STEVE O’BRIEN NE FE­RA PLUS DE COL­LECTES DE FONDS

L'Argenteuil - - COLLECTIVITÉ - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­[email protected]

Après plus de 25 ans pas­sés à s’in­ves­tir dans sa com­mu­nau­té, Steve O’Brien, pré­sident de la fon­da­tion qui porte son nom, a dé­ci­dé de ne plus faire de col­lectes de fonds pour la ré­gion et de­ve­nir confé­ren­cier na­tio­nal.

« C’est ma der­nière col­lecte de fonds pour la ré­gion, a an­non­cé M. O’Brien lors d’une confé­rence de presse qui se dé­rou­lait le 7 no­vembre der­nier à la Lé­gion royale de Browns­burg-Cha­tham. C’est fi­ni les col­lectes de fonds, je n’en fe­rai plus. On va gar­der seule­ment le Re­lais 24 heures, ma femme et moi. Ça fait 25 ans qu’on fait des col­lectes de fonds, ça fait 25 ans que ce n’est pas fa­cile, ça fait 25 ans qu’on se donne. Ce soir, on vous an­nonce que les col­lectes de fonds, on n’en fe­ra plus à part le Re­lais 24 heures. Il n’y au­ra plus de tour­nois de ho­ckey, il n’y au­ra plus de bowling, il n’y au­ra plus de balle don­née », a-t-il af­fir­mé.

Steve O’Brien ex­plique sa dé­ci­sion par le fait que cer­tains l’au­raient ac­cu­sé de man­quer de trans­pa­rence dans la ges­tion des fonds qu’il ré­colte. « Ma femme et moi, on tra­vaille fort. Du­rant des an­nées, on s’est fait ac­cu­ser de mettre l’argent dans nos poches. Ja­mais, on n’a ja­mais mis une cenne dans nos poches. On a tou­jours été hon­nête. On a tou­jours été fi­dèle. On a tout re­mis à la com­mu­nau­té », s’est-il dé­fen­du. Il a an­non­cé qu’il don­ne­rait dé­sor­mais des confé­rences afin de ga­gner sa vie. Sa pro­chaine sor­tie au­ra lieu au Pa­lais des congrès de La­val où il est at­ten­du pour une confé­rence le 29 no­vembre.

SUC­CÈS RE­LAIS

Le pré­sident de la Fon­da­tion Steve O’Brien s’est par ailleurs fé­li­ci­té du suc­cès rem­por­té par le Re­lais 24 heures. Il re­con­nait qu’il ne s’at­ten­dait pas à voir 22 équipes par­ti­ci­per à l’évè­ne­ment, mais plu­tôt 10 ou 12. Il se dit très content de cette par­ti­ci­pa­tion mas­sive et la ma­nière dont les gens de la com­mu­nau­té se sont ras­sem­blés au­tour du re­lais.

« Lors du Re­lais 24 heures, on a ra­mas­sé 15 239 $ à La­chute, ce qui est vrai­ment ex­cep­tion­nel. Mais, ce n’est pas ça qui m’a im­pres­sion­né le plus. C’est le tra­vail d’équipe pen­dant le re­lais. Le plus bel exemple de la pre­mière édi­tion était le Pa­villon Ham­ford. Ils ont for­mé une équipe, ils étaient là pour tout le monde et ils ont ai­dé d’autres équipes », a-t-il ap­pré­cié.

Steve O’Brien a re­mer­cié tous ses do­na­teurs et ses par­te­naires, sans man­quer de re­mettre à la presse une liste dé­taillée des dé­penses ef­fec­tuées dans le cadre du Re­lais 24 heures.

Hountondji —pho­to Fré­dé­ric

Steve O’Brien lors de la confé­rence de presse à la Lé­gion royale de Browns­burg-Cha­tham.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.