Gil­bert Ro­zon pour­suit l’ache­teur de ses ac­tions

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS -

Dé­jà de­vant les tri­bu­naux pour se dé­fendre d’ac­cu­sa­tions d’agres­sion sexuelle, Gil­bert Ro­zon les in­ter­pelle à son tour: il de­mande à un juge de tran­cher des points li­ti­gieux de son contrat de vente d’ac­tions de Juste pour rire, car il ne veut pas avoir à in­dem­ni­ser l’ache­teur qui se plaint d’une perte de va­leur de l’en­tre­prise, qui au­rait été cau­sée par ses dé­mê­lés ju­di­ciaires.

M. Ro­zon, le fon­da­teur du Festival Juste pour rire, a ven­du en mars der­nier ses ac­tions dans la fou­lée des al­lé­ga­tions d’agres­sions sexuelles à son su­jet.

Mais l’ache­teur, se pré­va­lant du contrat, lui a ra­pi­de­ment envoyé des de­mandes d’in­dem­ni­sa­tion pour un to­tal de 4,2 mil­lions $, pour la perte de com­man­dites et de sub­ven­tions gou­ver­ne­men­tales (923 000 $), pour la perte de la com­man­dite des Producteurs de lait du Qué­bec (570 000 $ plus 29 000 $ de frais lé­gaux) et en rai­son du dé­part de l’hu­mo­riste Ra­chid Ba­dou­ri (2 725 000 $), qui a an­nu­lé son contrat de pro­duc­tion.

M. Ro­zon concède la perte de sub­ven­tions gou­ver­ne­men­tales, mais conteste les deux autres de­mandes d’in­dem­ni­sa­tion, ce qui laisse un to­tal ré­cla­mé de 3,3 mil­lions $.

Pour ce qui est de la com­man­dite des Producteurs de lait, l’ache­teur avait été avi­sé au préa­lable de la ter­mi­nai­son im­mi­nente du contrat, sou­tient M. Ro­zon dans la pro­cé­dure. Quant au contrat de M. Ba­dou­ri, non seule­ment il n’a pas pris fin en rai­son des al­lé­ga­tions d’in­con­duite, mais l’ache­teur au­rait pu le for­cer, par in­jonc­tion, à res­pec­ter le contrat, peut-on aus­si y lire.

M. Ro­zon sou­ligne de plus que l’ache­teur de­vait, en ver­tu du contrat, four­nir de l’in­for­ma­tion pour jus­ti­fier ses ré­cla­ma­tions mo­né­taires, mais ne s’est pas exé­cu­té de fa­çon sa­tis­fai­sante, est-il al­lé­gué dans la pro­cé­dure ju­di­ciaire dé­po­sée au pa­lais de jus­tice de Mon­tréal cette se­maine.

Pour cette rai­son, M. Ro­zon de­mande à un juge de dé­cla­rer que l’ache­teur n’a pas rem­pli ses obli­ga­tions contrac­tuelles, de telle sorte qu’il n’a pas droit aux in­dem­ni­sa­tions ré­cla­mées.

Juste pour rire a été ven­due en mars 2018 au groupe amé­ri­cain ICM Part­ners et au co­mé­dien Ho­wie Man­del, qui ont en­suite re­ven­du une por­tion des parts.

— P⋆OTO ARC⋆IVES LA PRESSE

Gil­bert Ro­zon de­mande à un juge de dé­cla­rer que l’ache­teur n’a pas rem­pli ses obli­ga­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.