Une ren­contre de consul­ta­tion qui ouvre des portes

Pro­jet de dé­cret dans le dos­sier des inon­da­tions

L'Action D'Autray - - LA UNE - PIERRE BEL­LE­MARE

Or­ga­ni­sée par Qué­bec, la ren­contre de consul­ta­tion sur la Z.I.S. s’est te­nue à la salle Rol­land-bru­nelle du centre cultu­rel de Jo­liette. Une qua­ran­taine de per­sonnes y ont pris part. Deux agents de sé­cu­ri­té étaient char­gés de s’as­su­rer que tout se dé­roule dans l’ordre. Des as­sem­blées du même genre ont eu lieu dans d’autres ré­gions de la pro­vince.

MÉ­CA­NISMES

L’une des ques­tions po­sées a per­mis d’ap­prendre qu’il est pos­sible d’ef­fec­tuer du rem­blayage au­tour d’une mai­son pour la pro­té­ger de la mon­tée des eaux. Il a bien été pré­ci­sé que ce­la ne concerne que les ré­si­dences. Il n’est pas ques­tion du ter­rain qui les en­toure.

De plus, une de­mande doit être pré­sen­tée à la mu­ni­ci­pa­li­té concer­née.

Sous un autre angle, la sug­ges­tion d’une ci­toyenne de Saint-bar­thé­le­my, Lise La­plante, a été bien re­çue par les re­pré­sen­tants gou­ver­ne­men­taux. Elle a pro­po­sé de haus­ser d’en­vi­ron deux pieds la por­tion ouest du rang Du Fleuve (bor­dure du fleuve Saint-laurent) à Saint-bar­thé­le­my de ma­nière à fa­ci­li­ter la cir­cu­la­tion lors des inon­da­tions prin­ta­nières. Ils évi­te­raient ain­si d’uti­li­ser une cha­loupe pour se dé­pla­cer. Les gens du sec­teur sont habitués à la crue prin­ta­nière des eaux.

Un tel pro­jet doit tou­te­fois prendre son ori­gine de la mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-bar­thé­le­my. Les ci­toyens ont été in­vi­tés à la contac­ter.

« Ce que vous avez pro­po­sé est en­vi­sa­geable. C’est à la lo­ca­li­té et à la MRC de faire la proposition », a pré­ci­sé Alain La­treille, co­or­don­na­teur du bureau ré­gio­nal du mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’en­vi­ron­ne­ment et de la Lutte aux chan­ge­ments cli­ma­tiques.

« On vient d’ap­prendre quelque chose », a sur le champ lan­cé un ci­toyen bar­thé­le­mien.

Sous un autre angle, les échanges ont per­mis de dé­mon­trer l’in­quié­tude et le ques­tion­ne­ment sur les élé­ments uti­li­sés pour fixer les cotes 0-20 ans et 0-100 ans pour les zones inon­dables. Le Bar­thé­le­mien Ro­bert Syl­vestre est prin­ci­pa­le­ment in­ter­ve­nu sur ce vo­let.

« On consi­dère que les cotes sont bonnes. Elles peuvent être per­fec­tibles », a fini par men­tion­ner M. La­treille.

Ajou­tons que Ro­bert Des­noyers, maire de Saint-al­phonse-ro­dri­guez, a vou­lu sa­voir pour­quoi sa mu­ni­ci­pa­li­té est in­cluse dans la liste des lo­ca­li­tés tou­chées par le dé­cret. « Il y a eu des pro­blèmes de pon­ceaux, mais c’est à peu près tout. Je ne com­prends pas pour­quoi on nous a éten­du au dé­cret. Pour­quoi on a ta­pis­sé si grand?», a-t-il ques­tion­né.

On lui a ré­pon­du que le dé­cret pour­rait être mo­di­fié.

Dans La­nau­dière, 28 mu­ni­ci­pa­li­tés doivent y être sou­mises.

Le dé­cret fixe des règles re­la­tives, no­tam­ment, aux tra­vaux pou­vant être ef­fec­tués à des ré­si­dences prin­ci­pales tou­chées par les inon­da­tions du prin­temps der­nier.

Le texte du dé­cret et toute la do­cu­men­ta­tion per­ti­nente sont dis­po­nibles sur le por­tail www.ma­mot.gouv.qc.ca.

INON­DA­TIONS.LA soi­rée du 10 juillet se ré­vèle pro­fi­table pour des ci­toyens de Saint-bar­thé­le­my. Ils ont ob­te­nu des éclair­cis­se­ments et de l’in­for­ma­tion utiles après avoir en­ten­du du­rant une tren­taine de mi­nutes par­ler du dé­cret re­la­tif à la créa­tion d’une zone d’in­ter­ven­tion spé­ciale (Z.I.S.) dans les sec­teurs inon­dés ce prin­temps.

(Pho­to TC Me­dia – Pierre Bel­le­mare)

Fran­çois Per­ron (di­rec­teur du bureau ré­gio­nal du mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales), Eric Do­neys (conseiller en sé­cu­ri­té ci­vile) et Alain La­treille (co­or­don­na­teur du bureau du mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de l’en­vi­ron­ne­ment) ont ré­pon­du aux...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.