GÉ­NÉ­RO­SI­TÉ

La Voix Pop - - LA UNE - JUS­TINE GRAVEL jus­tine.gravel@tc.tc

Ré­cem­ment ho­no­ré par l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest pour ses nom­breuses an­nées de bé­né­vo­lat, Guy Gé­li­nas n’a que des éloges à faire de son quar­tier d’adop­tion: Ville-Émard. De­puis son ar­ri­vée en 1991, il tra­vaille fort pour amé­lio­rer la vie de sa com­mu­nau­té.

BÉ­NÉ­VO­LAT. Guy Gé­li­nas a eu le coup de coeur pour Ville-Émard dès son ar­ri­vée en 1991. De­puis, il ne cesse de tra­vailler pour amé­lio­rer la vie de quar­tier et faire connaître le pas­sé de ce sec­teur au­tre­fois in­dus­triel. Près de trente ans plus tard, le voi­là ho­no­ré par l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest pour son im­pli­ca­tion dans sa com­mu­nau­té.

«J’ai été très sur­pris, dit-il hum­ble­ment, quelques jours après le ga­la de re­con­nais­sance qui se te­nait au Théâtre Pa­ra­doxe. Il y a tel­le­ment de gens qui le mé­ritent, c’est très flat­teur. »

Cette men­tion ho­no­ri­fique, il ne l’a pour­tant pas vo­lé. Pré­sident de la So­cié­té d’his­toire de Saint-Paul-Émard, membre du conseil d’éta­blis­se­ment (CE) de l’école Ho­no­ré-Mercier et de nom­breux CA, ac­com­pa­gna­teur aux Ser­vices bé­né­voles aux Aî­nés et fon­da­teur d’un site web en l’honneur de Ville-Émard, M. Gé­li­nas a tou­jours don­né gé­né­reu­se­ment de son temps pour le bien-être de ses pairs.

« Quand je vois les étoiles dans les yeux des gens que j’aide, c’est tel­le­ment gra­ti­fiant. Rien ne pour­rait me faire plus plai­sir », ra­conte le sexa­gé­naire. Même s’il a ra­len­ti ces der­nières an­nées pour pas­ser da­van­tage de temps avec ces deux pe­tites-filles, il compte s’im­pli­quer tant qu’il le pour­ra.

RE­LÈVE

Éven­tuel­le­ment, M. Gé­li­nas ai­me­rait pas­ser le flam­beau aux gé­né­ra­tions fu­tures en les ini­tiant au bé­né­vo­lat dès l’école se­con­daire. « Je suis tou­jours éba­hi de voir à quel point les jeunes sont cu­rieux et sont ca­pables de dé­ve­lop­per des pro­jets in­té­res­sants. C’est im­por­tant de leur faire com­prendre l’im­por­tance de s’im­pli­quer très jeune », ex­plique-t-il.

L’an­cien pho­to­graphe de presse, qui a no­tam­ment tra­vaillé pour la Voix pop, a dé­ve­lop­pé une belle re­la­tion avec les jeunes du quar­tier à tra­vers son pro­jet Jeunes Jour­na­listes. Il in­tro­dui­sait les étu­diants du pri­maire et du se­con­daire au jour­na­lisme afin de dé­ve­lop­per leur cu­rio­si­té, alors qu’il était pré­sident de l’or­ga­nisme Culture, Loi­sirs & So­cié­té, qui n’existe plus à ce jour.

Main­te­nant, il conti­nue de col­la­bo­rer avec eux par le biais du CE, en les ac­com­pa­gnant no­tam­ment dans des sor­ties sco­laires et en sug­gé­rant de nou­veaux pro­jets à la di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment.

SO­CIÉ­TÉ D’HIS­TOIRE

Par­mi toutes ses réa­li­sa­tions, sa plus im­por­tante est sans au­cun doute la créa­tion de la So­cié­té d’his­toire de Saint-Paul-Émard. « Bâ­tir quelque chose à par­tir de rien, c’est énor­mé­ment de tra­vail. C’est épui­sant et de­man­dant, mais je vais conti­nuer parce que ça me pas­sionne», sou­ligne ce­lui qui se dit ac­com­pa­gnée d’une belle équipe.

L’or­ga­nisme ne comp­tait que très peu d’ar­té­facts lors de son inau­gu­ra­tion à la bi­blio­thèque de l’école Ho­no­ré-Mercier en 2014. De­puis, six ex­po­si­tions ont été pré­sen­tées dans ses lo­caux du Com­plexe Dom­park, sur la rue Saint-Pa­trick, et la col­lec­tion d’archives ne cesse de croître.

Chose cer­taine, M. Gé­li­nas conti­nue­ra de dé­ve­lop­per ce pro­jet qui lui tient à coeur et sur le­quel il tra­vaille de­puis qu’il est éta­bli dans Ville-Émard.

«Il y a tant à ap­prendre sur ce quar­tier», conclut-il.

(Pho­to: TC Me­dia – Isabelle Ber­ge­ron)

À peine ar­ri­vé dans Ville-Émard, Guy Gé­li­nas a lan­cé un site web afin d’in­for­mer les ré­si­dents de ce qui se pas­sait dans leur quar­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.