D’UNE MRC, UNE VILLE

ST-DENIS RE­LANCE L’IDÉE

L'Argenteuil - - ÉLECTIONS PROVINCIALES 2018 - EVE­LYNE BER­GE­RON eve­lyne.ber­ge­ron@eap.on.ca

« En ayant une seule ville, Ar­gen­teuil, c’est tout le poids d’une ré­gion qui pè­se­rait dans la ba­lance. C’est la so­li­da­ri­té de toute une po­pu­la­tion qui fe­rait bou­ger les choses. »

C’est ain­si que le dé­pu­té sor­tant et can­di­dat in­dé­pen­dant, Yves St-Denis, a pré­sen­té l’un de ses pre­miers en­ga­ge­ments lors de l’an­nonce of­fi­cielle de sa can­di­da­ture, jeu­di der­nier, au Club de golf de La­chute. S’il est élu, il en­tend en­ta­mer des dis­cus­sions avec les ac­teurs du mi­lieu ain­si que les dif­fé­rents mi­nis­tères concer­nés afin de lan­cer une étude sur un éven­tuel re­grou­pe­ment des neuf mu­ni­ci­pa­li­tés d’Ar­gen­teuil.

« Mettre nos res­sources en com­mun, c’est d’abord et sur­tout le pou­voir d’of­frir de meilleurs ser­vices à toute la po­pu­la­tion », a-t-il pré­sen­té à la foule réunie en ap­pui à sa can­di­da­ture. M. St-Denis re­con­nait que ce dossier est dé­li­cat, par­ti­cu­liè­re­ment sur les plans politique et iden­ti­taire. Aux ci­toyens qui crain­draient ain­si perdre une par­tie de leur iden­ti­té, il donne l’exemple de Mi­ra­bel où, se­lon lui, cha­cun des sec­teurs (St-Hermas, St-Be­noît, St-Au­gus­tin, etc.) a conser­vé ses par­ti­cu­la­ri­tés. « On est as­sez fort pour res­ter nous-mêmes, tout en nous ras­sem­blant. »

MAI­SON DE SOINS PAL­LIA­TIFS

Au cours de cette même soi­rée, Yves St-Denis s’est éga­le­ment en­ga­gé à tout mettre en oeuvre pour la mise sur pied d’une mai­son de soins de fin de vie dans Ar­gen­teuil. « Pour don­ner toute la di­gni­té qu’ils mé­ritent à ceux et à celles que la ma­la­die vient cher­cher plus vite que l’on pen­sait, a-t-il ex­po­sé. Aus­si pour per­mettre aux fa­milles de vi­si­ter leurs proches plus fa­ci­le­ment et plus ré­gu­liè­re­ment pour qu’ils puissent par­ta­ger en­semble les quelques heures qui leur res­tent. »

AUTRES PRIO­RI­TÉS

De­vant ses par­ti­sans, M. St-Denis a aus­si pris le temps de rap­pe­ler les dos­siers qui lui tiennent à coeur et qui de­meu­re­ront pour lui des prio­ri­tés s’il est élu le 1er oc­tobre. La construc­tion du CHSLD à La­chute et l’élar­gis­se­ment de l’au­to­route 50 en font par­tie. Mais le dossier qu’il dé­fend le plus est ce­lui de la construc­tion d’un nou­vel aré­na deux glaces sur les ter­rains des écoles se­con­daires à La­chute. Ce pro­jet re­pré­sente, pour Yves St-Denis, un sym­bole de re­lance pour la ré­gion et pour la jeunesse d’Ar­gen­teuil. Sans vou­loir faire de jeux de mots, il a rap­pe­lé que le pro­jet est ac­tuel­le­ment sur la glace en rai­son du manque de fi­nan­ce­ment. « Ac­tuel­le­ment, les sub­ven­tions ne sont pas as­sez gé­né­reuses pour per­mettre à une pe­tite com­mu­nau­té comme la nôtre d’al­ler de l’avant avec ce pro­jet », a-t-il ex­pli­qué.

C’est pour­quoi il a lan­cé l’ap­pel aux autres can­di­dats dans Ar­gen­teuil à se com­mettre dans ce dossier. « J’in­vite les chefs de la CAQ, du Par­ti li­bé­ral et, pour être po­li, du Par­ti qué­bé­cois, à s’en­ga­ger à don­ner les sub­ven­tions né­ces­saires pour qu’on puisse réa­li­ser ce pro­jet-là », a-t-il lan­cé.

—pho­to Eve­lyne Ber­ge­ron

Yves St-Denis a pro­non­cé son dis­cours en­tou­ré de ses pa­rents et de ses en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.