Les po­si­tions de Bol­so­na­ro in­quiètent

Les op­po­sants au nou­veau Pré­sident alertent sur ses ré­ponses aux pro­blèmes de la so­cié­té.

L'actu - - ÉVÉNEMENT - En­tre­tiens réa­li­sés par An­dréa Le­mos, au Bré­sil. H. L.

De nom­breux dé­fis at­tendent Jair Bol­so­na­ro. Mais les pro­po­si­tions du Pré­sident d’ex­trême droite semblent dan­ge­reuses à ses op­po­sants, dans plu­sieurs do­maines, no­tam­ment l’en­vi­ron­ne­ment et la sé­cu­ri­té.

Com­prendre

L’une des grandes in­quié­tudes concerne l’en­vi­ron­ne­ment. Le main­tien du Bré­sil dans l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat, qui vise à ré­duire le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique sous les 2 °C, n’est pas ga­ran­ti par le nou­veau gou­ver­ne­ment. Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture a été confié à Te­re­za Cris­ti­na da Cos­ta, une dé­pu­tée dé­fen­dant les in­té­rêts de l’agro­bu­si­ness. Se­lon plu­sieurs dé­fen­seurs de l’en­vi­ron­ne­ment, ce sou­tien condui­ra à une plus grande dé­fo­res­ta­tion de l’Ama­zo­nie. D’au­tant que,

à mes at­tentes. C’est pa­trio­tique et très fort. Au dé­but de la cam­pagne, il était plus agres­sif, mais il s’est un peu adou­ci par la suite. »

• Rai­mun­do, 69 ans, jour­na­liste. « Bol­so­na­ro était un nou­veau vi­sage, même s’il a été dé­pu­té pen­dant 28 ans. C’était un can­di­dat hon­nête, au sens de la loi Fi­cha Lim­pa [que l’on peut tra­duire par “ca­sier propre” ; cette loi bré­si­lienne in­ter­dit la can­di­da­ture de per­sonnes ayant été pour conti­nuer à re­dres­ser l’éco­no­mie du Bré­sil, le nou­veau gou­ver­ne­ment compte im­plan­ter des pro­jets in­dus­triels (ex. : mines) dans des zones jus­qu’ici pro­té­gées. Cer­taines autres se­ront sans doute ou­vertes au tou­risme, ce qui risque de les dé­gra­der. Autre su­jet de pré­oc­cu­pa­tion : con­dam­nées pour cor­rup­tion]. C’est l’une des rai­sons pour les­quelles j’ai vo­té pour lui. Il a un style brut, il est par­fois gros­sier. Mais il a mon­tré qu’il sa­vait être ferme et au­to­ri­taire. Pour moi, ces qua­li­tés sont né­ces­saires pour un Pré­sident en ce mo­ment cru­cial de l’his­toire bré­si­lienne. J’ai vo­té pour lui sur­tout parce que je le crois ca­pable de bien gé­rer notre pays, qui a été gan­gre­né par la cor­rup­tion. » une plus grande vio­lence dans la so­cié­té. Au nom de la sé­cu­ri­té, Jair Bol­so­na­ro compte au­to­ri­ser le port d’armes dès 21 ans (contre 25 ans au­jourd’hui). Le nou­veau Pré­sident sou­haite éga­le­ment une plus grande im­pu­ni­té pour les po­li­ciers qui tue­ront des sus­pects.

Les po­pu­la­tions au­toch­tones craignent que le gou­ver­ne­ment de Bol­so­na­ro re­mette en cause la pro­tec­tion de leurs terres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.