La plus grande mu­rale du Qué­bec

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUSTINE GRAVEL justine.gravel@tc.tc

ART. Grif­fin­town ac­cueille­ra pro­chai­ne­ment Un phare sur le fleuve, la plus im­po­sante oeuvre ur­baine de la pro­vince. À l’is­su d’un concours lan­cé par De­vim­co Im­mo­bi­lier en mars, c’est l’ar­tiste qué­bé­cois de re­nom­mée in­ter­na­tio­nale, Re­né De­rouin, qui au­ra la tâche de créer une mu­rale sur 21 étages. Elle ta­pis­se­ra les murs du fu­tur im­meuble à condos Ma­ryRo­bert, éri­gé à l’angle des rues Peel et Wel­ling­ton.

À tra­vers les oi­seaux, les vé­gé­taux et les cours d’eau qui com­posent l’oeuvre d’art, Re­né De­rouin a in­té­gré l’his­toire des na­tions qui ont bâ­ti Mon­tréal.

« J’ai les ai ima­gé comme des fleurs mê­lées au reste des vé­gé­taux. En re­gar­dant at­ten­ti­ve­ment la mu­rale, on pour­ra aper­ce­voir un trèfle ir­lan­dais, un lys fran­çais ou un char­don écos­sais par exemple, ex­plique l’ar­tiste qui cu­mule 50 ans de car­rière. Elles sont en­ra­ci­nées dans le sol, ce qui re­pré­sente un sym­bole très fort. »

De­puis près d’un an, M. De­rouin ré­flé­chit au concept de sa pro­po­si­tion ar­tis­tique qui s’in­té­gre­ra à quatre faces du pro­jet im­mo­bi­lier. Pour lui, c’était pri­mor­dial qu’elle s’har­mo­nise bien avec l’en­semble du quar­tier. « On ne fait pas d’art pu­blic, sans pen­ser au pu­blic, sou­ligne-t-il. Il faut ré­flé­chir aux gens qui vont ha­bi­ter le lieu. »

L’ar­tiste s’est donc ins­pi­ré du jar­din sus­pen­du qui se­ra amé­na­gé entre les deux tours du Ma­ryRo­bert. «De leurs condos, les ré­si­dents vont avoir l’im­pres­sion d’avoir des fleurs sur leur bal­con. Chaque condo pour­ra s’ap­pro­prier une par­tie de l’oeuvre », ajoute-t-il. La vue que les co­pro­prié­taires au­ront du fleuve Saint-Laurent et du ca­nal de La­chine a éga­le­ment ins­pi­ré le titre de la mu­rale.

Le des­sin qui fe­ra 62 m de hau­teur et 160 m de lon­gueur se­ra réa­li­sé par sé­ri­gra­phie, une tech­nique avec la­quelle M. De­rouin est fa­mi­lier. « Je connais la sé­ri­gra­phie de­puis 60 ans. Mais, c’est la pre­mière fois que je le fais sur une aus­si grande sur­face, même si j’ai fait beau­coup d’oeuvres mo­nu­men­tales », confie ce­lui qui se trouve no­tam­ment der­rière les huit mu­rales de la cha­pelle du col­lège Jean-de-Bré­beuf.

EN­TRÉE DE VILLE

L’oeuvre ne pro­fi­te­ra pas uni­que­ment aux ré­si­dents du Ma­ryRo­bert et aux Mont­réa­lais. Les tou­ristes qui se dé­pla­ce­ront dans la mé­tro­pole au­ront une vue im­pre­nable de l’au­to­route Bo­na­ven­ture.

« Nous avons la chance d’avoir une oeuvre d’art réa­li­sé par un Qué­bé­cois, mais qui rayon­ne­ra à l’in­ter­na­tio­nal. Ce se­ra comme la carte pos­tale de Mon­tréal», lance le pré­sident de De­vim­co Im­mo­bi­lier, Serge Goulet.

La vue de l’en­trée de la ville se­ra éga­le­ment dif­fé­rente de celle qu’on ob­ser­ve­ra de plus près. « L’image qu’on ver­ra de cette dis­tance re­pré­sen­te­ra un ba­teau qui évoque l’ar­ri­vée des na­tions fon­da­trices. C’est une oeuvre avec plu­sieurs per­cep­tions de lec­ture », ex­plique l’ar­chi­tecte Pa­trick Blan­chette, membre du ju­ry qui a sé­lec­tion­né M. De­rouin.

Pour Be­noit Do­rais, le pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif et maire du Sud-Ouest, c’est une fier­té de pou­voir ac­cueillir une oeuvre d’une aus­si grande en­ver­gure dans son ar­ron­dis­se­ment.

« D’avoir une mu­rale a aus­si gros dé­ploie­ment, c’est in­croyable. Je suis cer­tain que plu­sieurs per­sonnes vont se dé­pla­cer pour ve­nir la pho­to­gra­phier », se ré­jouit-il.

Que ce soit Re­né De­rouin qui réa­lise la mu­rale ne fait qu’ajou­ter à son en­thou­siasme. Le maire Do­rais pos­sède plu­sieurs ta­bleaux de l’ar­tiste à son do­mi­cile.

(Pho­to : Gra­cieu­se­té - De­vim­co)

L’oeuvre de 21 étages se­ra inau­gu­rée en 2020, au même mo­ment que l’im­meuble de 500 condos. Il s’agit de la plus grande mu­rale au Qué­bec, se­lon le groupe De­vim­co et la Ville de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.