Les Inouk l’échappent contre les Ti­tans

La Voix de l'Est - - LA UNE - JO­NA­THAN GA­GNON jo­na­than.ga­[email protected]­voix­de­lest.ca

GRAN­BY – Pri­vés de plu­sieurs élé­ments, les Inouk étaient con­fron­tés à un dé­fi im­po­sant di­manche après-mi­di. Les lo­caux ont pous­sé le Ti­tan de Prin­ce­ville dans ses der­niers re­tran­che­ments, mais ils ont fi­na­le­ment dû s’in­cli­ner 3-2 lors d’un match im­pli­quant deux des meilleures équipes de la Ligue de ho­ckey ju­nior AAA du Qué­bec.

Mat­thew New­bu­ry a fait la dif­fé­rence en dé­but de troi­sième pé­riode, alors qu’il a com­plé­té une belle sé­quence amor­cée par William Ber­ge­ron et Joa­kim Pa­ra­dis.

Les Inouk ont en­suite tout ten­té afin de créer l’éga­li­té, mais le vé­té­ran Ma­thieu Bel­le­mare (45 ar­rêts) a te­nu le fort de­vant la cage du Ti­tan.

« Ça ne m’in­quiète pas trop, parce qu’on a eu beau­coup d’oc­ca­sions. On n’a sim­ple­ment pas été ca­pables de mar­quer au bon mo­ment», a com­men­té l’en­traî­neur-chef et di­rec­teur gé­né­ral des Inouk, Pa­trice Bosch.

« Cer­tains pensent qu’un but au­rait dû être ac­cor­dé à Si­mon La­voie [NDLR : lors du troi­sième vingt]. Mais les ar­bitres ont vu les choses au­tre­ment. »

Bosch a ce­pen­dant poin­té du doigt le tra­vail des uni­tés spé­ciales gran­byennes. « Notre désa­van­tage nu­mé­rique a per­mis deux buts, tan­dis que notre jeu de puis­sance en a comp­té au­cun. C’est cer­tain que ça fait une dif­fé­rence. »

Fé­lip Bour­deau et An­tho­ny Chi­coine (qui cé­lé­brait son 20e an­ni­ver­saire) ont en­fi­lé les deux buts des Inouk en deuxième pé­riode.

Pour une rare fois, William Le­blanc et Louis-Phi­lippe De­nis ont été blan­chis. « Le ho­ckey, c’est un sport d’équipe. À cer­tains mo­ments, d’autres joueurs doivent prendre le re­lais et en faire plus », a ré­pé­té Bosch.

En l’ab­sence de Ni­co­las Roy (bles­sé à une che­ville) et Ra­phaël Bou­chard (par­ti en voyage), le coach des Inouk a dû uti­li­ser plu­sieurs dé­fen­seurs na­tu­rels à l’at­taque. Bosch a même choi­si d’en­voyer trois ar­rières sur la se­conde vague du jeu de puis­sance !

Marc-Oli­vier Lan­tin-Gou­dreau a été l’autre bu­teur de Prin­ce­ville, avant d’être ex­pul­sé au terme d’une ba­garre contre Na­than Mar­tel.

De re­tour à son poste ha­bi­tuel, Marc-An­toine Du­four a réa­li­sé 37 ar­rêts pour les Inouk.

Grâce à sa pre­mière vic­toire en trois matchs contre Gran­by (4e) cette sai­son, Prin­ce­ville (2e) a creu­sé l’écart entre les deux clubs, qui est main­te­nant de cinq points.

GRAN­BY FRÔLE LA CA­TAS­TROPHE

Comme on pou­vait s’y at­tendre entre deux for­ma­tions qui as­pirent aux grands hon­neurs, le match de di­manche a été plu­tôt phy­sique, et même ponc­tué de quelques coups sour­nois.

Les Inouk ont d’ailleurs frô­lé la ca­tas­trophe en fin de deuxième pé­riode.

William Le­blanc a alors été at­teint au vi­sage par le bâ­ton de son ad­ver­saire Ra­phaël Ga­gnon (pu­ni à quatre re­prises dans ce match), un geste qui a sus­ci­té de vives ré­ac­tions dans les es­trades lo­cales.

« J’avais plein de sang dans l’oeil, je ne voyais rien. Donc je suis re­tour­né au banc aus­si ra­pi­de­ment que pos­sible. J’avoue que ça m’a fait peur un peu. Mais heu­reu­se­ment, plus de peur que de mal », a ra­con­té le meilleur poin­teur de la LHJAAAQ, qui af­fi­chait une im­por­tante cou­pure au ni­veau de l’ar­cade sour­ci­lière après la ren­contre.

La ten­sion a ef­fec­ti­ve­ment bais­sé d’un cran lorsque Le­blanc est re­ve­nu, équi­pé d’une vi­sière com­plète, pour le dé­but du troi­sième en­ga­ge­ment.

Chez les Inouk, plu­sieurs sont d’avis que Will The Th­rill de­vrait être mieux pro­té­gé par les ar­bitres, con­si­dé­rant que ses ad­ver­saires dé­passent par­fois les bornes afin de le neu­tra­li­ser.

La pro­chaine se­maine s’an­nonce ar­due pour les Inouk, qui af­fron­te­ront les trois autres du top-5 dans la LHJAAAQ : Saint-Jé­rôme (mer­cre­di), Lon­gueuil (ven­dre­di) et Ter­re­bonne (di­manche). Seul le match de ven­dre­di se­ra dis­pu­té à do­mi­cile.

« Cette se­maine, on va de­voir jouer du ho­ckey de sé­ries. On va voir de quoi est fait notre ves­tiaire... », a glis­sé Bosch.

— P⋆OTO C⋆RISTOP⋆E BOIS­SEAU-DION

Grâce à sa pre­mière vic­toire en trois matchs contre les Inouk cette sai­son, le Ti­tan les dis­tance dé­sor­mais de cinq points.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.