LE PRO­JET D’UN NOU­VEL ARÉ­NA EST MIS SUR LA GLACE

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS - EVE­LYNE BER­GE­RON eve­lyne.ber­ge­ron@eap.on.ca

La MRC d’Ar­gen­teuil met en sus­pens le pro­jet d’un com­plexe spor­tif ré­gio­nal der­rière les écoles se­con­daires de La­chute, en rai­son de la pos­si­bi­li­té d’aide fi­nan­cière des gou­ver­ne­ments ju­gée in­adé­quate.

En jan­vier der­nier, le conseil des maires de la MRC d’Ar­gen­teuil avait man­da­té la firme Le­may Stra­té­gie pour étu­dier les coûts re­la­tifs à l’im­plan­ta­tion d’un pôle spor­tif ré­gio­nal, se­lon dif­fé­rents scé­na­rios. Ceux-ci al­laient d’un aré­na à une glace jus­qu’à un com­plexe com­pre­nant deux glaces, un ter­rain de soc­cer in­té­rieur ain­si qu’un lo­cal de gym­nas­tique. Les ré­sul­tats de l’étude pré­sentent des coûts al­lant de 14 M$ à 44 M$, se­lon les scé­na­rios.

Or, le gou­ver­ne­ment du Qué­bec, via le Pro­gramme de sou­tien aux ins­tal­la­tions spor­tives et ré­créa­tives – Phase IV du mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion et de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur, li­mite sa contri­bu­tion à un maxi­mum de 50 % des coûts du pro­jet jus­qu’à concur­rence de 7 M$.

« Il faut être res­pec­tueux de la ca­pa­ci­té de payer des mu­ni­ci­pa­li­tés et des contri­buables », a dé­cla­ré en en­tre­vue le pré­fet de la MRC, Scott Pearce. C’est ain­si que le conseil des maires a re­non­cé, à re­gret, à dé­po­ser une de­mande d’aide fi­nan­cière pour un pôle spor­tif ré­gio­nal. Les maires n’aban­donnent pas le pro­jet pour au­tant. Ceux-ci disent re­con­naitre les re­tom­bées po­si­tives que pour­raient en­gen­drer ce pro­jet pour la com­mu­nau­té. Ain­si, le dé­pôt d’une aide fi­nan­cière est re­por­té au mo­ment où « des pro­grammes d’aide fi­nan­cière des gou­ver­ne­ments du Qué­bec et du Ca­na­da se­ront plus gé­né­reux et mieux adap­tés aux réa­li­tés so­cio-éco­no­miques, so­cio-sa­ni­taires et so­cio-dé­mo­gra­phiques des mi­lieux », peut-on lire dans la ré­so­lu­tion adop­té le 13 fé­vrier der­nier. De­puis long­temps, la MRC d’Ar­gen­teuil dé­fend sa po­si­tion au­près des dif­fé­rentes ins­tances à pro­pos des cri­tères de sub­ven­tions, qui sont les mêmes pour toutes les MRC, alors que celles-ci n’ont pas toutes la même ca­pa­ci­té de payer. « Peut-être que d’autres MRC, comme Thé­rèse-De Blain­ville par exemple, pour­raient se per­mettre un pro­jet de 7 M$. Pour nous, comme MRC dé­fa­vo­ri­sée, c’est trop éle­vé », a dit avec re­gret le pré­fet.

C’est d’ailleurs en ce sens que le conseil des maires a éga­le­ment adop­té une ré­so­lu­tion à l’ef­fet qu’une de­mande soit en­voyée aux gou­ver­ne­ments pro­vin­cial et fé­dé­ral, afin qu’ils re­con­naissent les dis­pa­ri­tés qui existent entre les dif­fé­rentes mu­ni­ci­pa­li­tés, MRC et ré­gions du Qué­bec. Les maires rap­pellent que la MRC d’Ar­gen­teuil fi­gure par­mi le tiers des MRC les plus dé­fa­vo­ri­sées et dé­vi­ta­li­sées de la pro­vince.

—pho­to Eve­lyne Ber­ge­ron

Lors d’une séance du conseil des maires de la MRC d’Ar­gen­teuil : Carl Pé­lo­quin, pré­fet sup­pléant, Scott Pearce, pré­fet, et Marc Car­rière, di­rec­teur gé­né­ral et se­cré­taire-tré­so­rier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.