’an­non­cer plu­tôt bien.

DU 24 OC­TOBRE AU 22 NO­VEMBRE

Tan­dis que le cycle Lu­naire flirte avec Mars en Bé­lier, vous de­vriez pro­ba­ble­ment lais­ser par­ler quel­qu’un sans in­ter­ve­nir, même si ses propos vous exas­pèrent. Une dis­cus­sion avec une per­sonne obs­ti­née ne vous rap­por­te­rait qu’un sen­ti­ment de frus­tra­tion. La meilleure arme contre une per­sonne qui cherche à vous pro­vo­quer consis­te­ra es­sen­tiel­le­ment à l’igno­rer. C’est une sug­ges­tion...

DU 23 NO­VEMBRE AU 21 DÉ­CEMBRE

Il est net­te­ment plus ef­fi­cace de ré­gler un pro­blème en re­mon­tant à sa source plu­tôt que d’es­sayer d’en mas­quer les symp­tômes, car ce­la ne contri­bue­rait qu’à le dé­pla­cer. La so­lu­tion la plus du­rable n’est pro­ba­ble­ment pas celle qui se pré­sente comme étant la plus fa­cile, mais elle est néan­moins celle qui vous pro­cu­re­ra une paix d’es­prit du­rable. Ju­pi­ter et Vé­nus veillent tou­jours sur votre Signe...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.