La re­lève à la barre de la PME

La Voix de l'Est - - AFFAIRES - MA­RIE-FRANCE LÉTOURNEAU ma­rie-france.le­tour­neau@la­voix­de­lest.ca

BROMONT — S’as­su­rer d’avoir «les bons gars à la bonne place»: c’est le pa­ri qu’ont réus­si Mi­chel et An­dré Car­bon­neau, du Groupe Car­bon­neau, dans le cadre de dé­marches soi­gneu­se­ment pla­ni­fiées pour as­su­rer le trans­fert de leur en­tre­prise à trois di­ri­geants en poste.

Lan­cé il y a cinq ans, le pro­ces­sus de re­lève a été com­plé­té le mois der­nier. Les frères Car­bon­neau, qui avaient eux-mêmes pris le re­lais de leur père — Paul, fon­da­teur de l’en­tre­prise —, ont cé­dé les rênes à 100 % à Da­niel Clou­tier, Guillaume Pe­tit et Ré­mi Fi­lion.

« Les trois en­semble, ils vont per­mettre la conti­nui­té de notre rêve », a com­men­té Mi­chel Car­bon­neau qui, jus­qu’à ré­cem­ment, était pré­sident de la PME bro­mon­toise spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion de com­po­santes métalliques pour les sec­teurs in­dus­triels et hy­driques.

Se­lon lui, la troi­sième gé­né­ra­tion de Car­bon­neau n’était pas prête à pour­suivre la crois­sance de l’en­tre­prise. Par contre, un em­ployé de longue date, Guillaume Pe­tit, di­rec­teur de l’in­gé­nie­rie, a dé­mon­tré l’in­té­rêt et les ap­ti­tudes à re­prendre le flam­beau. Ses deux as­so­ciés ac­tuels, qui oc­cu­paient tous deux un em­ploi ailleurs, ont été ci­blés et re­cru­tés au cours des der­nières an­nées par Mi­chel et An­dré Car­bon­neau.

Au­pa­ra­vant chez Kru­ger, Da­niel Clou­tier s’est joint au Groupe Car­bon­neau il y a un peu plus de quatre ans, tan­dis que Ré­mi Fi­lion a com­plé­té le trio en jan­vier 2017 en quit­tant son em­ploi chez Veo­lia. Ils sont res­pec­ti­ve­ment di­rec­teur des opé­ra­tions et di­rec­teur gé­né­ral au sein du Groupe.

VA­LEURS

Les frères Car­bon­neau se ré­jouissent sur­tout d’avoir su dé­ni­cher une re­lève qui a « de bonnes va­leurs », c’est-à-dire qu’elle veut, comme leur père leur a in­cul­qué, « rendre ser­vice », tra­vailler en équipe et ne pas craindre d’in­no­ver, voire de prendre des risques, pour ar­ri­ver à ses fins.

Le Groupe Car­bon­neau se targue de trou­ver ses so­lu­tions aux pro­blèmes de ses clients. « On tra­vaille en par­te­na­riat avec nos clients. On ré­sout des pro­blèmes et on veut conti­nuer à le faire », lance Guillaume Pe­tit.

C’est en 1962 que Paul Car­bon­neau a fait ses dé­buts dans la plom­be­rie ré­si­den­tielle et les sys­tèmes de chauf­fage. Son en­tre­prise a connu une crois­sance au diapason de celle de la ville de Bromont. En 1976, dans le cadre des Jeux olym­piques, elle avait amé­na­gé le sys­tème de douches et d’abreu­voirs pour les très nom­breux che­vaux qui avaient en­va­hi le site équestre. Dans les an­nées 1980, l’en­tre­pre­neur a aus­si dé­ve­lop­pé un vo­let in­dus­triel à ses ac­ti­vi­tés avec la ve­nue des IBM, GE et Hyun­dai.

Ses fils ont d’ailleurs ra­pi­de­ment ma­ni­fes­té de l’in­té­rêt à suivre ses traces. À 12 ans, ils se ca­chaient par­mi son ou­tillage pour lui faire la sur­prise une fois ar­ri­vés sur les chan­tiers, se sou­vient Mi­chel Car­bon­neau, qui af­firme que ses quatre frères, sa soeur et lui par­tagent tous ce même ADN d’en­tre­pre­neur.

CONTI­NUI­TÉ

De­puis quelques an­nées, plus de 50 % du chiffre d’af­faires est réa­li­sé dans le sec­teur hydrique, alors que l’en­tre­prise conçoit, fa­brique et ins­talle des pièces de mé­ca­nique lourde pour les bar­rages hy­dro­élec­triques à tra­vers le Ca­na­da, dont des vannes et des grilles à dé­chets.

Outre ses ac­ti­vi­tés in­dus­trielles, le Groupe Car­bon­neau agit aus­si à titre de sous-trai­tant, par exemple pour fabriquer les com­pos­teurs de Brome Com­post.

La PME em­ploie 25 per­sonnes. Le taux de rou­le­ment y est pra­ti­que­ment in­exis­tant, se­lon Ré­mi Fi­lion. « Les em­ployés font la dif­fé­rence. Les gens sont des in­tra­pre­neurs. Ce n’est pas juste un tra­vail, ce sont des dé­fis et des rêves. Ils sont im­pli­qués à dif­fé­rents ni­veaux », dit-il.

« Un sou­deur n’est pas stric­te­ment un sou­deur ici. C’est un sou­deur-as­sem­bleur qui par­ti­cipe au dé­ve­lop­pe­ment des pro­duits avec nous. Comme on conçoit, on fa­brique et on ins­talle, nos em­ployés sont par­tie in­té­grante de tout ça », ren­ché­rit Da­niel Clou­tier.

Les trois nou­veaux co­pro­prié­taires du Groupe Car­bon­neau sou­haitent ain­si pour­suivre la crois­sance de l’en­tre­prise sur ses « bases exis­tantes », dit pour sa part Guillaume Pe­tit. Au cours des deux der­nières an­nées, plus de 75 % des ventes ont été réa­li­sées à l’ex­té­rieur du Qué­bec. L’ex­plo­ra­tion de nou­veaux mar­chés de­meure dans leur mire.

Les frères Car­bon­neau, qui de­meurent des « am­bas­sa­deurs » de la PME, conti­nue­ront à être oc­cu­pés avec leurs ac­ti­vi­tés im­mo­bi­lières. Mais Mi­chel Car­bon­neau dit ap­pré­cier la nou­velle « li­ber­té » qui se pré­sente à lui. Son ca­det de 14 mois en­tend de son cô­té s’im­pli­quer da­van­tage so­cia­le­ment.

An­dré Car­bon­neau agi­ra entre autres comme men­tor au­près d’autres en­tre­pre­neurs.

— P⋆OTOS C⋆RISTOP⋆E BOIS­SEAU-DION

An­dré et Mi­chel Car­bon­neau ont cé­dé les rênes du Groupe Car­bon­neau à Da­niel Clou­tier, Ré­mi Fi­lion et Guillaume Pe­tit.

Plus de 50% du chiffre d’af­faires est réa­li­sé dans le sec­teur hydrique, alors que l’en­tre­prise conçoit, fa­brique et ins­talle des pièces de mé­ca­nique lourde pour les bar­rages hy­dro­élec­triques à tra­vers le Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.