La p’tite boîte à sou­liers

Ra­con­ter Noël à la craie

La Voix de l'Est - - LA UNE - MA­RIE-ÈVE LAM­BERT ma­rie-eve.lam­[email protected]­voix­de­lest.ca

Dans la pa­no­plie d’ac­ti­vi­tés pro­po­sées pour se mettre dans l’am­biance des Fêtes, le spec­tacle de Fran­çois Ber­ge­ron sait cer­tai­ne­ment se dé­mar­quer. Ce­lui qu’on sur­nomme «l’ar­tiste à la craie» pro­pose un tout nou­veau conte de Noël, qu’il illustre en di­rect à la craie, vous l’au­rez de­vi­né, sur une im­mense toile de 17 pieds de large !

« J’amène l’art de la craie à son maxi­mum ! », lance l’ar­tiste de Stans­tead.

Un simple vi­sion­ne­ment de quelques vi­déos dans les­quels il est à l’oeuvre per­met de consta­ter l’éten­due de son ta­lent, qui voyage de­puis plus de 20 ans au Qué­bec, mais éga­le­ment dans d’autres pro­vinces du Ca­na­da, aux États-Unis — à Time Square, no­tam­ment —, ain­si qu’en Eu­rope et même à Bey­routh, au Li­ban.

« Au dé­but, je fai­sais beau­coup d’écoles, de pri­sons, de foyers pour per­sonnes âgées, ra­con­tet-il. Puis, j’ai ame­né mon concept à quelque chose de plus fi­ni, plus pro­fes­sion­nel, à plus grand dé­ploie­ment pour la pre­mière fois avec mon spec­tacle Le Chef d’OEuvre, qui ra­conte l’épi­sode où Jé­sus calme la tem­pête sur le lac de Ti­bé­riade. »

Nul dé­sir de conver­tir ou de pro­pa­ger la pa­role de Dieu der­rière ce spec­tacle à ca­rac­tère re­li­gieux, se dé­fend ce­lui qui a don­né plus de 3000 re­pré­sen­ta­tions. « J’aime seu­le­ment prendre des as­pects in­tan­gibles de la vie et, grâce à des his­toires, les ame­ner à quelque chose de pal­pable, dit-il. Dans Le

Chef d’OEuvre, par exemple, le mes­sage qui res­sort dit sim­ple­ment ‘‘in­quiète-toi pas du len­de­main, fais confiance’’ ; dans mon nou­veau spec­tacle, on re­tourne au vrai sens de Noël... la paix, la joie, l’amour... »

ÉMO­TIONS ET NOS­TAL­GIE

In­ti­tu­lée La p’tite boîte à sou­liers, sa nou­velle créa­tion scé­nique ra­conte l’his­toire d’Em­ma, une grand-ma­man qui tombe sur une vieille boîte de chaus­sures en fouillant dans son gre­nier. Les tré­sors qu’elle contient ré­veille­ront en elle beau­coup de sou­ve­nirs de son en­fance, et l’in­ci­te­ront à se ques­tion­ner sur le vé­ri­table sens de Noël, ex­plique Fran­çois Ber­ge­ron.

« À tra­vers mon his­toire et mes des­sins, les spec­ta­teurs pas­se­ront par toute une gamme d’émo­tions, qu’ils aient 7 ou 77 ans. Il y au­ra cer­tai­ne­ment une pe­tite pointe de nos­tal­gie chez plu­sieurs », aver­tit-il.

Sa tour­née de 32 dates a dé­bu­té en no­vembre au Nou­veauB­runs­wick. Au Qué­bec, elle s’est no­tam­ment ar­rê­tée à Rox­ton Pond la se­maine der­nière, et se­ra de pas­sage à Gran­by, SaintCé­saire, Sainte-Cé­cile-de-Mil­ton et Co­wans­ville, pour ne nom­mer que les villes de la ré­gion.

Pour cer­taines re­pré­sen­ta­tions, no­tam­ment celle de Gran­by, l’ar­tiste-conteur se­ra ac­com­pa­gné en mu­sique par son fi­dèle pia­niste, Fran­çois Mo­rin. Fait par­ti­cu­lier : ce­lui-ci n’a ja­mais vu, en maintes an­nées de col­la­bo­ra­tion, une seule des toiles de son aco­lyte puis­qu’il est aveugle ! « Mais il me com­plète à mer­veille », pré­cise-t-il.

Ques­tion de « se­mer de la joie et mettre vé­ri­ta­ble­ment les gens dans l’es­prit de Noël », le pa­pa de cinq en­fants offre tous ses spec­tacles gra­tui­te­ment moyen­nant une contri­bu­tion vo­lon­taire. Les places étant tou­te­fois li­mi­tées, il est pré­fé­rable de ré­ser­ver ses billets au www.ar­tis­tea­la­craie.ca.

M. Ber­ge­ron pré­cise par ailleurs que le cof­fret livre-DVD de son conte, pa­ru en no­vembre der­nier aux Édi­tions Exit, se­ra éga­le­ment en vente sur place.

— P⋆OTO FOUR­NIE

Fran­çois Ber­ge­ron, dit l’ar­tiste à la craie, s’ar­rê­te­ra à Gran­by, Saint-Cé­saire, Sainte-Cé­cile-de-Mil­ton et Co­wans­ville avec son conte de Noël, La p’tite boîte à sou­liers.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.