PANERAI

Luminor 1950 Carbotechtm

L'APPART - - News -

Une montre ré­vo­lu­tion­naire illus­trant toute la ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion du la­bo­ra­toire d’idées panerai. Grâce à une brillante op­ti­mi­sa­tion des pos­si­bi­li­tés in­fi­nies du car­bone, cette nou­velle créa­tion met en scène un boî­tier aux per­for­mances ex­cep­tion­nelles, un ca­dran in­édit noir pro­fond et un mou­ve­ment ga­ran­ti 50 ans qui ne né­ces­site au­cune lu­bri­fi­ca­tion.

Pas­sé et fu­tur se conjuguent dans ce nou­vel exemple fa­bu­leux de haute hor­lo­ge­rie contem­po­raine dé­ve­lop­pé par notre La­bo­ra­toire d’idées : la montre PANERAI LAB-ID™. Pro­duite à seule­ment 50 exem­plaires, cette nou­velle Édi­tion Spé­ciale re­prend le de­si­gn in­tem­po­rel de la col­lec­tion Luminor 1950. Elle se dis­tingue tou­te­fois par une sé­rie d’in­no­va­tions tech­no­lo­giques illus­trant la ca­pa­ci­té de la marque flo­ren­tine à pui­ser dans son pas­sé pour fa­çon­ner l’ave­nir de la haute hor­lo­ge­rie. Pour créer cette montre, ex­cep­tion­nelle par ses per­for­mances et ré­vo­lu­tion­naires par ses ca­rac­té­ris­tiques, le La­bo­ra­toire d’idées Panerai a cher­ché l’ins­pi­ra­tion dans l’uni­vers des hautes tech­no­lo­gies. Et en ex­plo­rant de long en large le champ des pos­sibles, la marque a trou­vé la ré­ponse dans l’éven­tail d’ap­pli­ca­tions qua­si in­fi­ni of­fert par le car­bone. Chaque com­po­sant de la nou­velle PANERAI LAB-ID™ illustre à quel point cet élé­ment chi­mique peut en­gen­drer des ma­té­riaux aux pro­prié­tés ex­cep­tion­nelles : le boî­tier, réa­li­sé dans un ma­té­riau com­po­site à base de fibre de car­bone, le ca­dran, re­cou­vert de na­no­tubes de car­bone, ou en­core le mou­ve­ment, qui, grâce aux pro­prié­tés mé­ca­niques des com­po­sés de car­bone, fonc­tionne par­fai­te­ment sans né­ces­si­ter de lu­bri­fi­ca­tion. Une vé­ri­table fenêtre sur l’ave­nir de l’hor­lo­ge­rie mé­ca­nique et sur les pos­si­bi­li­tés d’évo­lu­tion illi­mi­tées d’un mé­tier qui compte par­mi les plus fas­ci­nants et les plus riches en tra­di­tion. Le boî­tier Luminor 1950 de 49 mm de dia­mètre a été réa­li­sé en car­bo­tech, un ma­té­riau com­po­site à base de fibre de car­bone in­tro­duit dans le monde de la haute hor­lo­ge­rie par Panerai. En plus d’of­frir des per­for­mances tech­niques ex­cep­tion­nelles, le car­bo­tech se dis­tingue par son as­pect noir, mat et hé­té­ro­gène, qui va­rie se­lon la ma­nière dont le ma­té­riau a été dé­cou­pé, de sorte que chaque exem­plaire est ab­so­lu­ment unique. La struc­ture du car­bo­tech est conçue pour va­lo­ri­ser aus­si bien l’es­thé­tique que les ca­rac­té­ris­tiques du ma­té­riau, mis à contri­bu­tion pour le boî­tier et le pont pro­tège-cou­ronne avec le­vier de ver­rouillage, qui as­sure une étan­chéi­té jus­qu’à 10 bars (en­vi­ron 100 mètres de pro­fon­deur). Pour for­mer les plaques de car­bo­tech à par­tir des­quelles sont ob­te­nus ces com­po­sants, des couches ex­trê­me­ment fines de fibre de car­bone sont com­pres­sées à tem­pé­ra­ture contrô­lée et à haute pres­sion avec un po­ly­mère, le PEEK (Po­lye­ther Ether Ke­tone), qui lie le ma­té­riau com­po­site, le ren­dant en­core plus fiable et ré­sis­tant. Les fibres de car­bone uti­li­sées sont très longues, afin de ga­ran­tir une grande uni­for­mi­té es­thé­tique. Les couches sont su­per­po­sées et com­pres­sées de fa­çon à ce que l’orien­ta­tion des fibres de chaque strate soit en dé­ca­lage par rap­port à la strate in­fé­rieure et su­pé­rieure. Grâce à cette struc­ture, les pro­prié­tés mé­ca­niques du car­bo­tech sont bien plus avan­ta­geuses que celles des ma­té­riaux si­mi­laires ou des autres ma­té­riaux gé­né­ra­le­ment em­ployés dans le monde de la haute hor­lo­ge­rie, comme la cé­ra­mique et le ti­tane.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.