Ma­de­moi­zelle Fizz l’évo­lu­tive

L'Autre Voix - - CULTURE - GEOFFRÉ SAM­SON re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

MU­SIQUE. Tel une su­per­hé­roïne, Mé­lis­sa Cau­chon de­vient Ma­de­moi­zelle Fizz lors­qu’elle touche un mi­cro. La chan­teuse de Châ­teau-ri­cher conquit son pu­blic de­puis plus d’une dé­cen­nie.

C’est en 2008 que Fizz a lan­cé son pre­mier al­bum en hom­mage à Hen­ri Sal­va­dor, sui­vi d’un deuxième ap­pe­lé Plai­sir Cou­pable. Mé­lis­sa Cau­chon ex­ploi­tait des so­no­ri­tés plus coun­try, sous une to­na­li­té et une ryth­mique jaz­zées. Ma­de­moi­zelle Fizz ne chante pas du jazz, mais sa voix se mé­lange à toutes les am­biances.

L’éti­quette de chan­teuse jazz lui a été at­tri­buée pen­dant plu­sieurs an­nées. Lorsque Mé­lis­sa Cau­chon est re­ve­nue d’es­pagne, où elle fai­sait la ges­tion d’évé­ne­ments, elle s’est jointe à un groupe jazz. « J’ai tou­jours ai­mé ça. J’écou­tais beau­coup No­ra Jones à cause de sa voix et sa dou­ceur. » Ses in­fluences mu­si­cales passent de Sa­rah Vau­ghan aux Tra­gi­cal­ly Hip et sa chan­son fé­tiche de­meure Simple Things, du groupe des an­nées 90, Ze­ro 7.

Sur scène, elle est ac­com­pa­gnée de la pia­niste du Vieux-qué­bec, Ch­ris­tine Boillat, et du pro­duc­teur de son 2e al­bum, Éric Sa­vard, aus­si gui­ta­riste et bas­siste. « On a d’autres mu­si­ciens qui nous ac­com­pagnent, mais Ch­ris­tine et Éric sont mes deux aco­lytes. »

De­puis quelques se­maines, Fizz tra­vaille sur un pro­jet com­plè­te­ment dif­fé­rent avec Sé­bas­tien Ha­mel (Pea­ka­fel­ler). Ils ont for­mé « Fizz n Peak », un duo aux sons trip hop élec­tro. Quelques spec­tacles ont dé­jà eu lieu dont ce­lui du Ga­la de la Robe Rouge au pro­fit des ma­la­dies du coeur, pré­sente en no­vembre au Mu­sée na­tio­nal des beauxarts de Qué­bec.

Ce vi­rage mu­si­cal lui per­met d’ex­plo­rer d’autres ave­nues. Elle a re­pris le suc­cès Space Od­di­ty, du dé­funt Da­vid Bo­wie. Re­prendre des chan­sons fait par­tie du spec­tacle de Ma­de­moi­zelle Fizz, mais Mé­lis­sa Cau­chon y pré­sente aus­si deux de ses com­po­si­tions, Ibi­za Shore et À fleur de corps.

Pour­quoi Fizz? À l’école se­con­daire et au cé­gep, Mé­lis­sa jouait au bas­ket­ball. « Mon en­tou­rage sait que je suis éner­vée et mon coach de bas­ket m’a com­pa­ré à un bon­bon fizz. Le sur­nom est res­té. »

Son spec­tacle Ma­de­moi­zelle Fizz et Les Bulles est pré­sen­té un jeu­di dans un res­tau­rant de Qué­bec et ses chan­sons sont ac­ces­sibles sur les ré­seaux so­ciaux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.