Ac­cré­di­tée Vil­lage-Re­lais, Ber­thier­ville se met au tra­vail

L'Action D'Autray - - LA UNE - Pierre Bel­le­mare

Àl’ins­tar

d’un étu­diant qui vient d’ob­te­nir son di­plôme et qui doit main­te­nant faire ses preuves sur le mar­ché du tra­vail, Ber­thier­ville se re­trouve de­vant pas­sa­ble­ment de bou­lot avec l’ac­cré­di­ta­tion Vil­lage-Re­lais qu’elle dé­tient de­puis peu. Il lui faut réa­li­ser son plan d’ac­tion sur un ho­ri­zon de cinq ans.

Onze élé­ments com­posent la dé­marche. Dont la pro­mo­tion d’un cir­cuit pa­tri­mo­nial dis­po­nible de­puis plu­sieurs an­nées, la mise en va­leur de la beau­té de la rue Fron­te­nac, du sec­teur du Vieux Ber­thier et de ses autres at­traits tou­ris­tiques ain­si que l’amé­na­ge­ment d’un dis­po­si­tif de ré­cep­tion des eaux usées pour vé­hi­cules ré­créa­tifs.

Belle op­por­tu­ni­té

Nor­man MacMillan, mi­nistre dé­lé­gué aux Tran­sports, est ce­lui qui a com­mu­ni­qué la bonne nou­velle à Ber­thier­ville dans une lettre re­çue le mer­cre­di 15 juillet. La mis­sive suit d’un peu moins de deux mois la ren­contre que le co­mi­té Vil­lage-Re­lais du mi­nis­tère a te­nu en terre ber­the­laise pour exa­mi­ner la can­di­da­ture de la ville.

« C’est une chance in­croyable pour mettre en va­leur tous les ou­tils qu’on pos­sède. C’est la chance de vendre Ber­thier­ville », af­firme le maire Yvon Poi­rier, heu­reux de la dé­ci­sion.

« Il faut mon­trer qu’à Ber­thier­ville, c’est po­si­tif. Qu’on a des at­traits, des atouts. Il faut les faire connaître », note Alain Bel­le­hu­meur, co­or­don­na­teur de la Chambre de Com­merce Ber­thierD’Au­tray. C’est cet or­ga­nisme qui a pré­pa­ré le dos­sier de can­di­da­ture de Ber­thier­ville.

Le pro­gramme Vil­lage-Re­lais est un in­ci­ta­tif aux voya­geurs de s’ar­rê­ter quelque part. La mu­ni­ci­pa­li­té qui met ses atouts en va­leur peut les in­ci­ter à pro­lon­ger leur vi­site ou à y re­ve­nir plus tard.

L’ac­cré­di­ta­tion si­gni­fie qu’ils peuvent trou­ver dans la mu­ni­ci­pa­li­té, en tout temps (24 heures), des ser­vices de base en res­tau­ra­tion, essence, dé­pan­nage mé­ca­nique, alimentation, hé­ber­ge­ment, ser­vices ban­caires, té­lé­pho­nie, in­for­ma­tion et si­gna­li­sa­tion, sta­tion­ne­ment, ins­tal­la­tions sa­ni­taires, dis­po­si­tif de ré­cep­tion des eaux usées des vé­hi­cules ré­créa­tifs.

Seul ce der­nier élé­ment manque à l’ap­pel. Il est le deuxième point du plan d’ac­tion quinquennal. Le fi­nan­ce­ment reste à trou­ver.

La créa­tion d’un lien vi­suel le long de l’ave­nue Gilles-Ville­neuve, pour réunir le sec­teur de l’au­to­route 40 et la par­tie his­to­rique de Ber­thier­ville, de même que l’em­bel­lis­se­ment des dif­fé­rentes en­trées de la lo­ca­li­té, font aus­si par­tie du plan d’ac­tion.

Un co­mi­té re­grou­pant des gens de di­vers sec­teurs (élus et fonc­tion­naires mu­ni­ci­paux, re­pré­sen­tants de la Chambre de Com­merce, du mi­lieu tou­ris­tique et d’or­ga­nismes éco­no­miques) dé­tient le man­dat d’as­su­rer le sui­vi du plan d’ac­tion et de sur­veiller le main­tien des ser­vices obli­ga­toires.

La Chambre de Com­merce Ber­thierD’Au­tray a pré­pa­ré le dos­sier de can­di­da­ture. Sur la photo de la une, Alain Bel­le­hu­meur est en com­pa­gnie d’Yvon Poi­rier.

Photo Pierre Bel­le­mare

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.