Pas de crainte que sa ve­nue nuise à Ba­da­wi

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS - ROXANNE OCAMPO

MONT­RÉAL — La femme de Raif Ba­da­wi ne craint pas que l’oc­troi du sta­tut de ré­fu­gié à Ra­haf Mo­ham­med Al-Qu­nun ne dé­té­riore en­core da­van­tage les re­la­tions di­plo­ma­tiques entre le Ca­na­da et l’Ara­bie saou­dite — et nuise par le fait même à la cause de son ma­ri.

« Je suis contente pour elle. Je suis vrai­ment fière du Ca­na­da aus­si, a lan­cé En­saf Hai­dar en en­tre­vue avec La Presse ca­na­dienne. C’est ça, les pays dé­mo­crates. »

La jeune res­sor­tis­sante saou­dienne Ra­haf Mo­ham­med Al­Qu­nun a ob­te­nu l’asile en sol ca­na­dien pen­dant une se­maine hau­te­ment sym­bo­lique pour son com­pa­triote Raif Ba­da­wi, in­car­cé­ré de­puis plus de six ans.

Le blo­gueur, condam­né à mille coups de fouet et à dix ans de pri­son pour avoir fait la pro­mo­tion de la li­ber­té de re­li­gion, entre autres, cé­lèbre ses 35 ans di­manche, tou­jours der­rière les bar­reaux.

La jour­née de mer­cre­di mar­quait éga­le­ment un triste an­ni­ver­saire pour ce mi­li­tant des droits de la per­sonne, soit ce­lui des 50 coups de fouet qu’il a re­çus lors de sa pre­mière fla­gel­la­tion pu­blique, en jan­vier 2015. Ses autres châ­ti­ments cor­po­rels semblent avoir de­puis été re­por­tés en rai­son de sa san­té fra­gile et des vives cri­tiques de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale.

En­saf Hai­dar, qui est éta­blie à Sher­brooke avec leurs trois en­fants, ne croit pas que l’ac­cueil de Ra­haf Mo­ham­med Al-Qu­nun au Ca­na­da puisse nuire à son ma­ri.

Mme Hai­dar, qui a ob­te­nu la ci­toyen­ne­té ca­na­dienne cet été, dit avoir elle-même at­ti­ré l’at­ten­tion de la mi­nistre des Af­faires étran­gères, Ch­rys­tia Free­land, sur le dos­sier de la jeune femme.

Ra­haf Mo­ham­med al-Qu­nun avait fui vers la Thaï­lande la se­maine der­nière, di­sant vou­loir échap­per à sa fa­mille vio­lente. Elle s’est fait connaître sur les ré­seaux so­ciaux grâce à une cam­pagne lan­cée de­puis sa chambre d’hô­tel de Bang­kok, où elle s’était bar­ri­ca­dée.

Elle a dé­crit la mal­trai­tance su­bie aux mains de son père, al­lé­guant qu’il cher­chait à la ma­rier de force. Le mot-clic #Sa­veRa­haf a ra­pi­de­ment fait le tour du monde.

Après un branle-bas de com­bat du Haut Com­mis­sa­riat des Na­tions unies pour les ré­fu­giés, le pre­mier mi­nistre Jus­tin Tru­deau a fi­na­le­ment an­non­cé ven­dre­di que le Ca­na­da lui ou­vri­rait ses portes, et elle est ar­ri­vée à To­ron­to le len­de­main.

En­saf Hai­dar compte par­mi les trois ins­ti­ga­teurs d’une cam­pagne de so­cio­fi­nan­ce­ment vi­sant à fa­ci­li­ter sa ré­ins­tal­la­tion en sol ca­na­dien. La cam­pagne a été par­ta­gée sur le compte Twit­ter de la jeune femme et avait dé­jà per­mis d’amas­ser plus de 9000 $ en dé­but d’après-mi­di di­manche.

« Com­men­cer une nou­velle vie avec rien d’autre que les vê­te­ments qu’on a sur le dos peut être in­ti­mi­dant pour une fille de 18 ans, sur­tout con­si­dé­rant qu’elle n’est pas ha­bi­tuée aux durs hi­vers ca­na­diens (ou au prix d’un man­teau et d’une paire de bottes ! », peut-on lire sur la page en ques­tion du site GoFundMe.

REN­CONTRE AVEC TRU­DEAU

À son re­tour d’une vi­gile en sou­tien à son ma­ri cette se­maine, En­saf Hai­dar a re­çu un ap­pel de la mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal et dé­pu­tée de Comp­tonS­tans­tead, Ma­rie-Claude Bi­beau, l’in­for­mant que le pre­mier mi­nistre avait ac­cep­té de la ren­con­trer.

Jus­tin Tru­deau se­ra de pas­sage à Sher­brooke de mer­cre­di à ven­dre­di pour pré­pa­rer la ren­trée par­le­men­taire avec ses mi­nistres.

Mme Hai­dar compte sai­sir l’oc­ca­sion pour ré­cla­mer à nou­veau que la ci­toyen­ne­té ca­na­dienne soit ac­cor­dée à son ma­ri, qui se ver­ra in­ter­dire de quit­ter l’Ara­bie saou­dite ou d’uti­li­ser les ré­seaux so­ciaux pen­dant en­core dix ans après avoir pur­gé sa peine, qui com­prend éga­le­ment une amende de 290 000 $.

Am­nis­tie in­ter­na­tio­nale a long­temps ex­hor­té Ot­ta­wa à « jouer un rôle de lea­der » dans ce dos­sier, « étant don­né les liens de sa fa­mille au Ca­na­da ».

En août der­nier, le prince hé­ri­tier du royaume, Mo­ham­med ben Sa­la­mane, a ex­pul­sé l’am­bas­sa­deur ca­na­dien à Riyad et rap­pe­lé son propre am­bas­sa­deur à Ot­ta­wa, après que des di­plo­mates, dont la mi­nistre Ch­rys­tia Free­land eurent ex­pri­mé leur sou­tien à l’en­droit des mi­li­tantes des droits des femmes ar­rê­tées en Ara­bie saou­dite, dont la soeur de Raif Ba­da­wi, Sa­mar Ba­da­wi.

— P⋆OTO LA PRESSE CA­NA­DIENNE

Ra­haf Mo­ham­med al-Qu­nun a été ac­cueillie à son ar­ri­vée par la mi­nistre des Af­faires étran­gères, Ch­rys­tia Free­land (à droite).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.