Coeur de Pi­rate, pour un soir seule­ment

La Voix de l'Est - - MUSIQUE -

Coeur de Pi­rate est de pas­sage dans la ré­gion, le temps d’un spec­tacle s’ins­cri­vant dans la fou­lée de l’al­bum jo­li­ment in­ti­tu­lé En cas de tem­pête, ce jar­din se­ra fer­mé.

Aus­si bien en pro­fi­ter, car même en ajou­tant les es­cales à ve­nir aux États-Unis, dans l’est du Ca­na­da et en France, son dé­sir de jouer moins sou­vent que la fois pré­cé­dente est an­cré plus fer­me­ment qu’une ré­so­lu­tion du jour de l’An.

Elle sa­voure donc chaque ren­dez-vous avec le public, dont la fi­dé­li­té ne se dé­ment guère. Les an­nées passent, l’ef­fet de nou­veau­té s’est émous­sé, mais tout laisse croire que la chan­teuse est par­ve­nue à s’ins­crire dans la du­rée. Elle l’a consta­té plus tôt cet au­tomne, pen­dant une sé­rie de spec­tacles don­nés en Eu­rope, une im­pres­sion confir­mée en terre qué­bé­coise.

« Je suis vrai­ment chan­ceuse, parce que ce n’est ja­mais ga­gné d’avance. J’ai fait une tren­taine de dates en France, en Bel­gique et en Al­le­magne, no­tam­ment à Co­logne, Mu­nich et Ber­lin, et par­tout c’était co­ol. Les gens qui me sui­vaient à mes dé­buts sont en­core là. Il sont juste un peu plus vieux, tan­dis qu’au Qué­bec, mon public com­prend des en­fants et des per­sonnes à la re­traite, ain­si que des gens de mon âge », constate Coeur de Pi­rate.

Le plus drôle est que cette tour­née ne de­vait pas exis­ter, du moins, pas main­te­nant. Elle a pris forme lorsque l’ar­tiste s’est re­mise à créer de ma­nière spon­ta­née.

« Ce n’est pas un al­bum qui était cen­sé ar­ri­ver. Je l’ai fait très vite et ça a chan­gé mes plans, mais quand il faut que ça sorte, il faut que ça sorte », ra­conte la chan­teuse qui, à sa ma­nière, par­tage l’avis de Neil Young à propos de l’ins­pi­ra­tion. Quand une idée ap­pa­raît, il faut la consi­dé­rer comme un ca­deau et sur­tout, ne pas la lais­ser en plan.

Pour re­ve­nir au spec­tacle, il fait la part belle aux nou­velles pièces, dont le ton sub­ti­le­ment ré­tro té­moigne de la culture mu­si­cale de Coeur de Pi­rate. « C’est très an­nées 1970. J’aime les chan­sons fran­çaises de cette époque, les suc­cès de Da­li­da, le ré­per­toire de Mi­chel Ber­ger, entre autres. Nous sommes cinq sur scène et les ver­sions live sont fi­dèles », as­sure-t-elle.

Le public en­ten­dra évi­dem­ment ses incontournables. Il la ver­ra aus­si dan­ser, la dif­fé­rence étant que cette fois, ses mou­ve­ments ne se moulent pas à une cho­ré­gra­phie. Ils lui viennent aus­si na­tu­rel­le­ment que les propos li­vrés entre deux in­ter­pré­ta­tions, ré­vé­la­teurs de son état d’es­prit.

« Je fais des ob­ser­va­tions sans que ce soit pré­mé­di­té. Je trouve im­por­tant de par­ta­ger ce mo­ment avec le public. De­puis le dé­but de cette tour­née, on me dit que j’ai l’air d’avoir du plai­sir et c’est vrai », af­firme Coeur de Pi­rate.

— P⋆OTO© ED ALCOCK/M.Y.O.P.

Coeur de pi­rate

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.