Maître d’oeuvre

L’actualité - - DÉCRYPTAGE -

La pro­chaine fois que vous vi­si­te­rez le Mu­sée des beaux-arts de Mon­tréal, re­gar­dez les noms ins­crits sur le mur, dans le hall d’accueil. Re­gar­dez aus­si ceux qui in­diquent la pro­ve­nance des toiles. Ceux qui dé­si­gnent les pa­villons. Vous y dé­cou­vri­rez les pa­tro­nymes de cer­taines des fa­milles les plus riches du pays, et vous au­rez une idée de l’in­fluence qu’exerce la di­rec­trice et conser­va­trice en chef, Na­tha­lie Bon­dil.

Cette Fran­çaise d’ori­gine est loin d’être la seule per­sonne à sol­li­ci­ter le pe­tit monde de la phi­lan­thro­pie qué­bé­coise et ca­na­dienne. Mais elle tire vi­si­ble­ment bien son épingle du jeu : de­puis son en­trée en poste, en 2007, le MBAM s’est agran­di de deux nou­veaux pa­villons et a en­ri­chi sa col­lec­tion de plus de 8 000 oeuvres, es­sen­tiel­le­ment des dons.

« Par­fois, on me dit : c’est fa­cile, ma­dame Bon­dil, on vous fait des chèques pour faire ce que vous vou­lez. Ce n’est pas si simple ! Les phi­lan­thropes ne sont pas là pour payer des pro­jets in­di­vi­duels ; ce sont des par­te­naires. » Ce qui les at­tire vers le MBAM, ce sont les va­leurs de l’éta­blis­se­ment et les liens qu’il crée entre l’art et les en­jeux de notre société.

Au prin­temps der­nier, le mu­sée inau­gu­rait ain­si deux ex­po­si­tions liées à l’in­fluence des Noirs dans l’art. Quelques se­maines plus tard, la contro­verse au­tour du spectacle SLĀV, de Ro­bert Le­page, écla­tait. « Le mu­sée est l’en­droit idéal pour avoir un dia­logue sur l’in­ter­cul­tu­ra­lisme de ma­nière apai­sée. » Et le pu­blic semble ap­pré­cier ce lieu de ré­flexion : avec 1,3 mil­lion de vi­si­teurs par an­née, le MBAM est le mu­sée d’art le plus fré­quen­té au Ca­na­da.

L’élan de Na­tha­lie Bon­dil s’est tou­te­fois bu­té à un obs­tacle in­at­ten­du cet été : les tri­bu­naux. Dans un ju­ge­ment, la Cour fédérale a res­treint la dé­fi­ni­tion d’« oeuvre d’in­té­rêt na­tio­nal », qui donne droit à un im­por­tant cré­dit d’im­pôt en cas de don à un mu­sée. Le MBAM en res­sent dé­jà les ef­fets dans son ré­seau de do­na­teurs.

Neuf or­ga­ni­sa­tions ar­tis­tiques ca­na­diennes, ras­sem­blées par Na­tha­lie Bon­dil, ont por­té le ju­ge­ment en ap­pel. L’en­jeu est im­por­tant pour elles, la plu­part n’ayant pas le bud­get né­ces­saire pour ac­qué­rir des oeuvres à leur va­leur mar­chande. Reste à voir si l’in­fluence de la conser­va­trice en chef se­ra as­sez grande pour convaincre un juge. (Marc-An­dré Sa­bou­rin)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.