Les bri­ga­diers pour­suivent leurs ac­tions

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRAVEL jus­tine.gravel@tc.tc

TRA­VAIL. Les quelque 620 bri­ga­diers sco­laires du Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM) ont re­je­té à 92 % l’offre dite « fi­nale » dé­po­sée par la Ville de Mon­tréal le 1er mai. Une tren­taine d’entre eux se sont réunis de­vant la mai­rie du Sud-Ouest, le 14 mai, pour faire part de leur mé­con­ten­te­ment au pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif Be­noit Do­rais, qui est aus­si maire de cet ar­ron­dis­se­ment.

Sans conven­tion col­lec­tive de­puis le 31 dé­cembre 2015, les bri­ga­diers re­ven­diquent de meilleures condi­tions de tra­vail. « Ils veulent nous en­le­ver ce qu’on a ac­quis de­puis 35 ans. Ils nous ont en­le­vé la moi­tié de nos congés ma­la­die et ils veulent nous payer dif­fé­rem­ment pour les jour­nées pé­da­go­giques », s’in­surge Ma­non La­ra­mée, bri­ga­dière dans l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest.

Dé­plo­rant la dif­fi­cul­té de ren­con­trer la mai­resse de Mon­tréal, Va­lé­rie Plante, ils se sont ren­dus en bloc de­vant la mai­rie de la rue Bel-Air, dans Saint-Hen­ri, pour par­ler de vive voix à son nu­mé­ro deux.

« Nous vou­lons lui faire réa­li­ser qu’on est là, que nous sommes loin d’avoir une en­tente et que nous sommes prêts à nous battre pour gar­der nos ac­quis », ex­plique Diane Gi­rard, la pré­si­dente du Syn­di­cat des bri­ga­diers sco­laires de la Ville de Mon­tréal.

RE­VEN­DI­CA­TIONS

Pré­sen­te­ment, les bri­ga­diers de Mon­tréal à sta­tut per­ma­nent et tra­vaillant à temps plein gagnent en­vi­ron 13 000 $ par an­née, soit 16,14 $ de l’heure. Ils ré­clament donc un rat­tra­page sa­la­rial qui les rap­pro­che­ra de la moyenne des autres bri­ga­diers du Qué­bec. D’ici 2020, ils sou­hai­te­raient tou­cher un sa­laire ho­raire d’en­vi­ron 20 $.

« Nous vou­lons aus­si que nos 15 jour­nées pé­da­go­giques soient payées. Pré­sen­te­ment, ils nous offrent un mon­tant for­fai­taire qui équi­vaut en réa­li­té à sept jours et de­mi. On se fait rire de nous autres », dé­plore Mme Gi­rard.

De­vant la troupe de bri­ga­diers, le maire Do­rais a in­di­qué son in­ten­tion de pour­suivre les né­go­cia­tions. « Nous avons pris acte du vote qui a été fait et nous al­lons ra­pi­de­ment conve­nir de cinq autres dates pour né­go­cier », in­dique-t-il. Il leur a éga­le­ment pro­po­sé d’al­ler en mé­dia­tion.

Pré­ci­sant qu’il y a dé­jà eu 11 ren­contres avec les bri­ga­diers de­puis l’élec­tion de Pro­jet Mon­tréal en no­vembre, le maire Do­rais as­sure que la Ville de Mon­tréal a l’in­ten­tion de re­con­naître le tra­vail des bri­ga­diers.

De leur cô­té, les bri­ga­diers conti­nue­ront leurs ac­tions. D’autres ma­ni­fes­ta­tions, comme celle qui a eu lieu le 6 mars de­vant le quar­tier gé­né­ral du SPVM, sont pré­vues pro­chai­ne­ment.

(Pho­to : Mé­tro Mé­dia – Jus­tine Gravel)

Mé­con­tents de l’offre fi­nale faite par la Ville de Mon­tréal, une tren­taine de bri­ga­diers du Sud-Ouest et de Ro­se­mont ont in­ter­pel­lé le maire du Sud-Ouest et pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif, Be­noit Do­rais, lun­di soir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.