La liste

10 ALI­MENTS DU FU­TUR

L’actualité - - SOMMAIRE - Å Ba­lu­chon d’Edible Growth

1 IN­SECTES À TOUTES LES SAUCES

Dé­jà 80 % de la po­pu­la­tion mondiale dé­guste four­mis, cri­quets ou autres vers. Au Qué­bec, la barre Näak (at­ten­tion au jeu de mots…) et les pâtes Mé­lio, à la fa­rine de grillons, se sont taillé une place sur les éta­gères. Les 1 400 in­sectes propres à la consom­ma­tion re­pré­sentent une source de pro­téines in­té­res­sante pour rem­pla­cer la viande, avec em­preinte car­bone né­gli­geable et prix net­te­ment in­fé­rieur. Vous man­gez dé­jà 500 g d’in­sectes chaque an­née sur les fruits, dans les plats… ou en dor­mant.

2

VIANDE IN VITRO

Faire « pous­ser » de la viande à par­tir de cel­lules ani­males ? L’en­tre­prise Just a réus­si et doit com­mer­cia­li­ser ses pre­mières pé­pites de pou­let d’ici la fin de l’an­née ! Ce n’est pas tout : elle planche sur du cho­ri­zo à s’y mé­prendre, de même que du foie gras, au sou­la­ge­ment des oies. Et pas be­soin des 4 500 litres d’eau né­ces­saires à la pro­duc­tion d’un steak.

3 VIANDE VÉ­GÉ­TALE

Le bur­ger d’Im­pos­sible Foods goûte la viande, saigne comme la viande... mais sa galette vé­gé­tale de­mande plus de gras et six fois la quan­ti­té de sel d’une galette de viande. Quant au bur­ger de Beyond Meat, mé­lange de pois et de soya, il fait fu­reur en res­tau­ra­tion ra­pide.

4 POIS­SON DE LA­BO­RA­TOIRE

Même pro­cé­dé que la viande in vitro. Le pro­duit de Fin­less Foods est près de la pro­duc­tion, ne reste qu’à trou­ver des nu­tri­ments (pour la mul­ti­pli­ca­tion des cel­lules) moins coû­teux. Une autre en­tre­prise, New Wave Foods, cherche à créer des cre­vettes syn­thé­tiques à par­tir d’algues rouges.

5 ALGUES RICHES

Elles ne servent pas qu’à en­rou­ler vos su­shis ! Les algues sont riches en pro­téines, en bons gras et glu­cides, en plus des omé­ga-3. Elles de­vraient se mul­ti­plier dans les sub­sti­tuts de re­pas.

6 ALI­MENTS CONNEC­TÉS

Bien­tôt, une puce re­cy­clable pla­cée sur les ali­ments per­met­tra de connaître la va­leur nu­tri­tive de ceux-ci, leur pro­ve­nance et leurs mé­thodes de pro­duc­tion.

7 RE­PAS EN CAP­SULES

Manger un re­pas en gé­lules comme on l’an­non­çait dans les an­nées 1950 ? L’idée fait en­core rê­ver des scien­ti­fiques qui tra­vaillent sur les na­no-ali­ments pour of­frir une ex­pé­rience in­té­res­sante en ma­tière de sa­veur et de tex­ture. Le géant Nest­lé, no­tam­ment, ef­fec­tue des re­cherches en vue de lan­cer des cap­sules conte­nant les nu­tri­ments suf­fi­sants pour une jour­née.

8 ALI­MENTS IM­PRI­MÉS

Des im­pri­mantes 3D servent dé­jà à don­ner des formes spec­ta­cu­laires aux ali­ments. Edible Growth, des Pays-Bas, en a créé une qui per­met d’im­pri­mer un ba­lu­chon do­té de pousses vertes et de cham­pi­gnons, qui mettent quelques jours pour ar­ri­ver à ma­tu­ri­té.

9 LAIT SANS VACHE

En 2014, des cher­cheurs ir­lan­dais ont fa­bri­qué du lait de vache ar­ti­fi­ciel, avec un ré­sul­tat si­mi­laire à l’ori­gi­nal. L’en­tre­prise ca­li­for­nienne Per­fect Day com­mer­cia­li­se­ra sous peu ce lait, créé à par­tir de pro­téines bo­vines, puis éla­bo­ré grâce à des tech­niques de fer­men­ta­tion.

10 CROUS­TILLES PROTÉINÉES

Voi­ci ce que dit le bre­vet dé­po­sé par Fri­to-Lay : « Des ma­té­riaux gra­nu­laires nu­tri­tifs de fine taille, des par­ti­cules ag­glo­mé­rées dans des mi­cro­billes po­ly­va­lentes, uti­li­sées pour in­sé­rer des quan­ti­tés im­por­tantes de pro­prié­tés nu­tri­tives dans les col­la­tions. » En clair, des mi­cro­billes d’ami­don qui contiennent pro­téines, mi­né­raux et autres nu­tri­ments pour re­haus­ser la qua­li­té nu­tri­tion­nelle des Chee­tos. Dé­cul­pa­bi­li­sant, non ? (Jean-Phi­lippe Ci­pria­ni)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.