Il y a quatre ans, un at­ten­tat dé­ci­mait

L'actu - - FRANCE -

Les faits

Il y a quatre ans, la ré­dac­tion de Char­lie Heb­do était dé­ci­mée. C’était le dé­but d’une vague d’at­ten­tats dji­ha­distes ayant fait 251 morts.

Com­prendre

Le 7 jan­vier 2015, les frères Saïd et Ché­rif Koua­chi, 34 et 32 ans, connus des ser­vices de ren­sei­gne­ments, at­taquent les lo­caux du jour­nal. Des me­naces pro­ve­nant de mi­lieux is­la­mistes pe­saient sur l’heb­do­ma­daire de­puis la pu­bli­ca­tion, en 2006, de ca­ri­ca­tures du pro­phète Ma­ho­met. Les deux hommes tuent 12 per­sonnes, dont Charb (notre an­cien des­si­na­teur). Après deux jours de ca­vale, ils sont abat­tus dans une im­pri­me­rie de Dam­mar­ti­nen-Goële, où ils se sont re­tran­chés. Le 8 jan­vier, Amé­dy Cou­li­ba­ly, un dé­lin­quant, tue une po­li­cière mu­ni­ci­pale près de Pa­ris. Le len­de­main, il prend en otage les clients et le per­son­nel d’une épi­ce­rie juive pa­ri­sienne, l’Hy­per Ca­cher. Il tue quatre per­sonnes, avant d’être abat­tu par la po­lice.

Et après ?

L’en­quête sur ces at­ten­tats a mo­bi­li­sé des mil­liers de per­sonnes. Des zones d’ombre sub­sistent, comme l’iden­ti­té du com­man­di­taire des at­taques. 14 sus­pects, liés de près ou de loin aux trois ter­ro­ristes, ont été iden­ti­fiés. Ils se­ront peut-être ju­gés en 2020.

Le 7 jan­vier 2015, deux dji­ha­distes ont ou­vert le feu dans les lo­caux du jour­nal, rue Ni­co­las-Ap­pert, dans le XIe ar­ron­dis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.