Ke­vin Pa­rent dé­barque à La­val­trie

De l’éner­gie

L'Action D'Autray - - ANNONCES CLASSÉES - PIERRE BEL­LE­MARE

CULTURE. Ap­pré­ciant la salle et son pu­blic (il en est à sa qua­trième pré­sence en 24 mois), Ke­vin Pa­rent s’ar­rête au ca­fé cultu­rel de La Chasse-ga­le­rie de La­val­trie, le jeu­di 29 mars. Il compte y pré­sen­ter les chan­sons que les gens connaissent bien et en of­frir deux ou trois nou­velles.

Il se­ra sur scène en com­pa­gnie de son fi­dèle mu­si­cien et ami de longue date, Mi­chel Roy. Les deux com­plices par­viennent à créer une am­biance aus­si fou­gueuse que cha­leu­reuse. Les billets sont dis­po­nibles sur le por­tail www.chasse-ga­le­rie.ca ou au 450 586-9569 (poste 1).

À L’AISE

«C’est spé­cial. Le pu­blic est très gen­til et res­pec­tueux, avec un peu de fo­lie conta­gieuse et une éner­gie saine», ra­conte-t-il au su­jet du ca­fé cultu­rel.

«On sent qu’il y a dé­jà eu de beaux mo­ments, que s’est im­pré­gné sur les murs», men­tionne-t-il au su­jet des oeuvres d’art qui se trouvent sur les murs. Il juge que ce­la aide les ar­tistes. «Il y a une par­tie du spec­tacle qui se fait tout seul», af­firme-t-il.

L’ac­cueil du per­son­nel est aus­si im­por­tant. «On se sent à l’aise. On se sent chez soi», si­gni­fie-t-il.

Ke­vin Pa­rent monte sur la scène de l’éta­blis­se­ment la­val­trois dans le cadre d’une tour­née qu’il ef­fec­tue à tra­vers le Qué­bec peu de temps après être sor­ti du stu­dio où il a en­re­gis­tré une nou­velle chan­son en com­pa­gnie de JF Le­mieux. On y en­tend les ac­cords de gui­tare de Ke­vin se mê­ler aux cordes d’an­toine Grat­ton.

Coé­crite avec Ma­nuel Gasse, «Ma blonde a pu de chum» sou­ligne l’im­por­tance du choix de faire face à ses émo­tions, d’ac­cep­ter et de gran­dir au lieu de nier et de fuir la nou­velle réa­li­té qu’on ren­contre par­fois dans nos re­la­tions amou­reuses.

Le spec­tacle pro­pose un amal­game de chan­sons is­sues de ses plus ré­centes pa­ru­tions, dont l’al­bum an­glo­phone «Kan­ji», ain­si qu’une re­vi­site de son vaste ré­per­toire fran­co­phone.

Il conserve un équi­libre dans son spec­tacle. «On en glisse deux ou trois ici et là mais il ne faut pas que le spec­tacle soit un travail pour les spec­ta­teurs. Il faut que ce soit un di­ver­tis­se­ment», men­tionne-t-il au su­jet des nou­velles chan­sons qu’il pré­sente sur scène.

Ke­vin Pa­rent tra­vaille à pré­pa­rer un nou­veau CD qu’il en­tend mettre sur le mar­ché d’ici la fin de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.