Jean-sé­bas­tien Mar­tin à la barre du Centre cultu­rel de Jo­liette

Ras­sem­bleur et dé­ve­lop­peur

L'Action D'Autray - - ACTUALITÉS - PIERRE BEL­LE­MARE

Culture.co-fon­da­teur du ca­fé cultu­rel de La Chasse-ga­le­rie de La­val­trie et à l’em­ploi de cette ville de­puis la fin de 2011 à titre de di­rec­teur du ser­vice de la culture, du pa­tri­moine, des arts et des lettres, Jean-sé­bas­tien Mar­tin de­vient di­rec­teur gé­né­ral du centre cultu­rel de Jo­liette (CCJ). Il y fe­ra son en­trée le mar­di 3 avril.

La ges­tion du CCJ pré­sente de beaux dé­fis et c’est ce qui l’amène à ef­fec­tuer ce pas ma­jeur dans sa car­rière. Il dé­clare qu’il a eu plu­sieurs choses à pe­ser et sou­pe­ser puis­qu’il est en­core heu­reux dans son travail à La­val­trie.

AT­TA­CHE­MENT

M. Mar­tin si­gnale que les dif­fé­rentes choses (ca­fé cultu­rel de La Chasse-ga­le­rie, Évé­ne­ments Rythmes et Cou­rant, Mai­son des contes et lé­gendes et autres pro­jets) qu’il a contri­bué à mettre en place ont at­teint leur ma­tu­ri­té et sont au­to­nomes. Ces dos­siers vont con­ti­nuer à pro­gres­ser.

« Je pars l’es­prit tran­quille », pré­cise-t-il. Ce­la l’aide à ac­cep­ter l’as­pect « ar­rache-coeur » de sa dé­ci­sion.

Jean-sé­bas­tien Mar­tin a dé­ve­lop­pé une so­lide ex­per­tise en ma­tière de dif­fu­sion dans un contexte pé­ri­ur­bain, par­ti­cu­liè­re­ment pour les ar­tistes émer­gents. Il a d’ailleurs dé­bu­té ses pre­mières ac­ti­vi­tés de dif­fu­sion dans sa ville na­tale, La­val­trie, dès l’âge de 16 ans.

Il a été di­rec­teur gé­né­ral et ar­tis­tique du ca­fé cultu­rel de La Chasse-ga­le­rie pen­dant plus de 10 ans.

Cette ex­pé­rience lui a per­mis de par­ti­ci­per à plu­sieurs évé­ne­ments de ré­seau­tage tant au pays qu’à l’in­ter­na­tio­nal, en plus d’agir à titre de consul­tant dans dif­fé­rents dos­siers. Il est éga­le­ment de l’équipe de réa­li­sa­tion du tout nou­veau fes­ti­val LV3 qui conjugue culture, tech­no­lo­gies et ins­pi­ra­tions.

« Je suis pro­fon­dé­ment at­ta­ché à la ré­gion et je suis très en­thou­siaste d’avoir l’op­por­tu­ni­té de tis­ser des par­te­na­riats avec le mi­lieu pour fa­vo­ri­ser le rayon­ne­ment de notre vie cultu­relle et le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de La­nau­dière », sou­ligne M. Mar­tin.

Il suc­cède à Gilles Pitre qui a oeu­vré au CCJ pen­dant plus de 8 ans.

La ville de La­val­trie est consciente de perdre un ges­tion­naire de grande qualité.

De son cô­té, la com­mu­nau­té cultu­relle la­val­troise voit par­tir un ras­sem­bleur ain­si qu’un dé­ve­lop­peur re­con­nu par ses pairs et ap­pré­cié de tous.

Tout au long de son par­cours, M. Mar­tin a su don­ner le meilleur de lui-même dans la mise en place d’in­fra­struc­tures et d’ac­ti­vi­tés fa­vo­rables au rayon­ne­ment de La­val­trie.

Le maire Ch­ris­tian Goulet a te­nu à le re­mer­cier pour son dévouement hors du com­mun.

« Nous re­gret­tons le dé­part de notre di­rec­teur du ser­vice de la culture mais, plus en­core, nous per­dons l’un de nos vi­sion­naires. Heu­reu­se­ment, nous au­rons en­core la chance de le comp­ter par­mi nos ci­toyens en­ga­gés et nous sa­vons que cette nou­velle orien­ta­tion pro­fes­sion­nelle lui per­met­tra de s’ac­com­plir au plan per­son­nel. Nous lui sou­hai­tons un grand suc­cès dans ce nou­veau dé­fi et nous sa­luons le choix du centre cultu­rel de Jo­liette. »

Jean-sé­bas­tien Mar­tin est âgé de 36 ans. Il dé­tient un BAC en études in­ter­na­tio­nales et un DESS en pla­ni­fi­ca­tion ter­ri­to­riale et dé­ve­lop­pe­ment lo­cal. Le CCJ si­gnale que sa grande com­pré­hen­sion des en­jeux de dé­ve­lop­pe­ment des arts de la scène en ré­gion lui se­ra pro­fi­table. Le CCJ sou­haite pour­suivre l’af­fir­ma­tion d’un lea­der­ship ras­sem­bleur au pro­fit de l’en­semble des ac­teurs cultu­rels.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Jean-sé­bas­tien Mar­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.