Les pro­prié­taires mis à contri­bu­tion

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS - KA­RINE BLAN­CHARD ka­rine.blan­[email protected]­voix­de­lest.ca

LAC-BROME — Les pro­prié­taires des­ser­vis par le Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de Sut­ton et Lac-Brome sont in­vi­tés à pro­cé­der à une au­toins­pec­tion de leur de­meure. Les don­nées re­cueillies via un for­mu­laire en ligne per­met­tront aux pom­piers d’ob­te­nir de pré­cieuses in­for­ma­tions en cas d’ur­gence.

Les vi­sites de pré­ven­tion existent de­puis la mise en place du sché­ma de cou­ver­ture de risques en sé­cu­ri­té in­cen­die de la MRC Bro­meMis­sis­quoi au dé­but des an­nées 2000. Les ré­si­dences et ju­me­lés, consi­dé­rés comme étant des im­meubles re­pré­sen­tant un faible risque, sont no­tam­ment vi­si­tés. Les pom­piers vé­ri­fient plu­sieurs as­pects en ma­tière de pré­ven­tion des in­cen­dies, no­tam­ment les aver­tis­seurs de fu­mée, les dé­tec­teurs de mo­noxyde de car­bone ou la pré­sence de ma­tière dan­ge­reuse par exemple.

Lac-Brome et Sut­ton dé­nombrent plu­sieurs ré­si­dences se­con­daires sur leur ter­ri­toire res­pec­tif. Les sa­peurs ont consta­té qu’il était plus dif­fi­cile de re­joindre ces pro­prié­taires puis­qu’ils ne sont pas pré­sents sur une base per­ma­nente. Les sta­tis­tiques dé­montrent ain­si qu’il n’y a pas eu de ré­ponse lors du porte-à-porte dans une pro­por­tion éva­luée entre 25 % et 50 %.

L’idée d’in­vi­ter les pro­prié­taires à au­to-ins­pec­ter leur de­meure — une ini­tia­tive dé­ployée par la MRC de Port­neuf — a donc été pro­po­sée. Cette au­to-ins­pec­tion se tra­duit par un for­mu­laire à rem­plir en ligne. « On l’a adap­té à notre réa­li­té. Et il est dy­na­mique pour le ci­toyen », ex­plique Marc-An­toine For­tier, ca­pi­taine à la pré­ven­tion et à la lo­gis­tique du Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de Sut­ton et Lac-Brome.

Entre 10 et 15 mi­nutes suf­fisent pour le rem­plir. En fonc­tion des ré­ponses four­nies, des conseils de pré­ven­tion sont pro­di­gués. Si un ci­toyen af­firme que son avertisseur de fu­mée a plus de dix ans, une fe­nêtre ap­pa­raî­tra pour lui ex­pli­quer pour­quoi il doit pro­cé­der à son rem­pla­ce­ment, cite en exemple M. For­tier.

Les in­for­ma­tions re­cueillies dans le for­mu­laire sont ache­mi­nées à la cen­trale Cau­ca. Les don­nées, qua­li­fiées de « pré­cieuses » par les pom­piers, sont trans­fé­rées dans un lo­gi­ciel qu’elle pos­sède. En cas d’ur­gence, les pom­piers au­ront à por­tée de main plu­sieurs in­for­ma­tions, que ce soit la pré­sence d’une per­sonne né­ces­si­tant une aide pour éva­cuer la pro­prié­té ou l’em­pla­ce­ment d’un ré­ser­voir de pro­pane.

Des pro­prié­taires qui n’avaient pas re­çu la visite des pom­piers ont été in­vi­tés par le ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die à rem­plir le for­mu­laire. Quelque 125 per­sonnes l’ont fait. L’en­semble des ci­toyens se­ra aus­si in­vi­té à em­boî­ter le pas. L’au­to-ins­pec­tion s’adresse aux po­pu­la­tions des­ser­vies par le ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die, c’est-à-dire Sut­ton, Aber­corn et Brome (for­mu­laire dis­po­nible sur le site web de la mu­ni­ci­pa­li­té de Sut­ton) ain­si que Lac-Brome et Bol­ton-Ouest (sur le site de la Ville de Lac-Brome).

« On veut ai­der les ci­toyens à avoir une bonne sé­cu­ri­té in­cen­die à la mai­son, mais ils doivent s’ai­der et nous ai­der en rem­plis­sant le ques­tion­naire », men­tionne M. For­tier.

L’au­to-ins­pec­tion ne si­gni­fie pas pour au­tant la fin des vi­sites ré­si­den­tielles. « On conti­nue, mais on les bo­ni­fie pour les per­sonnes qui sont ab­sentes de leur pro­prié­té. Je pense que c’est une mé­thode qui per­met d’être plus proche du ci­toyen et of­frir une ac­ces­si­bi­li­té à la pré­ven­tion in­cen­die », es­time Marc-An­toine For­tier.

— P⋆OTO JU­LIE CATUDAL

Le Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de Sut­ton et Lac-Brome offre aux ci­toyens d’ef­fec­tuer une au­to-ins­pec­tion de leur pro­prié­té en ligne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.