Qué­bec en Forme veut faire bou­ger les jeunes à l’école

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - MA­RIE-PAS­CALE FOR­TIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

AC­TI­VI­TÉ PHY­SIQUE. Un son­dage réa­li­sé par la firme Lé­ger a per­mis de dé­ter­mi­ner que 95 % des pa­rents d’en­fant de 6 à 12 ans de la Ca­pi­tale-na­tio­nale es­timent que les jeunes sont trop sou­vent as­sis. Pour re­mé­dier à la si­tua­tion, Qué­bec en Forme lance un ap­pel de pro­jets sous la thé­ma­tique «Ma cour, mes amis, mon école ! », qui per­met­tra d’of­frir de l’aide fi­nan­cière pour la mise en place de dif­fé­rentes in­fra­struc­tures spor­tives.

L’ini­tia­tive 100°, de Qué­bec en Forme, ras­semble une com­mu­nau­té de gens en­ga­gés dans la pro­mo­tion des saines ha­bi­tudes de vie chez les jeunes. C’est pour fa­vo­ri­ser l’émer­gence de pro­jets por­teurs en mi­lieu sco­laire que 500 000 $ se­ront re­mis à tra­vers le Qué­bec pour faire bou­ger les élèves, que ce soit dans des éta­blis­se­ments pri­maires ou se­con­daires.

Les don­nées pré­sen­tées par la firme Lé­ger ont éga­le­ment per­mis d’ap­prendre que les en­fants qui fré­quentent des écoles dans les ré­gions de Qué­bec et Chau­dière-ap­pa­laches sont plus nom­breux que dans les autres ré­gions à avoir des zones amé­na­gées pour les jeux spor­tifs, des zones na­tu­relles vé­gé­ta­li­sées et des mo­dules de jeux fonc­tion­nels au prin­temps et à l’au­tomne.

L’am­bas­sa­drice de 100° pour la ré­gion de la Ca­pi­tale-na­tio­nale, Ju­lie Mof­fet, croit que ces ré­sul­tats sont dus à la forte mo­bi­li­sa­tion de cer­tains ac­teurs, comme la Com­mis­sion sco­laire de la Ca­pi­tale. «Quand on com­pare aux autres ré­gions, oui on est choyés. C’est une fier­té pour toutes les écoles de voir ces don­nées là », men­tionne celle qui croit tou­te­fois qu’il y a en­core du tra­vail à faire.

L’ap­pel de pro­jets per­met­tra de faire naitre de nou­velles ini­tia­tives un peu par­tout en pro­vince. « Ce qu’ils cherchent comme idées, c’est tout ce qui va ai­der a faire bou­ger les jeunes », ex­plique Mme Mof­fet. «Ça pour­rait être, par exemple, des ter­rains spor­tifs, un par­cours d’hé­ber­tisme, un mur d’es­ca­lade ex­té­rieur, un sen­tier dans un boi­sé près de l’école, l’ajout d’arbres pour li­mi­ter les ilots de cha­leur afin que les jeunes jouent énu­mère-t-elle.

Pa­ral­lè­le­ment, Ju­lie Mof­fet s’im­plique aus­si dans le dé­ve­lop­pe­ment d’un pro­jet avec la fon­da­tion Mo­nique-fitz-back nom­mé «en­sei­gner de­hors ». Il s’agit d’une col­la­bo­ra­tion avec Qué­bec en Forme et la fon­da­tion Mc­con­nell qui a pour but de créer des ou­tils pé­da­go­giques gra­tuits pour ai­der les en­sei­gnants à dé­ve­lop­per leurs mé­thodes d’en­sei­gne­ment à l’ex­té­rieur des murs de leur classe. «Les études montrent que les jeunes sont plus cap­ti­vés et concen­trés de­hors, mais il y a en­core des obs­tacles qu’il faut bri­ser », men­tionne-t-elle. plus long­temps de­hors »,

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Dans le son­dage, les pa­rents de la Ca­pi­tale-na­tio­nale et de Chau­dière-ap­pa­laches se sont aus­si en­ten­dus pour dire qu’un en­fant ac­tif dort mieux (100 %), a une meilleure at­ten­tion en classe (99 %) et est moins tur­bulent (99 %).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.