Le CH pour­ra-t-il jouer avec la même fougue, d’ici les sé­ries ?

La Voix de l'Est - - SPORTS - ALEXIS BÉ­LAN­GER-CHAM­PAGNE

MONT­RÉAL — Une ques­tion qui re­ve­nait en dé­but de sai­son était celle concer­nant la pro­ba­bi­li­té de voir le Ca­na­dien jouer avec la même éner­gie tout au long de la sai­son.

Un style ra­pide et une vo­lon­té de ne ja­mais bais­ser les bras ont fait la force de la for­ma­tion mont­réa­laise lors de la pre­mière moi­tié de la cam­pagne. Mais voi­là que l’équipe a un peu plus de dif­fi­cul­tés à mar­quer de­puis le dé­but de la nou­velle an­née. Les par­ti­cu­la­ri­tés du ca­len­drier n’aident pas non plus les joueurs à jouer avec la même éner­gie chaque soir.

L’of­fen­sive a été plu­tôt dis­crète lors des six der­nières ren­contres, alors qu’elle a gé­né­ré 10 buts, in­cluant ce­lui de Jor­die Benn dans un fi­let dé­sert sa­me­di soir dans un gain de 3-0 contre l’Ava­lanche du Co­lo­ra­do. Cette vic­toire a conclu une se­maine au cours de la­quelle le Ca­na­dien n’a pas sou­vent af­fi­ché son plus beau vi­sage, par­ti­cu­liè­re­ment jeu­di, dans un re­vers de 4-1 face aux Blues, à St. Louis.

Alors que Claude Ju­lien ré­pète de­puis quelques se­maines que le jeu se res­serre en deuxième moi­tié de sai­son, se­ra-t-il plus dif­fi­cile pour le Ca­na­dien de conti­nuer à af­fi­cher la même fougue que lors de la pre­mière por­tion du ca­len­drier ?

« C’est une bonne ques­tion, mais ça ne peut pas nous ser­vir d’ex­cuse, a ré­pon­du Phil­lip Da­nault après la vic­toire contre l’Ava­lanche. Il faut conti­nuer à jouer avec éner­gie et croire en notre sys­tème. Le per­son­nel es­saie de s’as­su­rer que nous ayons beau­coup d’éner­gie. Les jour­nées de re­pos se­ront très im­por­tantes. »

Même si les chances de mar­quer n’ont pas été nom­breuses lors des deux pre­mières pé­riodes contre l’Ava­lanche, le ca­pi­taine Shea We­ber ne croyait pas que c’était le ré­sul­tat d’un manque d’éner­gie de la part du Tri­co­lore. Il était même sa­tis­fait de l’ef­fort four­ni par l’équipe lors de ce duel au terme d’une se­maine de quatre matchs en six jours, in­cluant des dé­pla­ce­ments vers De­troit et St. Louis.

« Je crois que nous avons joué avec éner­gie et c’est ce que nous de­vons faire chaque soir, a-t-il rap­pe­lé. C’est pour cette rai­son que nous avons eu du suc­cès en pre­mière moi­tié de sai­son. Quand nous jouons avec éner­gie, nous nous don­nons chaque fois une chance de ga­gner. »

« Il y a de moins en moins d’es­pace sur la pa­ti­noire, a-t-il ajou­té au su­jet du jeu en deuxième moi­tié de cam­pagne. Et le jeu se­ra en­core plus fer­mé lors des sé­ries. »

KOTKANIEMI

Jes­pe­ri Kotkaniemi a pro­fi­té de la vi­site de l’Ava­lanche pour mar­quer un pre­mier but en 13 ren­contres. Le Fin­lan­dais âgé de 18 ans s’est fait plus dis­cret sur la pa­ti­noire de­puis quelques se­maines. La deuxième moi­tié de sai­son re­pré­sen­te­ra un tout nou­veau dé­fi pour lui qui n’a ja­mais connu une sai­son de 82 ren­contres.

« Même s’il a mar­qué un gros but (contre l’Ava­lanche), il a aus­si eu des pré­sences plus dif­fi­ciles, a ana­ly­sé Ju­lien. C’est ça la deuxième moi­tié de sai­son. Mais il est un jeune joueur qui ap­prend ra­pi­de­ment. On l’avait vu entre le camp des re­crues et le camp d’en­traî­ne­ment de l’équipe. Il y avait eu une pro­gres­sion. Je crois que ce se­ra la même chose avec la deuxième moi­tié de sai­son. Je crois qu’il va ra­pi­de­ment voir com­ment le jeu change et com­ment il de­vra s’ajus­ter de ce cô­té-là. »

Si Kotkaniemi est en me­sure d’aug­men­ter sa contri­bu­tion of­fen­sive, ce­la pour­rait en­le­ver un peu de poids sur les épaules de Max Do­mi, qui n’a pas tou­ché la cible à ses 16 der­nières sor­ties, et de Jo­na­than Drouin, au­teur de six points à ses 13 der­niers matchs.

LA PRESSE CA­NA­DIENNE — P⋆OTO

Un style ra­pide et une vo­lon­té de ne ja­mais bais­ser les bras ont fait la force de la for­ma­tion mont­réa­laise lors de la pre­mière moi­tié de la cam­pagne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.