Un re­ma­nie­ment qui s’an­nonce mo­deste

La Tribune - - ACTUALITÉS -

OT­TA­WA — Le re­ma­nie­ment mi­nis­té­riel de lun­di à Ot­ta­wa de­vrait être très mi­neur et com­prendre de mo­destes chan­ge­ments pour com­bler le vide lais­sé par le dé­pu­té néo-écos­sais de longue date, Scott Bri­son, qui a an­non­cé son dé­part du Con­seil du Tré­sor cette se­maine. Le pre­mier mi­nistre Jus­tin Tru­deau n’au­rait ce­pen­dant pas l’in­ten­tion de seule­ment pour­voir le poste. La dé­mis­sion de M. Bri­son laisse deux es­paces va­cants au ca­bi­net — ce­lui d’un siège de la Nou­velle-Écosse et ce­lui de pré­sident du Con­seil du Tré­sor — donc par ef­fet do­mi­no, au moins deux autres mi­nistres de­vraient être tou­chés.

Le pre­mier, et pro­ba­ble­ment le plus fa­cile, à com­bler est ce­lui d’un re­pré­sen­tant de la Nou­velle-Écosse au ca­bi­net. En 2015, les li­bé­raux avaient rem­por­té les 11 sièges de la Nou­velle-Écosse, donc M. Tru­deau peut choi­sir par­mi neuf can­di­dats, puis­qu’il faut ex­clure le pré­sident de la Chambre des com­munes, Geoff Regan. Les noms des dé­pu­tés Ber­na­dette Jor­dan et Sean Fra­ser ont été évo­qués.

Peu im­porte qui prend la place de M. Bri­son comme re­pré­sen­tant néo-écos­sais, le ou la nou­velle mi­nistre ne se­rait pas res­pon­sable du Con­seil du Tré­sor.

Pour ce poste, le nom de l’ac­tuelle mi­nistre des Ser­vices aux Au­toch­tones, Jane Phil­pott, cir­cu­lait beau­coup dans les cou­lisses de la ca­pi­tale fé­dé­rale, di­manche soir.

Mme Phil­pott est ac­tuel­le­ment la vice-pré­si­dente du co­mi­té du Con­seil du Tré­sor au con­seil des mi­nistres. Elle a été la pre­mière mi­nistre de la San­té du gou­ver­ne­ment Tru­deau où elle a pi­lo­té les dé­bats au­tour de la lé­ga­li­sa­tion de l’aide mé­di­cale à mou­rir. En août 2017, elle était nom­mée mi­nistre des Ser­vices aux Au­toch­tones. Son man­dat était de réa­li­ser des pro­grès réels dans l’amé­lio­ra­tion des condi­tions de vies des peuples au­toch­tones du Ca­na­da, une des prio­ri­tés du pre­mier mi­nistre.

Mal­gré ses dé­marches plus dis­crètes, le res­pon­sable des ac­ti­vi­tés gou­ver­ne­men­tales doit avoir un riche par­cours pour être nom­mé à ce poste, donc le pre­mier mi­nistre ne choi­si­ra pas une re­crue. C’est lui qui tient les cor­dons de la bourse, qui su­per­vise com­ment le gou­ver­ne­ment est gé­ré et qui dé­cide com­ment l’ar­gent se­ra dé­pen­sé. Le pré­sident du Con­seil du Tré­sor est aus­si res­pon­sable de né­go­cier les 27 conven­tions col­lec­tives avec 15 né­go­cia­teurs dis­tincts.

Les mi­nistres prin­ci­paux res­tent en place

Se­lon di­verses sources, M. Tru­deau sou­hai­te­rait ne pas trop cham­bou­ler son con­seil des mi­nistres. Il avait pro­cé­dé à un im­por­tant re­ma­nie­ment en juillet afin de pré­pa­rer les élec­tions fé­dé­rales de l’au­tomne 2019.

Par­mi les mi­nistres qui de­vraient res­ter en poste fi­gurent Bill Mor­neau (Fi­nances), Ch­rys­tia Free­land (Af­faires étran­gères), Ralph Goo­dale (Sé­cu­ri­té pu­blique), Ca­the­rine McKen­na (En­vi­ron­ne­ment), Jim Carr (Di­ver­si­fi­ca­tion du com­merce in­ter­na­tio­nal) et Jean-Yves Du­clos (Fa­mille, En­fants et Dé­ve­lop­pe­ment so­cial).

Quelques mi­nistres pour­raient chan­ger de poste, dont Sea­mus O’Rea­gan (An­ciens com­bat­tants) et Pat­ty Ha­j­du (Tra­vail).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.