L’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle et la fin de l’hu­ma­ni­té

Ci­ta­tions de Ste­phen Haw­king, extraites d’un livre ou d’in­ter­views.

L'actu - - ÉVÉNEMENT -

Sur la BBC, jan­vier 2015 « Les formes pri­mi­tives d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle que nous avons déjà se sont mon­trées très utiles. Mais je pense que le dé­ve­lop­pe­ment d’une in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle com­plète pour­rait mettre fin à l’hu­ma­ni­té. » « Les en­tre­prises d’In­ter­net doivent faire da­van­tage pour contrer la me­nace [que re­pré­sente cet ou­til], mais la dif­fi­cul­té est de le faire sans sa­cri­fier la li­ber­té et la vie pri­vée. » « Toute théo­rie phy­sique est tou­jours pro­vi­soire, en ce sens qu’elle n’est qu’une hy­po­thèse : vous ne pour­rez ja­mais la prou­ver. » « Les per­sonnes han­di­ca­pées de­vraient se concen­trer sur les choses que leur han­di­cap ne les em­pêche pas de faire, sans re­gret­ter ce dont elles sont in­ca­pables. » « Bien que le 11-Sep­tembre ait été hor­rible, il ne me­na­çait pas la sur­vie de la race hu­maine […]. À long terme, je suis plus in­quiet sur la bio­lo­gie. Les armes nu­cléaires ont be­soin de grandes ins­tal­la­tions, mais le gé­nie gé­né­tique peut être fait dans un pe­tit la­bo­ra­toire. Vous

« Je connais­sais Ste­phen Haw­king. C’est ad­mi­rable ce qu’il a réus­si à ac­com­plir mal­gré son ne pou­vez pas ré­gle­men­ter tous les la­bo­ra­toires dans le monde. Le dan­ger est que, soit par ac­ci­dent ou vo­lon­tai­re­ment, nous créions un vi­rus qui nous dé­truise. » « Je ne pense pas que la race hu­maine sur­vi­vra aux 1 000 pro­chaines an­nées, à moins que nous nous ré­pan­dions dans l’es­pace. […] Mais je suis op­ti­miste. Nous al­lons at­teindre les étoiles. » han­di­cap. Toutes les per­sonnes han­di­ca­pées ne bé­né­fi­cient pas des mêmes aides tech­no­lo­giques.

Un cap­teur, fixé à l’une de ses branches de lu­nettes, lui per­met de com­mu­ni­quer.

»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.