La qua­li­té de l’air in­quiète

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRAVEL Jus­tine.gravel@tc.tc

SAN­TÉ. La dé­té­rio­ra­tion de la qua­li­té de l’air dans les quar­tiers aux abords de l’échan­geur Tur­cot in­quiète cer­tains ré­si­dents. De­puis le dé­but du mois d’avril, une hausse mar­quée de la pré­sence de pous­sière a été ob­ser­vée, les voi­tures, les mai­sons et les plantes en por­tant les signes tous les ma­tins. Le mi­nis­tère des Trans­ports (MTQ) at­tri­bue ces nui­sances aux tra­vaux de dé­mo­li­tion, en branle de­puis le dé­but de l’an­née.

«Der­niè­re­ment, c’est vrai­ment épou­van­table, re­late une ré­si­dente de Saint-Hen­ri, Éli­za­beth Po­well. Je ba­laie ma ter­rasse tous les ma­tins et ça re­vient tou­jours. »

Bien que la quan­ti­té de par­ti­cules fines, les plus no­cives pour la san­té, soit res­tée re­la­ti­ve­ment stable, Mme Po­well croit qu’une hausse mar­quée des par­ti­cules en sus­pen­sion peut éga­le­ment af­fec­ter le sys­tème res­pi­ra­toire.

« Quand je parle de dé­pas­se­ments des normes, je parle de très hauts dé­pas­se­ments. C’est plus de trois fois le ni­veau ac­cep­table pour une qua­li­té de l’air moyenne », ren­ché­rit la ré­si­dente de la rue Sainte-Ma­rie.

Cette der­nière n’avait pas re­mar­qué une dé­gra­da­tion aus­si im­por­tante l’an der­nier à pa­reille date. Les don­nées qu’elle a ré­cem­ment consul­tées sur le site web du MTQ ont confir­mé ses soup­çons.

Dans le cadre du pro­jet Tur­cot, un sui­vi de la qua­li­té de l’air est réa­li­sé en conti­nu grâce à quatre sta­tions d’échan­tillon­nage ins­tal­lées dans le sec­teur des tra­vaux. La Ville de Mon­tréal col­lecte les don­nées et réa­lise l’analyse de celles-ci en fonc­tion de la ré­gle­men­ta­tion en vi­gueur émise par la Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal (CMM) et le MTQ.

Or, de­puis le mois de mai, la concen­tra­tion de par­ti­cules en sus­pen­sion to­tale à la sta­tion de la rue Notre-Dame Ouest a dé­pas­sé les normes re­com­man­dées la moi­tié du temps, pou­vant at­teindre jus­qu’à près de 1000 mi­cro­grammes par m3, alors que la norme est de 150 μg/m3. Au mois d’avril, c’était le cas 18 jours sur 30.

Quant à la concen­tra­tion de par­ti­cules fines, elle était lé­gè­re­ment plus éle­vée que la norme au dé­but du mois, mais est main­te­nant ré­ta­blie sous le cri­tère des 30 μg/m3.

ME­SURES DE MITIGATION

Comme les opé­ra­tions de dé­man­tè­le­ment de l’A720 oc­ca­sionnent une plus forte pré­sence de pous­sière dans les quar­tiers avoi­si­nants l’échan­geur, le MTQ a ajou­té il y a quelques se­maines un ca­mion-ci­terne et un ca­mion-ba­lai sup­plé­men­taires pour pro­cé­der au net­toyage. « Pour l’ins­tant, c’est ce qui est en place, mais un sui­vi ré­gu­lier est fait et nous adap­te­rons les me­sures si ce­la est né­ces­saire», in­dique le porte-pa­role du MTQ, Mar­tin Gi­rard.

Il ajoute que les grands vents des der­nières se­maines peuvent aus­si avoir contri­bué à aug­men­ter les nui­sances dans cer­tains sec­teurs.

Un net­toyage com­plet des rues du Vil­lage des tan­ne­ries est pré­vu dans les pro­chains jours, mais au­cune autre me­sure n’est en­vi­sa­gée pour le mo­ment.

(Pho­to : Mé­tro Mé­dia – Ar­chives)

Les opé­ra­tions de dé­man­tè­le­ment causent de plus en plus de désa­gré­ments aux ré­si­dents des quar­tiers avoi­si­nants l’échan­geur Tur­cot.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.